Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Anglais réapprennent la politesse
En prévision des JO 2012 de Londre
Publié dans El Watan le 21 - 08 - 2010

Les Anglais impolis ? Shocking ! Pourtant, certains Britanniques en sont persuadés et ont décidé de réapprendre les bonnes manières
à leurs compatriotes.
Pour qu'ils accueillent avec sourires et mercis les étrangers qui afflueront lors des jeux Olymiques de 2012 à Londres, les Anglais doivent réapprendre la politesse. En principe, une telle campagne ne serait pas nécessaire au Royaume-Uni, pays où a été inventé le fair-play et souvent considéré comme la nation du civisme. C'est faux, répond en substance Peter G. Foot. Gentleman septuagénaire aux convenances de lord, M. Foot est le président de la très respectable organisation «National Campaign for Courtesy» (Campagne nationale pour la politesse). «On doit améliorer nos manières si on veut que les visiteurs repartent avec une haute estime de ce pays», déclare M. Foot. «C'est vraiment pire que par le passé», ajoute-t-il dans un anglais châtié.
«On avait l'habitude de faire la queue aux arrêts de bus, mais maintenant c'est chacun pour soi. On jette ses ordures par terre. Quand on rentre dans un magasin, on nous ignore, tandis que deux vendeuses sont en train de discuter du garçon avec qui elles sont sorties la veille au soir». Londres a été classée en mars dernier «ville la plus impolie du Royaume-Uni» dans une étude réalisée par le groupe hôtelier Jurys Inn. Ce sont pourtant un million de personnes qui sont attendues pour les JO et M. Foot ne voudrait pas que son pays soit cloué au pilori pour ses «bad manners».
Avec ses petits moyens — l'association n'a que 900 membres —, M. Foot tente de «faire avancer le message sur les radios et les télévisions» et délivre régulièrement des «certificats de bon comportement» à des «personnes exemplaires».
Ce chauffeur de bus qui «chante des chansons et donne des bonbons aux passagers», ce guichetier de la poste «tellement serviable», ou ces réceptionnistes «offering tea» aux personnes en attente : tous ont eu la surprise de voir un jour débarquer M. Foot, son certificat en main. Le message est simple : «Souriez, dites merci et s'il vous plaît», résume le président. «J'aimerais que les visiteurs descendant de leur avion reçoivent un accueil chaleureux. Même chose dans le taxi, les magasins, les restaurants...», énumère-t-il. «Offrir un accueil chaleureux aux étrangers à l'approche des JO de 2012» est également le but que s'est fixé Visit Britain, l'agence britannique du tourisme, qui vient de lancer un guide des gaffes à ne pas commettre face aux étrangers.
«Ne traitez jamais un Canadien d'Américain», «Ne claquez jamais des doigts devant un Belge», «Ne demandez pas à un habitant des Emirats s'il veut du bacon avec ses œufs»... figurent parmi les impolitesses à éviter. Pragmatique, Sandie Dawe, directrice générale de l'agence, rappelle que les «visiteurs étrangers dépensent plus de 16 milliards de livres (19 milliards d'euros) par an au Royaume-Uni. Leur offrir un bon accueil est absolument vital pour notre économie». Tout aussi conscient de la manne financière, le maire de Londres, Boris Johnson, entend recruter 8000 bénévoles qui accueilleront les visiteurs lors des JO dans les aéroports, gares, sites touristiques et olympiques.
Première qualité que devront posséder ces «ambassadeurs» ? «Etre le visage souriant, heureux et fier de Londres», a répondu le premier magistrat lors du lancement du programme, fin juillet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.