Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Smaïn : une arrestation «honteuse»
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 06 - 07 - 2012

«C'est un vrai test pour les droits de l'homme.» C'est ainsi que qualifie le journaliste Kadi Ihsane l'arrestation de Mohamed Smaïn, le 19 juin dernier à Relizane.
Avec d'autres militants des droits humains, le journaliste a lancé une pétition «L'arrestation de Mohamed Smaïn est une honte pour l'Algérie», pour exiger la «libération sans délai de Mohamed Smaïn et la mise en œuvre de l'expertise médicale demandée sur son état de santé», ainsi que soit faite «la lumière sur les conditions qui ont décidé de cette incarcération inique au préjudice considérable pour le crédit de notre pays déjà bien entamé».
«Exactions»
La justice a jugé qu'il devait purger, en juin 2012, deux mois de prison prononcés contre lui en 2002 pour avoir dénoncé dans des journaux «des crimes imaginaires» des «patriotes» menés par Hadj Fergane et Hadj Abed (décédé aujourd'hui) à Relizane entre 1994 et 1997.«210 citoyens enlevés manquent à l'appel à Relizane à la fin des années 1990. Les charniers où gisent des disparus ont été localisés et des restes humains exhumés et identifiés. La justice a choisi d'instruire une autre plainte pour un autre délit. Celui de “diffamation” pour des articles de presse où Mohamed Smaïn évoquait les disparus de Relizane. Les procès en diffamation ont établi, devant la presse algérienne et internationale, la réalité des faits et des responsabilités des acteurs cités», rappelle le texte de la pétition. «La cour de Relizane a persisté à recourir à la peine de prison contre Mohamed Smaïn. Près de dix années plus tard, la Cour suprême a rejeté le pourvoi en cassation de la défense. Dix années au cours desquelles la santé de Mohamed Smaïn, 70 ans, moudjahid de la Wilaya 5, s'est dégradée.
Acharnement
Le militant humanitaire a subi un triple pontage coronarien et soigne aujourd'hui un cancer de la prostate. Ses avocats ont introduit, aussitôt connue la décision de la Cour suprême, une demande d'expertise médicale afin de surseoir à l'exécution de la peine de prison. Cette procédure, prévue par la loi, devait suivre son cours lorsque le procureur général de Relizane a procédé à l'arrestation de Mohamed Smaïn, mardi 19 juin», lit-on encore. L'acharnement contre Mohamed Smaïn serait lié également à la mise en examen des deux fils de Hadj Abed, anciens «patriotes» par la justice française à Nîmes (sud de la France), pour «torture, actes de barbarie et crime contre l'humanité», suite à une plainte déposée par la FIDH, la LDH et la section Relizane de la Laddh.
«C'est la première fois qu'une affaire documentée sur les dépassements durant les années 1990 est instruite», note Kadi Ihsane. L'affaire n'est pas encore tranchée en France, et il semble qu'en Algérie, on tienne personnellement responsable Mohamed Smaïn de cette affaire. A noter que seul le FFS a condamné cette arrestation et a également dépêché une délégation à Relizane pour soutenir la cause du militant emprisonné.
Pour signer la pétition, envoyez vos signatures à [email protected] ou [email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.