Elections locales : L'ANIE annonce un taux de participation national de 35,97%    Le Président Tebboune s'exprime    Un comité provisoire pour les communes sans candidat    Les élections locales par les chiffres    Déclarations    Relative affluence    Les principaux évènements de la journée    L'enjeu des locales    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'eni vend la moitié de ses parts    Les Algériens offusqués    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Giroud absent 3 semaines    L'Institut Pasteur d'Algérie réagit    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    6 décès et 163 nouveaux cas en 24 heures    15.000 bouteilles d'alcool saisies    Un album pour préserver Tabelbala    Du flamenco à la salle Ahmed Bey    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    Real : Perez a pris sa décision pour Gareth Bale    Elections locales: la cadence du vote s'intensifie dans l'ouest du pays    Le renseignement espagnol met en garde contre le rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste    CAN 2021 : Un stage de préparation prévu au Qatar    Coupe arabe Fifa-2021: les Verts à pied d'oeuvre à Doha    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    La visite du Président Tebboune en Tunisie interviendra "en temps voulu"    Les agressions sur les réseaux ont coûté 586 millions de centimes en 2021    Interrogations sur la sécurisation des élections en Libye : La candidature de Seif El Islam El Gueddafi dévoile la capacité des législations en vigueur    Mondial biennal : Soutien unanime de la CAF au projet de Gianni Infantino    L'Opep et ses alliés maintiennent le cap    Tunis-Paris-Londres, le dos au mur    Des habitants réclament le raccordement au gaz    Plus de 3000 employeurs ciblés    Statu quo en tête    Benabderrahmane : «L'état n'abandonnera jamais son caractère social»    Korandjé, un album dédié à la préservation du parler de la région de Tabelbala    Le groupe Iwal fait appel à son public    Saisie de marchandises destinées à l'exportation frauduleuse    À propos de la thèse de "l'holocauste"    Le devoir de mémoire à travers le 9e art    "Il nous faut une ouverture vers l'ailleurs"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des listes passées à la moulinette
Expiration des délais de recours pour les candidats aux élections locales
Publié dans Liberté le 17 - 10 - 2021

Des listes refusées, des noms rejetés et des dossiers incomplets : à quelques heures de la fin des délais accordés par l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) aux partis et listes indépendantes pour compléter leurs dossiers de candidature, l'opération de tamisage a empêché certains prétendants à la candidature de participer à la prochaine compétition électorale.
Si au niveau national, aucun chiffre définitif n'a été encore communiqué sur le nombre de candidats recalés ou de listes rejetées par l'Anie, des informations émanant des entités locales de l'Autorité des élections donnent un aperçu sur l'ampleur des dossiers qui ne pourront pas concourir lors du scrutin du 27 novembre. C'est le cas de la wilaya de Médéa où pas moins de 15 anciens P/APC ont vu leurs noms rejetés, notamment le P/APC de Sedraïa (70 km à l'est du chef-lieu de wilaya) qui a fait l'objet d'une mesure de suspension par la tutelle, ou encore le vice-président de l'APC d'Aïn Ouksir (80 km au sud du chef-lieu de wilaya) pour délit de conduite d'un poids lourd sans permis correspondant à cette catégorie de véhicule.
On cite, également, le nom du P/APC d'El-Azizia qui a brigué un mandat sous la bannière du MSP. D'autres noms de P/APC sortants ou ayant déjà brigué des mandats à la tête de leurs communes ont été éjectés des listes de candidatures dont des "poids lourds", tels que les précédents maires de Béni Slimane, ceux de Tlétat des Douairs, de Ksar El-Boukhari et d'El-Aouinet. À Jijel, l'opération de vérification et de révision des listes de candidatures pour les élections a conduit à l'élimination, par les instances locales de l'Anie, de nombreux élus sortants, essentiellement ceux qui ont déjà fait deux mandats.
"On nous a éliminé 7 candidats de la liste de l'APW", rappelle le coordinateur de la mouhafadha du FLN. Selon lui, de nombreux autres candidats sur les listes des APC ont connu le même sort.À Béjaïa, une source proche des services de la wilaya indique que le bureau local de l'Anie aurait rejeté plusieurs dossiers de candidature, dont les postulants seraient tombés sous le coup de la nouvelle loi organique relative au régime électoral, qui dénie le droit de se porter candidat pour toute personne "connue de manière notoire pour avoir eu des liens avec l'argent douteux et les milieux de l'affairisme, et pour son influence directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs, ainsi que sur le bon déroulement des opérations électorales".
C'est le cas, à titre d'exemple, de l'actuel mouhafedh FLN de Béjaïa, Abdelhamid Merouani, qui ambitionne de briguer un autre mandat électif à la tête de l'APC de la même ville. Il faut rappeler, en effet, que cet ancien maire FLN de Béjaïa (2012-2017) a vu son dossier de candidature aux dernières élections législatives du 12 juin 2021 rejeté par la même Autorité chargée de l'organisation du scrutin (Anie), pour avoir eu des "antécédents judiciaires". De son côté, le secrétaire fédéral du FFS à Béjaïa, Bachir Barkat, croit savoir que "pas moins de cinq listes électorales seraient rejetées par l'Anie".
Dans la wilaya de Boumerdès, les chiffres définitifs des listes retenues au scrutin local ne sont pas encore annoncés. Mais selon Younès Belchalabi, délégué auprès de l'Anie, la période d'étude des dossiers, qui a été clôturée hier samedi, a donné lieu à des rejets de candidatures dans pratiquement la majorité des listes déposées, que ce soit pour les indépendants ou celles déposées par les formations politiques. Ces candidats ont la possibilité d'introduire des recours selon l'article 183 du code électoral, et disposent d'un délai allant jusqu'au 28 octobre prochain. Dans la wilaya de Sétif, les membres de la délégation locale de l'Anie, chargés de l'étude des dossiers de candidatures aux élections locales, ont réussi à finaliser 97 listes sur les 225 déposées par les 22 partis politiques et les représentants des 48 listes indépendantes.
Pour l'Assemblée populaire de wilaya, des candidats ont été écartés de la course. Il s'agit d'un ancien député et d'un syndicaliste, le P/APC de Guelta Zarga, et l'ex-président de l'APC d'Aïn El-Kébira, qui sont entrés en lice pour décrocher un siège au sein de l'APW et, par la suite, convoiter un siège à la Chambre haute du Parlement. En attendant les statistiques définitives, on a appris que le FLN est présent dans 56 communes sur les 60 que compte la wilaya. Le RND aura des candidats dans 49 communes et le mouvement HMS dans 40 communes. Quant aux autres partis, c'est Sawt El-Chaâb qui sera le plus représenté avec 19 listes, à savoir 18 pour les APC et 1 pour l'APW. Ce qui ne signifie pas que le nombre de candidats recalés n'est pas important. À titre d'exemple, rien que dans la commune d'El-Eulma, sept candidats ont vu leurs dossiers rejetés.
En attendant les résultats définitifs, 16 recours ont, d'ores et déjà, été introduits au tribunal administratif qui va trancher dans les prochaines heures. Dans les prochains jours, le président de l'Anie, Mohamed Charfi, devrait rendre public le nombre de listes et de candidats acceptés pour la compétition électorale du 27 novembre prochain. Mais tout porte à croire que beaucoup de listes seront rejetées. Bien plus, beaucoup de communes risquent de ne pas être représentées, tandis que pour d'autres, une seule liste sera soumise au choix des électeurs.

Ali B./Correspondants


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.