Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    Riches et fructueux    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    Participation algérienne au 53e Salon international du livre du Caire    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Covid-19: les pharmacies d'officine autorisées à effectuer les tests de dépistage    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les notaires en colère    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Le Président Tebboune en visite de travail et de fraternité en Egypte    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Amara-Belmadi, l'explication !    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    Des juges qui ont le vertige...    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Plus de 150 morts dans l'assaut de l'EI    Comment avoir les ripoux?    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix
Publié dans El Watan le 06 - 12 - 2021

Les ministres des Affaires étrangères d'Etats africains et les hauts responsables participant aux travaux du 8e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, clôturés samedi à Oran, ont insisté sur la nécessité de renforcer la coordination entre les Etats africains et de parler d'une seule voix au Conseil de sécurité de l'ONU.
Dans ce cadre, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, a déclaré que «l'Afrique doit parler d'une seule voix au Conseil de sécurité, capable d'influencer les décisions de cet organe onusien ou toute autre instance».
Cette voix doit être «forte et décisive», affirme M. Lamamra qui relève la nécessité pour les pays africains de renouveler leur attachement aux valeurs et aux idéaux du panafricanisme et d'«agir collectivement pour éviter tout facteur qui pourrait mettre en péril l'unité de l'Union africaine». «L'Algérie et son président Abdelmadjid Tebboune sont engagés à défendre sans condition toutes les causes africaines justes sur les scènes africaine et mondiale», a souligné Ramtane Lamamra dans son allocution de clôture des travaux du 8e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique.
«L'Algérie, a affirmé le ministre, déploiera tous ses efforts et mettra tout en œuvre pour être à la hauteur des attentes des Africains et des Arabes, surtout qu'ils ont approuvé sa candidature au poste de membre non permanent au Conseil de sécurité de l'ONU pour le mandat 2024-2025».
Le 8e séminaire sur la paix et la sécurité en Afrique est «réussi et prometteur» donnant à la diplomatie africaine «une vision claire de l'avenir et dotant les délégations africaines accréditées auprès des Nations unies d'une feuille de route qui fera de la diplomatie africaine un élément influent et profitera à la sécurité et à la stabilité dans le continent africain», a-t-il fait savoir.
Pour sa part, le ministre tunisien des Affaires étrangères, de l'Emigration et des Tunisiens à l'étranger, Othman El Jarandi, a déclaré : «Nous devons renforcer nos capacités et notre action commune surtout au niveau du Conseil de sécurité en vue de promouvoir la paix et la sécurité en Afrique». «Nous devons respecter les engagements pris dans le cadre du séminaire sur la paix et la sécurité en Afrique pour faire aboutir notre voix au sein des Nations unies», a déclaré le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de l'Ethiopie et président du Conseil de la paix et de la Sécurité de l'UA, Demeke Mekonnen Hassen.
Pour sa part, le ministre des Relations extérieures de la République d'Angola, Antonio Têté, a souligné que le processus d'Oran est «très important» pour la coordination au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, notant que «le processus d'Oran permet aux Africains de parler d'une seule voix».
L'ambassadeur et commissaire des affaires politiques, de la paix et de la sécurité à l'UA, Bankole Adeoye, a affirmé que «l'Algérie continue de jouer son rôle panafricain pour une Afrique meilleure, pacifique et sûre. Une Afrique des droits de l'homme, qui garantit le développement durable et les aspirations dont nous avons vraiment besoin». «La voix africaine est prépondérante au niveau international et nous avons besoin d'un Etat membre de l'UA de premier plan comme l'Algérie pour jouer ce rôle très spécifique», a estimé Bankole Adeoye. Et de déclarer : «Nous aimerions voir l'Algérie continuer à être représentée dans ces mécanismes, que ce soit au niveau de l'Union africaine ou au niveau international.»
Le 8e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, tenu trois jours durant à Oran sous le thème «Assistance aux nouveaux membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies dans le traitement des questions de la paix et de la sécurité dans le continent», a enregistré la participation des ministres des pays membres au Conseil de la paix et de la sécurité de l'Union africaine (UA), des membres africains au Conseil de sécurité de l'ONU et d'experts et représentants d'instances africaines, de l'ONU et de la Ligue arabe.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.