Qualifications CAN: dates et lieux des matchs Algérie - Zambie et Algérie - Botswana fixés    Nice : Gouiri fait aussi bien que Benzema    Législature : tardive dissolution et scrutin sans changements perceptibles !    Une obligation, pas un choix    Il y a 50 ans, les nationalisations des hydrocarbures    Les 12 commandements de la phase transitoire    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    Un vendredi sans heurts    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Boughadou tient son AGO aujourd'hui    Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Première mission pour Boughazi    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Bof !    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Le Béninois Jacques Bessan bloque le MOB    "Le MCA a ses points forts et ses points faibles"    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Neuf militaires tués au Mali    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    "L'œuvre théâtrale de Mammeri doit être déconfinée"    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Béni Amrane : Détournement à la Cnas    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Coopération algéro-française : Appel à projets du programme Profas C+    Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un millier d'Algériens ont manifesté à Montréal
En soutien à la marche d'Alger
Publié dans El Watan le 14 - 02 - 2011

Scène surréaliste ce samedi 12 février au square Saint-Louis et un peu plus loin devant le consulat d'Algérie à Montréal : le fameux «One, two, three Viva l'Algérie» chanté par des Algériens et des Egyptiens sur un rythme de percussions venues directement du pays des pharaons !
Montréal (Canada).
De notre envoyé spécial
Finie la querelle footballistique, la chute des dictateurs donne des ailes à l'amitié entre les peuples.
Le pari des organisateurs de la manifestation de soutien à la marche qui devait se dérouler un peu plus tôt ce samedi à Alger (décalage horaire oblige) a été largement tenu grâce à facebook. Si le 15 janvier, ils étaient une centaine, ils frôlaient le millier en ce glacial samedi (-17) où le soleil n'était toutefois pas absent.
Mahdi Nacer, étudiant aux HEC Montréal et l'un des organisateurs de la marche avec le professeur Omar Aktouf et l'écrivaine Zehira Houfani explique que dans la métropole québécoise, le service de police ne délivre pas d'autorisation pour ce genre d'événement et qu'il suffit juste de l'informer. Peu visible au début, la police a dû passer au plan B vu le nombre grandissant des manifestants. Une portion de la rue Sherbrooke qui mène vers le consulat d'Algérie a été fermée à la circulation. On pouvait distinguer de loin les drapeaux algérien, tunisien et égyptien. Smaïn, un Algérien vivant au Canada depuis huit ans et l'un des premiers à se présenter au square Saint-Louis, a pris l'initiative de confectionner lui-même quelques pancartes (Ni corruption ni soumission…). Il affirme qu'il est important d'être présent dans ce genre d'événement. On ne peut pas se contenter de commenter l'actualité dans le confort de son foyer en face d'une télévision.
Kahina, qui vit au Canada depuis une dizaine d'années et travaille dans l'industrie pharmaceutique, explique qu'elle aurait aimé être à Alger pour pouvoir prendre part à la marche prévue plus tôt ce matin.
Elle trouve qu'il est important de profiter de la dynamique actuelle dans le monde arabe pour dire stop à la situation en Algérie. «Djazaïr horra, système barra» (Algérie libre, dehors le système), «Nidhal nidhal hatta yasqout ennidam» (Combat, combat jusqu'à la chute du système), «Ulac Smah Ulac» (Pas de pardon), «Y'en a marre de ce pouvoir y'en a marre, liberté démocratie pourquoi pas en Algérie ?» Ce sont là quelques uns des slogans qu'entonnaient les manifestants munis de banderoles et pancartes. On pouvait lire : «Ni corruption ni soumission, dégagez et rendez-nous notre pays et notre fierté». Ils étaient accompagnés des deux chefs du parti de gauche Québec Solidaire, Amir Khadir et Françoise David.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.