Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Fragile consensus politique en Libye    «Le Maroc dissimule ses pertes»    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    La CAF veut-elle reprogrammer le match ?    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Air Algérie dévoile son programme de vols    Plus de 200 locaux fermés    Situation des artistes au temps du coronavirus : Les temps sont durs !    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Chômage et système «D»    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Israël va construire 1660 logements à Jérusalem-Est en pleine protestation sociale
Monde : les autres articles
Publié dans El Watan le 12 - 08 - 2011

Le gouvernement israélien annonce la construction de 1600 logements à Jérusalem-Est alors que des manifestations dénoncent depuis des semaines le prix des logement en Israël.
Le ministère israélien de l'Intérieur a rendu son verdict définitif en faveur de la construction de 1600 logements à Jérusalem-Est, occupé depuis 1967. Ce même projet de construction avait donné lieu à une intense passe d'armes diplomatique entre les Etats-Unis et Israël. La secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, avait alors qualifié le projet «d'insulte aux Etats-Unis». Pour tenter d'apaiser les tensions diplomatiques avec son allié, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait exprimé ses regrets sans accepter la réduction du nombre de constructions. Nabil Abou Rdainah, porte-parole de l'Autorité palestinienne a appelé les Etats-Unis, l'Union européenne et d'autres pays qui soutiennent le processus de paix à faire pression sur Israël pour qu'il mette un terme à ses projets de construction en Cisjordanie ainsi qu'à Jérusalem-Est, dont les Palestinien veulent faire leur capitale.
Le chef du gouvernement israélien avait ordonné en novembre 2009 un gel temporaire pour dix mois de nouveaux chantiers de logements en Cisjordanie mais a refusé, comme le lui demandaient les Etats-Unis, de proroger ce moratoire l'année dernière. Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, refuse d'engager des négociations de paix avec les Israéliens tant qu'ils ne gèlent pas totalement les chantiers de construction de logements. Même si la construction de ces logements ne devrait pas intervenir avant plusieurs années, c'est un coup symbolique fort porté à l'Autorité palestinienne alors qu'elle s'apprête à réclamer le statut de membre à part entière des Nations unies en septembre prochain. Cette annonce arrive en période de mécontentement social, où le mouvement des indignés israéliens dénonce depuis plusieurs semaines le prix des logements. Dans un communiqué, l'organisation israélienne hostile à la colonisation «La Paix maintenant» dénonce le gouvernement qui utilise de «manière cynique la crise du logement en Israël pour promouvoir la construction dans les colonies».
Selon le gouvernement israélien, «tout cela n'a rien de politique c'est seulement économique», en targuant que la construction de nouveaux logements devrait à terme opérer une baisse des prix. Parmi les propositions attendues pour augmenter le budget de l'aide sociale, la réduction de celui de l'armée n'est pas à l'ordre du jour. M. Netanyahu a estimé que «les demandes de réduction du budget de la défense ne tiennent pas compte des menaces pesant sur le sécurité du pays». Selon les médias israéliens, l'état-major justifie aussi ses demandes en arguant que le président syrien, Bachar Al Assad, pourrait être tenté de provoquer un conflit avec Israël pour détourner l'attention de la répression sanglante qu'il mène contre ses opposants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.