Le pacte de l'alternative démocratique s'organise    Le Président préside un Conseil des ministres    Baptême de feu international pour Tebboune    Les Verts pour terminer premiers    70 % des cas subissent une amputation    Une centaine de harraga ont pris le large vers l'Italie !    Vers l'interdiction du téléphone portable dans les écoles algériennes !    Conférence internationale sur la Libye: arrivée du président Tebboune à Berlin    A-t-on les moyens de bâtir une Algérie nouvelle et forte ?    MONOXYDE DE CARBONE : 30 morts depuis début janvier    Ould Abbès plaide la folie    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    FFS : la réconciliation compromise ?    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    Large vague d'indignation    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La guerre des «boutons»    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS décline l'offre de Sellal
Approché pour entrer au gouvernement
Publié dans El Watan le 03 - 05 - 2014

L'instance présidentielle du FFS a été contactée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour lui proposer d'entrer au gouvernement avec deux postes ministériels «pour appliquer le programme du Président».
Le Front des forces socialistes (FFS) a été officiellement approché pour faire partie du prochain gouvernement. Deux portefeuilles ministériels ont été proposés à sa direction. Et cette dernière rejette l'offre et refuse d'intégrer l'Exécutif que dirigera le nouveau-ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal. «L'instance présidentielle du FFS a été contactée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour lui proposer d'entrer au gouvernement avec deux postes ministériels ‘‘pour appliquer le programme du Président''. La direction nationale du FFS a décliné cette proposition», affirme, Ali Laskri, membre de l'instance présidentielle du FFS.
Pour lui, l'intégration du gouvernement n'est pas une «priorité du parti» qui reste la réalisation «d'un consensus national». «La priorité du FFS est la reconstruction d'un consensus national et l'organisation d'une conférence nationale de consensus et que le FFS n'envisage pas d'entrer dans un gouvernement avant l'aboutissement de ce projet, qui vise à élaborer avec l'opposition politique, la société et le pouvoir un programme consensuel de sortie de crise», indique-t-il.
La déclaration de Ali Laskri confirme ainsi les rumeurs ayant circulé, il y a quelques semaines, sur l'existence de contacts entre les responsables du pouvoir et le FFS pour le convaincre de rejoindre le prochain gouvernement. Un gouvernement que le clan présidentiel veut présenter «comme étant celui d'union nationale». En refusant cette offre, le parti de Hocine Aït Ahmed, explique Ali Laskri, se focalise sur son objectif consistant à organiser «une conférence nationale de consensus». «Nous nous projetons dans l'après-17 avril. Vous savez également que nous avons annoncé que des contacts allaient être pris avec des formations politiques, des candidats à l'élection présidentielle, des personnalités indépendantes, des universitaires et des animateurs des organisations sociales par-delà leur position du moment, qui ont manifesté un intérêt pour une issue démocratique et pacifique à la crise nationale», rappelle-t-il.
Selon lui, des contacts ont débuté avec des acteurs politiques, y compris avec la Coordination nationale pour les libertés et le changement démocratique. «Ces contacts ont débuté et nous les rendrons publics au moment opportun. Au-delà du débat en plénière à l'occasion de ce conseil, je vous invite à apporter une contribution à part entière à la préparation de cette conférence afin de réunir toutes les conditions pour sa réussite. Nous devons savoir que parallèlement à notre projet de conférence, d'autres initiatives ont été lancées. Certains acteurs de ces initiatives nous ont contactés, nous vous en rendrons compte en temps utile et nous discuterons ensemble des suites qu'il convient de leur donner», précise-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.