USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Djerrar opéré avec succès    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le foot fait grimper les ventes de téléviseurs et de démodulateurs
Le mondial propice aux bonnes affaires
Publié dans El Watan le 16 - 06 - 2014

«D'habitude pour flasher mon démodulateur, je paye 200 dinars mais avec le début des matchs de la Coupe du monde, les tarifs ont quintuplé. L'heure est aux affaires et aux gains rapides. Maintenant, il faut débourser 1000 DA pour s'offrir ce service, rien que pour pouvoir capter la terrestre». C'est le témoignage d'un père de famille algérois en quête de solutions pour regarder les matchs du mondial particulièrement ceux que disputera l'Equipe nationale (EN).
Cette hausse des tarifs n'a pas dissuadé les habitants de ce quartier d'Alger-centre fort nombreux à faire le déplacement pour assurer le flashage de leurs démodulateurs. Le magasin, aussi étroit soit-il ne désemplit pas. Les va-et-vient sont incessants au grand bonheur du gérant qui veut à tout prix saisir cette aubaine pour augmenter ses gains. «Les clients ne réclament pas. C'est l'occasion pour moi de faire monter mes recettes» nous dira t-il. Un autre commerçant installé à Bab Ezzouar n'a pas, pour sa part, daigné utile d'augmenter les prix. Ce qui est d'ailleurs clairement affiché sur la vitrine à l'intérieur de laquelle sont entassés démodulateurs, antennes d'intérieur, télécommandes et autres appareils.
C'était, d'ailleurs, le rush en cette fin de journée du 12 juin coïncidant avec le début des matchs du Mondial. Chacun essayait de se frayer un chemin pour pouvoir s'offrir le service. «Vous voyez bien, mon magasin ne désemplit pas. La demande a fortement augmenté ces derniers jours pour la terrestre. Mais cela ne justifie pas une augmentation des tarifs. J'applique le même prix à savoir 100 DA. Je travaille avec les gens du quartier depuis longtemps. Ce n'est pas la Coupe du monde qui me les fera perdre» nous dira le propriétaire des lieux. Les antennes d'intérieur connaissent également une grande affluence étant un moyen de capter la chaîne nationale boudée habituellement et qui a vu sa côte augmenter puisqu'elle diffusera les matchs de l'EN. Des démodulateurs faciles à décoder les chaînes sportives sont, par ailleurs, fortement demandés au moment où certains poursuivent leurs recherches notamment sur Internet pour trouver les solutions adaptées et réussir à visionner les matchs.
Le pack Bein Sport fortement demandé
Mais pour de nombreux autres férus du ballon rond, le choix est vite pris. Regarder le match sur la chaîne qatarie Bein Sport quitte à payer cher ou à s'endetter. Les commerçants ne manquent pas de proposer, dans ce cadre, des facilités de paiement pour permettre aux gens intéressés de suivre les matchs de la Coupe du monde sur Bein Sport Full Sports package comportant 32 chaînes dédiées au sport au prix de 32 000 DA. Ce que nous avons constaté à travers une virée à Alger. Au niveau d'El Hamiz ou sont installés les grossistes et autres commerçants activant souvent dans le circuit informel, c'est également le rush sur le pack de Bein Sport.
En détail, la carte est cédée à 24 000 DA alors que le récepteur satellite Humax IRHD-1000S est fixé à 9500 DA. Soit le tout à 33 500 DA, en d'autres termes, le SNMG est multiplié par 1,67. S'il y a quelques semaines, les gens ne se bousculaient pas pour se procurer le cap, ce n'est pas le cas actuellement. La tendance a changé en l'espace de quelques jours. C'est une manière aussi pour certains de passer les soirées ramadhanesques en suivant les matchs du Mondial.
Les gérants de cafés maures ont pour leur part aussi pensé à cette solution. «Faire salle comble pendant les soirées de Ramadhan, c'est possible avec cette solution» nous dira un jeune gérant d'une cafétéria à Alger-centre. Cela, pour dire que les commerçants ne ratent pas l'occasion du Mondial pour enregistrer des bénéfices en cette période de l'année. «La Coupe du monde, ce n'est pas tous les jours, c'est une fois tous les quatre ans alors pourquoi ne pas en profiter et faire profiter les autres ?» s'interroge un autre commerçant.
A titre indicatif, la chaîne qatarie a fait passer ses bouquets à la dernière version en introduisant la haute technologie de diffusion HD pour augmenter le degré de sécurisation de son système de cryptage et éviter le scénario de 2010. Un scénario qui, faut-il le rappeler, fut marqué par la perturbation de cette chaîne. D'où cette nouvelle offre présentée, en mars dernier, par le représentant officiel de Bein Sport, en l'occurrence GTS Phone dont le premier responsable Saïd Lounis a parlé, lors d'une conférence de presse, «de prix compétitifs».
Rush sur les téléviseurs ultra modernes
Mais pour les téléviseurs, les prix sont jugés attractifs au niveau des différents showrooms dédiés à la vente et à l'exposition des produits électroniques et électroménagers. Les opérateurs de cette filière ont misé sur les promotions pour augmenter leurs ventes. Ils n'ont pas attendu le mois de juin pour le faire. Les offres ont été dévoilées à l'occasion de la dernière Foire internationale d'Alger (FIA). Pour certains, les réductions sont importantes alors que pour d'autres, c'est de la poudre aux yeux.
«C'est pour liquider leurs stocks» nous dira un groupe de jeunes rencontrés au centre commercial ARDIS où de grandes affiches annoncent les nouveaux prix pour attirer l'attention des consommateurs. Ceci dit, on ne peut pas nier l'engouement des Algériens pour les téléviseurs ultra modernes (en cette période de Mondial 2014) dont les prix varient selon les marques. En plus des promotions, les achats sont bien évidemment motivés par l'acquisition d'un écran plus grand et par le souci d'avoir une meilleure qualité d'image/son.
Si en France, par exemple, un pays qui participe également à cette compétition sportive internationale, les chiffres sont connus concernant les ventes spéciales Coupe du monde avec 1,4 million de postes téléviseurs écoulés, en Algérie, ce n'est pas le cas. Les professionnels du secteur n'ont dévoilé pour le moment aucun chiffre que ce soit chez LG Electronics, Condor, ENIE, Starlight, Samsung. Les demandes adressées aux responsables à ce niveau ont été vaines. Toutefois, nous avons pu avoir des chiffres auprès d'Iris Sat sur l'évolution des ventes au cours des cinq premiers mois de l'année en cours par rapport à la même période de l'année dernière.
L'entreprise a réussi, entre janvier et mai derniers, selon le bilan obtenu auprès d'Imene Sayeh, responsable marketing, à doubler son chiffre d'affaires sur les téléviseurs en comparaison avec les cinq premiers mois de 2013. Jugée considérable, cette croissance s'explique entre autres, selon la même source, par la Coupe du monde, la promotion dédiée à l'évènement en l'occurrence «la promo samba TV LED 32» et sur le téléviseur ultra HD de différentes dimensions dont le prix pour le 55 pouces est inférieur à 100 000,00 dinars. Globalement, nous avons pu constater sur le terrain un rush sur les téléviseurs plasma dotés des dernières technologies.
Attention à l'arnaque !
Globalement, la formule utilisée consiste à offrir un meuble télé ou un home cinéma pour l'achat d'un téléviseur. Cependant, cette offre cache parfois une arnaque. «Certaines marques vendent les supports destinés à accrocher les téléviseurs sur les murs séparément alors qu'ils devraient être inclus dans un pack» nous révèle un connaisseur du secteur avant de détailler. «Ces supports sont retirés du pack avant le montage des téléviseurs et proposés sur le marché comme accessoires pour augmenter les bénéfices». «Où sont les contrôleurs du ministère du Commerce ?» s'interrogera t-il dans foulée. Mais du côté des points de vente, les consommateurs ne se posent pas la question quand ils sont en face du produit désiré.
Preuve en est, les ventes ont galopé chez certaines marques. Au niveau de Condor, par exemple, le responsable des ventes au niveau du showroom d'Alger avance une évolution remarquable des demandes sur les téléviseurs par rapport à l'année dernière. «Nous vendons quotidiennement dix fois plus que ce nous avons l'habitude de vendre durant les autres jours de l'année. Pour un téléviseur acheté, nous avons un meuble télé offert» nous dira-t-il tout en étant affairé à contrôler et à suivre le déchargement des téléviseurs fraîchement arrivés du dépôt de Semmar. Et d'ajouter : «Les nouveaux prix et nos offres ont attiré beaucoup de clients.»
Même constat chez Starlight où la responsable du showroom du centre commercial d'ARDIS parle d'un grand engouement de la part des consommateurs. Idem pour l'Entreprise nationale de l'industrie électronique (ENIE) de Sidi Bel Abbès dont un de ses représentants au dernier salon de l'électricité et de l'électronique (qui s'est tenu du 10 au 14 juin à Alger) évoque le succès de la Smart TV disponible en quatre modèles —42, 45 et 55 pouces— et ce, à des prix variant entre 91 900 DA à 180 000 DA.
Par exemple, pour l'achat d'une Smart TV de 180 000 DA, le home cinéma de 55 000 DA est offert. «Beaucoup de gens attendaient ces promotions. Nous les avons lancées à l'occasion de la FIA et ça continue. Le résultat est là, les ventes ont bougé sur l'ensemble du territoire national» nous confie Samir Bentalla, technico-commercial chez l'ENIE. Un constat que ne partage pas le responsable du showroom d'ENIE implanté dans la rue Hassiba Benbouali. «A notre niveau, contrairement à ce à quoi l'on s'attendait, les ventes n'ont pas évolué dans le sens positif. Elles ont baissé par rapport à la même période de l'année dernière» fera-t-il remarquer.
Ce que nous a avancé, à son tour, une responsable commerciale au showroom de Samsung sis Didouche Mourad. «Pour cette coupe du monde, nous n'avons pas appliqué de remise sur les téléviseurs. Ce qui faut que les ventes n'ont pas augmenté» nous dira-t-elle avant de préciser : «Cependant, pour les réfrigérateurs et les micro-ondes, la demande est en hausse. L'arrivée du Ramadhan joue beaucoup plus en faveur de ces produits.»
Tout comme l'été qui favorise l'achat de climatiseurs, un appareil qui fait aussi objet d'offres spéciales et de nouveautés à l'exemple des climatiseurs anti-moustiques. Quels que soient le motif et le choix des consommateurs, il est certain que ce mois de juin est celui de toutes les dépenses pour des milliers de familles algériennes. A la recherche du confort, de la qualité et la volonté d'acquérir des téléviseurs ultra modernes à défaut de faire le déplacement au Brésil, il y a le mois de Ramadhan qui pointe son nez. Et ce, bien sûr, avec son lot de dépenses dans une société où la consommation à outrance se taille une part du lion. Mais surtout dans un marché où le contrôle et la régulation font toujours défaut au détriment des bourses moyennes et des ménages aux bas revenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.