Réactions aux discours de Gaïd Salah: Même le FLN ne croit pas à une présidentielle le 4 juillet    Ils ont été aspergés de lacrymogène: Les étudiants ont marché vers le palais du Gouvernement    France: Le trafic aérien vers l'Algérie en baisse    Le verbe et la bonne foi    Les sinistrés d'Aïn El Turck en appellent au wali: Plus de 200 familles recasées attendent un relogement depuis 20 ans    Le chantier des logements ruraux d'Oued Tlelat passé au peigne fin: Des instructions pour lever toutes les contraintes sur les bénéficiaires    Des vendeurs de grillades à chaque coin de rue: Un commerce nocturne éphémère... mais florissant    Dans ma tête un rond-point !    FLN et TAJ appuient    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Intempéries : ce qui est prévu près de chez vous
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 16 - 11 - 2012

Alors que cette semaine, la neige est tombée à partir de 1000 mètres, El Watan Week-end a fait le tour des wilayas sinistrées l'hiver dernier pour savoir si elles étaient mieux préparées à faire face à de nouvelles intempéries. Centres d'enfûtage pour bouteilles de gaz, chasse-neige, plans Orsec révisés… voilà ce qui vous attend près de chez vous.
-Sidi Bel Abbès : la wilaya lance une cellule de veille
Une cellule de veille a été installée lundi à la wilaya de Sidi Bel Abbès. Celle-ci a été instituée au lendemain des fortes intempéries (63 mm en l'espace de 24 heures) qui ont affecté une dizaine de localités, occasionnant des dégâts importants. «Des plans sanitaires et de sauvetage ont été élaborés par la cellule de veille dans les communes classées à risque et en fonction de paramètres climatiques», a indiqué un responsable de la wilaya. Selon lui, parmi les communes ciblées par ces plans, prévoyant notamment le déploiement de moyens de déblaiement et le ravitaillement en gaz butane et en kits alimentaires des populations, figurent les localités de Tessala (1061 m d'altitude) et Dhaya (1256 m). L'hiver dernier, les localités de Dhaya, Marhoum, Tafasour, Oued Taourira, Bir El H'mam et Teghalimet avaient vécu des coupures d'électricité prolongées.
-Aïn defla : ouverture d'un nouveau centre enfûteur
Le va-et-vient incessant de camions transportant des chargements de bouteilles de gaz à travers les routes de la wilaya de Aïn Defla est un indice qui ne trompe pas : personne ne veut revivre la dramatique situation de l'hiver dernier. Des responsables de Naftal (région de Chlef) annoncent avoir déjà constitué un stock de 17 000 bouteilles au dépôt de vente de Aïn Defla, alimenté à partir du centre enfûteur de Chlef. Ils ont aussi parlé de la mise en service d'un mini-centre d'enfûtage, toujours à Aïn Defla, d'une capacité de 2000 à 5000 bouteilles de gaz par jour.
Parallèlement, une campagne de sensibilisation est organisée par Naftal, notamment sur les radios locales des wilayas de Chlef et de Aïn Defla pour inciter la population, particulièrement celle des zones éparses, à s'approvisionner en bouteilles de gaz avant la dégradation des conditions climatiques. Même constat au niveau du mini-centre enfûteur de Khemis Miliana qui s'organise pour éviter toute tension sur les bonbonnes de gaz. Trois équipes se relaient pour augmenter les capacités de production qui passent de 7000 bouteilles/j à quelque 15 000 bouteilles. La direction des Travaux publics nous a assuré qu'un dispositif «spécial intempéries» est prêt à être déclenché à tout moment. Des moyens humains et matériels sont d'ores et déjà mobilisés, en partenariat avec les entreprises et administrations, pour parer à toute catastrophe liée au mauvais temps.
-Tiaret : le plan Orsec a été révisé
Les fortes pluies enregistrées ces derniers jours dans la région, prémices d'un hiver rude, suscitent des appréhensions chez la population. A la wilaya de Tiaret, le plan Orsec a été revu et corrigé. «Une cellule est mise sur pied pour suivre les évolutions du temps», assure le chef de cabinet du wali. La direction des travaux publics a déjà répertorié les points noirs, mais son directeur dit «suivre les problèmes au cas par cas» pour suivre «les oueds qui dorment et se réveillent au gré des précipitations, comme près de Medroussa où un oued a bloqué mardi dernier pour quelques moments la circulation au niveau de la RN 14».
Le directeur garantit par ailleurs qu'il existe un système d'alerte dans toutes les subdivisions et que les entreprises peuvent être sollicitées si besoin. Concernant le goulot d'étranglement au col de Guertoufa, à l'entrée ouest de Tiaret, fermé l'année dernière pendant les chutes de neige, une étude a été lancée pour des travaux de protection contre les éboulements rocheux. Pour ce qui est de la commercialisation des bouteilles de gaz butane, Naftal a mené des campagnes de sensibilisation pour sensibiliser les gens à constituer des stocks. Une augmentation sensible a été enregistrée et a fait grimper les ventes de près de 20%. En l'espace de deux mois, plus de deux millions de bouteilles ont été vendues.
-Sétif : des 4x4 pour la montagne
«Pour cet hiver, 258 points de vente de gaz butane sont prévus dans différents endroits de la wilaya. Conçu et réalisé par des Algériens, un petit centre enfûteur d'une capacité de production de 1500 bouteilles/ jour a été ouvert à Bougaâ. La réalisation d'un tel centre est une première en Algérie qui, pour une telle opération, faisait d'habitude appel à des étrangers. 6000 bouteilles seront aussi acheminées dans différentes zones, détaille Khelifa Bendjaâfer, le directeur des mines et de l'énergie de la wilaya. Pour amener un tel produit jusqu'aux citoyens à travers une vente directe, nous avons sollicité les chefs de daïra et P/APC pour la réservation d'espaces appropriés».
10 000 foyers de Tala Ifacen, Beni Mohli, Beni Chebana, Bellaâ, Maouane et Chriha (Bouandas) devraient aussi être raccordés au gaz naturel avant la fin de l'année. «Ce qui donnera à la wilaya de Sétif un taux de raccordement de 87%, l'un des plus importants du pays», assure le directeur. Sonelgaz se prépare aussi : «Nos équipes dans certaines zones du nord de la wilaya ont été dotées de 4x4. Les équipements d'intervention ont été renforcés par un matériel spécifique. Formées pour la circonstance, de nombreuses équipes de techniciens supérieurs sont sur le qui-vive», garantit Khellil Hedna, chargé de la communication à la SDE de Sétif.
-Constantine : plus d'engins de déneigement, de gaz et de sel
Depuis septembre, les autorités de la wilaya de Constantine tiennent des rencontres périodiques au siège du cabinet du wali pour mettre en œuvre un plan spécial, en prévision de la saison hivernale. Objectif en cas d'intempéries : mobiliser tous les moyens matériels, notamment les chasse-neige, les bulldozers et les niveleuses et les affecter dans les zones les plus risquées. Les communes les plus concernées : Zighoud Youcef, Didouche Mourad et Hamma Bouziane, situées sur la RN27 et la RN3. Cette dernière traverse le col d'El Kentour, classé parmi les points noirs de la wilaya.
Les mêmes mesures seront prises pour l'axe de la RN20 reliant Constantine à Guelma et passant par Aïn Abid, ainsi que la route de Aïn S'mara sur la RN5 et la route de Djebel Ouahch, sur les hauteurs de la commune de Constantine où plusieurs mechtas ont été complètement isolées lors des précédentes chutes de neige. La direction des travaux publics a été instruite par le wali de Constantine pour coordonner avec les communes afin d'assurer la disponibilité de quantités importantes de sel pour pouvoir dégager les axes les plus importants. De son côté, la direction de l'unité de Naftal, à Bounouara, dans la commune de Ouled Rahmoun, assure avoir mis en place un stock important de bonbonnes de gaz et plusieurs points d'approvisionnement dans les zones non approvisionnées en gaz de ville.
-Tizi Ouzou : toujours pas de moyens, toujours pas de raccordement au gaz
Les habitants des régions montagneuses de Tizi Ouzou ont sans doute raison d'appréhender l'hiver puisque rien n'est fait pour éviter l'isolement en cas de chutes de neige. Principales concernées : Ouacifs, Beni Yenni, Ouadhias et Ath Zekki, une commune perchée sur la montagne où les riverains sont restés coupés du monde pendant plus d'un mois en février dernier. «La commune dispose de moyens dérisoires. Les promesses de l'administration ne sont toujours pas concrétisées. On nous a demandé de réquisitionner des engins privés, mais les propriétaires n'avaient toujours pas été payés plusieurs mois plus tard. Nous avons été contraints de leur verser l'argent en le prélevant sur le maigre budget de la commune, car nous risquons de les solliciter de nouveau en cas de fortes chutes de neige», déplore un P/APC sortant d'une commune de Haute Kabylie. Les villageois sont aussi très inquiets. «Les travaux de raccordement au gaz naturel traînent encore», fulmine un habitant de Aïn El Hammam. Dans la daïra d'Iferhounène où la neige atteint plus de 2 m d'épaisseur à certains endroits, les habitants sont très préoccupés par les problèmes de glissement de terrain «qui peuvent ressurgir à n'importe quel moment», précise un élu de cette municipalité.
-Mila : un nouveau centre enfûteur à Ferdjioua
En prévision du retour de la neige, des mesures préventives ont été prises pour sécuriser les zones sensibles et les axes routiers les desservant. Surtout les localités du nord montagneux de la wilaya situées à plus de 1000 m d'altitude. «En plus des quatre chasse-neige du secteur, nous sommes en train d'en acheter quatre autres, explique Abdellah Delaï, cadre à la direction des travaux publics. Nous sommes en mesure de mobiliser 120 unités de matériel de déneigement, soit 10 bulldozers, 40 à 50 chasse-neige, 30 à 40 niveleuses et une vingtaine d'autres engins, auxquels s'ajoutent les moyens d'intervention de la Protection civile, des services de sécurité et de l'armée.» Un stock de sel de 350 t, dont 200 t réservées à l'autoroute Est-Ouest et les RN convergentes et 150 t affectées aux subdivisions, est également disponible. Pour parer à toute tension sur les bouteilles de gaz, Naftal (district GPL de Constantine) a ouvert un micro-centre enfûteur à Ferdjioua, d'une capacité de 1000 bouteilles par jour. Les revendeurs agréés ont vu leurs quotas augmenter et quatre attelages (gros camions de 640 bonbonnes chacun) ont été prévus pour renforcer le ravitaillement.
-Béjaïa : des tentes, des hôpitaux de campagne et des équipements de dé déblaiement
Les localités de la haute Soummam et perchées sur le contrefort est du Djurdjura sont-elles parées pour faire face à un éventuel retour des grosses intempéries ? L'APC d'Akfadou, qui figurait parmi les plus éprouvées, si elle se réjouit de détenir un chasse-neige acquis sur le budget de wilaya, ne dispose d'aucun moyen supplémentaire, si ce n'est «deux chasse-neige qui ne fonctionnent pas». De même que la commune juge insuffisants les points de vente de gaz butane. Pour le P/APC de Barbacha, la situation «n'a pas évolué d'un iota». Il ne craint d'affronter «le même sinistre» que l'année dernière. Selon la cellule de communication de la wilaya, le budget du plan Orsec a été revu à la hausse. Une dotation en tentes et en hôpital de campagne serait déjà décidée. Des chasse-neige devraient également être remis aux localités éprouvées. Un de ces engins a été acheminé en septembre à la commune de Kendira. Et le dispositif de distribution Naftal serait renforcé par l'ouverture de nouveaux points de vente sur les hauteurs.
-Bouira : Aghbalou raccordée au gaz naturel mais le CW5 toujours coupé
Dans les zones rurales de la wilaya de Bouira, les habitants appréhendent les bulletins météorologiques spéciaux annonçant de la neige. Pour rappel, les habitants des régions d'Ath Laâziz, Malla, Aghbalou, Lakhdaria, Guerrouma, perchées à plus de 1000 m d'altitude, ont été privée du minimum et confrontés à la pénurie de gaz butane et de nourriture. La route reliant le chef-lieu de wilaya à la commune d'Ath Laâziz (chemin de wilaya n°5), coupée au niveau d'Ighil Oumanchar suite à un glissement de terrain provoqué par les chutes de neige de l'hiver dernier, n'a toujours pas été rétablie. Une étude géotechnique a été commandée par le wali comme préalable à tous travaux. Le chef du cabinet du wali de Bouira, Kamel Berkane, a déclaré qu'en cas d'alerte, tous les moyens seront mobilisés. Il précise qu'en matière de gaz butane, «la production est en hausse dans la wilaya de Bouira», que la pression de l'an dernier était due «à l'augmentation de la demande des citoyens venus des wilayas limitrophes». A noter que la commune d'Aghbalou (plus de 20 000 habitants), à l'est de la wilaya, vient d'être raccordée au réseau du gaz naturel début novembre.
-Jijel : les chasse-neige stationnés en montagne
Dans la wilaya de Jijel, où les dégâts occasionnés l'hiver dernier par les intempéries ont été chiffrés à 850 milliards de centimes par le wali, Ali Bedrici, des instructions ont été données aux communes pour anticiper les prochaines. Celles-ci doivent notamment faire des stocks de sel et stationner des chasse-neige dans les communes montagneuses afin de faciliter leur travail en descente. Naftal a saisi toutes les APC pour déterminer des lieux de stockage de bouteilles de gaz butane avant l'arrivée de l'hiver. Les habitants sont aussi invités à faire des provisions, y compris de nourriture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.