Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Said Chanegriha préside la cérémonie d'ouverture    Real - Ancelotti : "Les jeunes n'ont pas joué comme ils savent le faire"    Parution d'une publication dédiée à l'histoire de la participation algérienne aux Jeux Olympiques    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Tottenham : Conte ne lâche pas Tuchel après leur altercation    Optimisme interdit ?    RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes    NC Magra: Le maintien comme unique objectif    Après un gel des activités durant ces deux dernières années: Du nouveau pour le montage d'appareils électroménagers    Onze foyers d'incendies enregistrés à travers six wilayas du pays    Une voiture dérape et chute d'un pont : un mort et un blessé    Etres pensants et animalité    Naftal: 660.000 véhicules roulent au GPLc    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    L'Algérie pays à fortes potentialités    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    Plus de 4 millions de demandeurs    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les essais techniques lancés fin août    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    L'Algérie présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Alerte aux méduses !
Un courant froid les a jetées sur nos côtes
Publié dans El Watan le 24 - 07 - 2005

L'apparition des méduses sur la côte ouest d'Alger et sur certaines plages de Kabylie depuis le début juillet a provoqué un climat de crainte chez les estivants qui prennent généralement d'assaut les plages en cette période de vacances et de congé annuel.
On a remarqué qu'il y avait moins de baigneurs le week-end dernier et cela est dû, en partie, à ce phénomène inattendu et qui laisse perplexe. « L'apparition de méduses est un phénomène normal en milieu marin », affirment les spécialistes, mais c'est leur prolifération qui inquiète les baigneurs et risque de gâcher leurs sorties et balades en mer. L'espèce de méduse qui existe en Algérie n'est pas dangereuse contrairement à la méduse du Pacifique. Il faut toutefois prendre les précautions nécessaires et s'éloigner des méduses qui peuvent provoquer des blessures au contact du corps. Du côté de la Protection civile, les agents déconseillent de céder à la panique. Contacté, le chargé de la communication nous a confirmé que « des instructions fermes ont été données pour hisser le drapeau rouge, synonyme de baignade interdite, lorsque les méduses se rapprochent du rivage. Dans ce contexte, certaines plages ont été interdites à la baignade telles que les Dunes et Palm Beach ». Malgré cette situation, plus de trois millions d'estivants et de visiteurs ont déjà foulé le sable des plages de la wilaya de Tipaza afin de profiter de moments de détente et de farniente. En faisant des virées sur la côte ouest, nous avons constaté que plusieurs estivants se contentaient de planter leur parasol sur le sable et de profiter de la brise marine dans une cacophonie à fendre les tympans. Ils hésitaient à se baigner alors que d'autres n'en avaient cure. Une autre catégorie a choisi le juste milieu : piquer une tête dans la piscine. L'invasion des méduses a créé une situation incommodante. Certains jeunes ont décidé de changer de cap : ils iront les prochains jours du côté des plages de Bordj El Kiffan, Tamentfoust (ex-Lapérouse) ou beaucoup plus loin au... Rocher noir à Boumerdès construire des châteaux de sable, mais surtout faire trempette sans être inquiétés par « ces envahisseurs de l'été ». Pas de quoi décourager Ali, adolescent de Bab El Oued. Son unique distraction pendant ces journées caniculaires reste la plage. En rentrant chez lui un soir, son père remarque des traces dans son dos. « Ce sont les méduses qui m'ont fait ça », explique-t-il à ses parents. La méduse est un animal marin qui a un corps transparent et mou avec des tentacules qui lui sert de moyen de défense. Ses déplacements se font grâce aux contractions rythmiques de ses tentacules. Il est intéressant de savoir que les méduses sont constituées à 96% d'eau, puisque même leur squelette est fait d'eau. De plus, cette espèce peut supporter des eaux très froides d'environ - 4°C ainsi que des eaux chaudes d'une température de 31°C. La méduse vit le long des côtes. Elle prospère à la surface des mers et ne s'aventure pas dans les eaux profondes. Les raisons de l'apparition de ces animaux marins sont l'augmentation de la température de l'eau, la stagnation ou la circulation des eaux et à une moindre mesure la pollution organique qui est un facteur amplifiant ou déclenchant. Les mesures à prendre face à ce phénomène sont nombreuses. Il faut tout d'abord éviter de se baigner à côté des méduses. Ce phénomène peut durer une heure, une journée ou des mois. « Heureusement que sur la côte ouest algéroise, la densité était moins forte ce week-end », a remarqué un élément de la Protection civile. Dans 95% des cas, les piqûres de méduses peuvent affecter en général les membres supérieurs et inférieurs, plus rarement le tronc ou le visage. Des cellules urticantes déchargent le venin. Il faut se rincer à l'eau de mer, car l'eau douce réactive la douleur, frotter en douceur avec du sable et les enlever, si on a la possibilité, avec une pince ou avec des mains gantées pour éviter le contact physique. Le venin des méduses sur la côte algérienne n'est pas très dangereux, mais il y a certains sujets très sensibles (enfants et personnes très âgées) qui peuvent développer des réactions allergiques.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.