Le président de la République reçoit le vice-président de la République de Turquie    Le vice-président de la République de Turquie visite Djamaâ El-Djazaïr    Tiaret: lancement des travaux de 148 projets d'AEP à l'échelle nationale dans quelques jours    Athlétisme/Championnats d'Afrique: Oussama Khennoussi en or au disque    Hadj-2024: arrivée du premier groupe de hadjis à Oran    Diplomatie économique: importance de renforcer la présence du produit algérien à l'étranger    Alger: fermeture temporaire de la RN 1 et de la rocade Sud au niveau de "la Côte" à partir de lundi    Réorganisation des associations pour de meilleurs services    Coup d'envoi de la saison estivale à partir de la nouvelle plage des Dunes    Bilan 2022/2024 et perspectives de l'économie algérienne 2025/2030    Un concours autour de l'intelligence artificielle dans l'agronomie    Cuba va participer à la procédure de l'Afrique du Sud contre l'entité sioniste    Manifestations dans des villes et capitales internationales pour dénoncer le génocide    Washington soutiendra l'entité sioniste en cas de conflit avec le Hezbollah    Ghaza: intensification des attaques sionistes contre les civils, les infrastructures et les équipes municipales    Ghaza: deux martyrs et plusieurs blessés dans une frappe sioniste contre un centre medicale    Priver 39.000 lycéens de Ghaza de passer leurs examens est "horrible et triste"    ONM de Skikda: décès du Moudjahid Mohamed Belakdar    Menace des Aigles d'un boycott    WA Tlemcen : des changements prévus qui vise le retour en Ligue 2    Zahra Tatar en or au lancer du marteau    «Ces élections ont un impact direct et important sur les attentes des citoyens»    Plages, forêts et maquis sous la loupe de 30.000 hommes d'intervention    La Protection civile sensibilise contre les risques de noyade    Lancement de la réalisation de 350 centres de proximité de stockage à travers le pays    «Les défis à venir exigent la consolidation des acquis»    Les ensembles de Blida et Constantine enchantent le public algérois    L'Europe gangrénée par les populismes de gauche et de droite    Guillaume Meurice dénonce une instrumentalisation de l'antisémitisme à des fins politiques    Khenchela: ouverture du 12ème Festival national du théâtre pour enfant    Meeting international en Pologne: victoire de l'Algérien Mohamed Ali Gouaned en 1:44.60    Tous les moyens mobilisés pour promouvoir la médecine nucléaire en Algérie    La canicule continuera d'affecter des wilayas du sud jusqu'à mardi    Athlétisme/Championnats d'Afrique: trois médailles pour l'Algérie    Guelma: une caravane de sensibilisation pour exhorter les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales        19e "Andaloussiates El Djazaïr": les ensembles de Blida et Constantine enchantent le public algérois    Election présidentielle en Algérie. En avant toute vers la stagnation    Algérie : Manœuvres insidieuses autour de l'exploitation du gaz de schiste dans le Sahara    Déshabillons-les !    Commission mémorielle ou marché aux puces    Le droit de massacrer, de Sétif à Gaza    Megaprojet de ferme d'Adrar : « elmal ou Etfer3ine »    Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La pénurie des médicaments tue aussi
Cancer
Publié dans El Watan le 03 - 06 - 2011

En Algérie, les cancéreux meurent tous les jours. De la maladie, mais surtout de la mauvaise gestion et de la négligence des autorités. Le ministère peut toujours nier : sur trente pays qui apparaissent dans un classement de lutte contre le cancer réalisé par l'Organisation mondiale de la santé, concernant quatre pathologies de cancer, l'Algérie figure au dernier rang. Enquête.
Depuis des mois, associations de lutte contre la maladie du cancer et professionnels de la santé lancent un cri de détresse aux pouvoirs publics pour dénoncer la pénurie des médicaments et le dysfonctionnement de la prise en charge thérapeutique des cancéreux. Des ruptures chroniques qui ne cessent de pénaliser malades, médecins et pharmaciens d'officine. Les malades sont quotidiennement confrontés à des difficultés d'accès aux soins en raison de certains médicaments en rupture de stock.
«Certains patients décèdent avant le jour de leur rendez-vous pour les soins, fixé, dans la plupart des cas, des mois après le diagnostic», déplore Samia Gasmi, présidente de l'association Nour Doha. De son côté, le ministère de la Santé, même s'il ne fait pas la sourde oreille, ne fait rien de concret pour que, sur le terrain, notamment en dehors de la capitale, la situation s'améliore réellement. Djamel Ould Abbès, ministre de la Santé, a déclaré récemment que les médicaments anticancer représentaient le tiers de la facture de la Pharmacie centrale des hôpitaux, soit 8,5 milliards de dinars. Alors pourquoi la pénurie persiste-t-elle encore ?
Cinq nouveaux centres prévus
«L'origine du problème vient de la mauvaise gestion et du manque de personnel et de matériel médical, en particulier dans les régions éloignées où même le sérum bicarbonaté (sérum permettant la réhydratation d'un patient, aussi utilisé comme solvant pour de nombreux médicaments, ndlr) se fait rare», indique Samia Gasmi. Depuis 2004, Nour Doha déploie une trentaine de médecins bénévoles à travers le pays, qui se déplacent pour proposer des consultations à titre gratuit. Depuis le début de cette campagne, plus de 3000 consultations ont été réalisées par ce groupe de médecins à travers les villes où sont implantés les locaux de l'association (voir carte). Mais cette alternative, à savoir l'aide fournie par les différentes associations de lutte contre le cancer, demeure insuffisante devant la demande importante de ces malades livrés à eux-mêmes.
S'agissant des structures de prise en charge du cancer, le ministre de la Santé a confirmé l'ouverture de cinq nouveaux centres dans les prochains mois (Sétif, Annaba, Batna, Tlemcen et Sidi Bel Abbès) qui viendront renforcer ceux existants. En attendant, les cancéreux peuvent s'accrocher à l'espoir de trouver les médicaments nécessaires au niveau des centres de soins, tenant compte de la promesse de Djamel Ould Abbès qui a assuré début mai qu'«il n'y aurait pas de pénurie de médicaments cette année».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.