La revanche de Tayeb Zitouni    La Cour de Tipasa dément    Pourquoi l'Arabie saoudite profitera le plus du chaos    Des instructions pour accélérer la cadence des travaux    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    La FAF sort de son mutisme et dénonce une "campagne de médisance    Maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin    L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France    Les commerçants réclament la reprise de leurs activités    Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le risque d'une épidémie est redouté»
Docteur Fawzi Derrar. Directeur du laboratoire du centre de référence de la grippe à l'IPA et responsable de l'unité des virus respiratoires
Publié dans El Watan le 15 - 05 - 2014

Directeur du centre de référence de la grippe à l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA), érigé par l'OMS en laboratoire de référence pour le diagnostic du coronavirus dans la région Afrique, le docteur Fawzi Derrar revient dans cet entretien sur le nouveau coronavirus et les dangers de l'affection.
-Le nombre de cas de coronavirus MERS augmente en Arabie Saoudite et se propage à travers le monde. Y a-t-il risque d'une épidémie mondiale ?
Bien sûr que le risque existe, puisque quatre continents sont aujourd'hui touchés, à savoir l'Europe, l'Amérique, l'Asie et l'Afrique. Dans de telles conditions, il est clair que la maladie peut se propager et entrer dans une phase épidémique.
-Comment se manifeste ce coronavirus MERS chez l'homme ?
Les coronavirus constituent une vaste famille de virus pathogènes pour l'homme et l'animal. Chez l'homme, ils peuvent provoquer des maladies de gravité variable, allant du rhume courant au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), surtout lorsque le terrain s'y prête. Le coronavirus tient son nom de sa forme structurelle vue au microscope électronique, la forme d'une couronne. Il s'agit donc d'un virus qu'on connaît qui provoque des maladies très fréquentes, il affecte les enfants. Nous connaissons ces virus, surtout en 2003, avec le SRAS qui a fait 800 morts, mais il a été tout de suite cerné. Ce coronavirus qu'on a nommé désormais «nouveau coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient MERS» présente des critères différents des autres coronavirus tels que le SRAS. Il provoque une infection des poumons et les personnes touchées souffrent de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires. A la différence du SRAS, il génère aussi une défaillance rénale. Il n'existe pour l'heure aucun traitement préventif contre le coronavirus MERS.
-Comment peut-on lutter contre ce nouveau coronavirus ?
Malheureusement, il n'y a aucun traitement ni vaccin contre ce coronavirus, parce que nous ignorons pour le moment sa source réelle, à savoir son réservoir. Il est vrai qu'on a pu isoler des coronavirus chez des dromadaires, mais sans identifier les interactions de leur transmission à l'homme. La seule chose dont on est sûr, c'est qu'il y a un acteur présent dans le cycle épidémiologique.
-Comment explique-t-on cette rapide propagation ?
Pour le moment, il est très difficile d'expliquer comment la transmission s'est faite de l'animal à l'homme, mais on a constaté qu'un taux élevé de personnes atteintes est retrouvé chez le personnel de santé. On peut parler d'une transmission des soignants par des malades infectés. Il y a donc des cas groupés qui sont recensés. Par ailleurs, il est démontré que le coronavirus n'est pas facilement contagieux. Les cas retrouvés aux Etats-Unis n'ont pas pour autant contaminé ceux qui étaient dans le même avion qu'eux lors du voyage.
-Comment éviter les contaminations ?
Avant tout, il faut instaurer des mesures d'hygiène drastiques, notamment le lavage régulier des mains. Il est aussi recommandé d'isoler les personnes infectées et d'assurer une prise en charge en réanimation après avoir effectué des prélèvements pour s'assurer si le cas est positif ou non. Il faut noter que 95% des cas touchés souffrent déjà d'autres maladies.
-Comment expliquez-vous l'apparition de ce nouveau coronavirus en Arabie Saoudite ?
C'est un point d'interrogation. Mas c'est peut-être lié au dromadaire, une des hypothèses avancées par rapport aux cas rapportés.
Il est vrai qu'il joue un rôle, mais on ignore comment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.