CAN-2021 (Gr.E) Côte d'Ivoire - Algérie : impératif de gagner    Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Côte d'Ivoire - Algérie: le Sud-africain de Freitas Gomes à la place du Gambien Gassama au sifflet    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs Houza et Aousserd    Travaux publics : publication prochaine d'une deuxième partie des cahiers de charges types    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Covid-19 : mise en garde contre l'idée que le variant Omicron est bénin    Kamel Nasri lance les travaux de dédoublement du tronçon de la RN 01 Djelfa-Laghouat    Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Football - Ligue 2: Le RCK champion d'hiver, l'ASMO en chute libre    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    A l'exception des plénières déjà programmées: Les activités de l'APN reportées à cause du Covid    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Benfreha: Une dizaine de constructions illicites démolies    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    L'heure des calculs pour les Verts    Onze morts dans des raids au Yémen    Des critiques aux reproches    Le baril affole le marché    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Le statu quo !    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Mohamed Lamine Debaghine, un grand intellectuel, un historique»
VENTE-DEDICACE DE l'HISTORIEN RACHID KHETTAB A LA LIBRAIRIE DU TIERS-MONDE à ALGER
Publié dans El Watan le 04 - 12 - 2021

Parmi les ouvrages dont tout le monde en parlent, figurent ceux de Daho Djerbal- Lakhdar Bentobbal : mémoires de l'intérieur, paru chez Chihab Editions et de l'historien Rachid Khettab auteur d'un livre intitulé Docteur Mohamed Lamine Debaghine : un intellectuel chez les plébéiens paru chez les éditions Dar Khettab. Et Rachid Khettab a animé, jeudi après-midi, un vente-dédicace à la librairie du Tiers-Monde, à Alger.
Cette semaine, nous avons constaté un engouement pour les ouvrages d'histoire. Des dizaines de personnes étaient venues acheter ou s'enquérir de la disponibilité de ce qui ont l'air d'être des best-sellers. Au grand bonheur des lecteurs, d'intellectuels, d'universitaires et même un de ses confrère auteur, Achour Cheurfi, journaliste, poète, romancier et encyclopédiste, qu'on ne présente plus, était venu pour le féliciter, l'encourager et, bien sûr, avoir sa dédicace personnelle.
Rachid Khettab dirigeant depuis 22 ans la maison d'édition Dar Khettab (la maison de Khettab), diplômé en sciences humaines, est auteur de deux dictionnaires biographiques à vocation historique : Frères e compagnons, consacré aux Algériens d'origine européenne et de confession juive durant la Révolution anti-coloniale de novembre 1954, Les amis des frères, traitant des soutiens internationaux à la cause et lutte de libération nationale.
Le livre Docteur Mohamed Lamine Debaghine : un intellectuel chez les plébéiens de l'historien Rachid Khettab est dédié à «la mémoire de son frère Si Saïd qui a pu vaincre l'ignorance et semer le savoir et qu'il lui a appris l'amour des livres». Il est introduit par une citation du docteur Mohamed Lamine Debaghine lors d'une conférence devant les représentants du ministère des Affaires extérieures dans différents pays d'Europe, au Caire, en 1959 : «Toute société n'est qu'un équilibre de différents intérêts en vue d'un rendement optimum. Lorsque cet équilibre est rompu sous la poussée de forces nouvelles, l'ordre ancien se disloque soit par évolution, soit par évolution, se substitue alors un ordre social nouveau plus adapté aux circonstances...»
«Nous Nous sommes trouvés devant la conjuration de tout l'Etat français»
La préface de Docteur Mohamed Lamine Debaghine : un intellectuel chez les plébiens, par Djillali Sari, un historien, universitaire, chercheur et auteur émérite, débute avec une citation aussi. Celle de Ferhat Abbab -le leader, grand nationaliste, un historique et homme d'Etat algérien- issue de La Nuit coloniale paru chez les éditions Julliard en 1962 : «De 1948 à 1954 nous avons porté le problème algérien devant le Conseil d'Etat, devant le gouvernement, devant le président de la République, devant le Parlement. Nous nous sommes trouvés devant la conjuration de tout l'Etat français contre un peuple qui avait tout fait, cependant pour la libération de la France...» Il mettra l'emphase sur l'intérêt du livre de Rachid Khettab : «Cet essai aurait pu se limiter à l'analyse de la trajectoire du Dr Mohamed Lamine Debaghine mais l'auteur a saisi l'occasion pour l'enrichir davantage, multipliant les avis des uns et des autres, les confrontant longuement, mettant ainsi à la disposition des chercheurs une riche documentation difficilement accessible... »
« La Guerre de libération nationale était aussi une bataille de l'écrit... »
«Ecrire sur le docteur Lamine Debaghine n'est pas une chose aisée, oui. Parce que c'est une biographie un peu différente. C'est un essai biographique, c'est vrai. Mais ce n'est pas le profil psychologique. Ce ne sont pas les anecdotes. C'est un travail de reconstruction d'un homme en face d'une situation historique. Il a subi mais il a marqué cette histoire. Celle du mouvement national. Dans la clandestinité, il avait pris en main le parti du PPA , Le Parti du peuple algérien durant la Seconde Guerre mondiale...», répondra Rachid Khettab à la question sur la «difficulté» de concevoir une telle biographie.
A propos de son recours aux archives algériennes et françaises, il indiquera : «Oui, bien sûr. Comme universitaire ayant fait des études d'une manière classique, on nous a initié dans les travaux d'archives au lieu des sources écrites. Malheureusement, nous, notre histoire est basée sur l'oralité.
Cela dépend des périodes de notre histoire contemporaine. Il y a des moments, la clandestinité, la répression coloniale, l'écrit était absent. Alors, là, je me suis adressé aux sources françaises, aux archives françaises... La fiabilité dépend de la lecture qu'on fait d'une matérialité d'archives...Le docteur Mohamed Lamine Debaghine était l'intellectuel au sens étymologique historique. La guerre de Libération nationale était aussi une bataille de l'écrit, chose que les gens oublient...» Un ouvrage de référence à lire absolument.
K. Smaïl

Docteur Mohamed Lamine Debaghine : un intellectuel chez les plébéiens
Rachid Khettab
Editions Dar Khettab
2e semestre 2021
Préface de Djillali Sari
387 pages
Prix : 1500 DA
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.