De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Belatoui espère un véritable départ    Est-ce le déclic?    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le tabac fait des ravages chez les jeunes
Les Algériens fument de plus en plus
Publié dans El Watan le 05 - 08 - 2014

Le Comité national de lutte contre le tabagisme, fraîchement installé, a tenu sa première réunion hier à Alger. Il doit faire face à un fléau qui tue près de 15 000 personnes chaque année en Algérie et envahit tous les espaces publics malgré une interdiction prévue par la loi.
Fumer provoque 3000 à 4000 cancers du poumon et près de 15 000 décès par an. Selon les statistiques officielles, la consommation de tabac a quasiment triplé ces trente dernières années, touchant de plus en plus de jeunes. Un adolescent sur cinq est fumeur chronique. Le tabagisme est le facteur de décès évitable le plus important dans les pays en développement et dans le monde, mais sa prise en charge est loin de satisfaire en Algérie. Les Algériens fument de plus en plus. La prévalence globale qui était, en 1978, à 7,7% a atteint en 1998 25%. Elle est actuellement à 43,8% chez les hommes et 6,5% chez les femmes.
Les campagnes de sensibilisation se multiplient d'année en année. Fumer un paquet de cigarettes par jour durant un an équivaut à une consommation de 7,3 kg de tabac. Le calcul donne froid dans le dos, mais rien n'y fait. Cesser d'en consommer relève du parcours du combattant pour les fumeurs. L'addiction est redoutable et les jeunes y succombent de plus en plus. Dans les kiosques, les adolescents achètent des cigarettes sans difficulté. En témoigne le résultat d'une enquête menée en 2010 et qui révèle que 9,2% des fumeurs sont des écoliers âgés de 13 à 15 ans. Une banalisation dangereuse. La fumée de cigarette se propage dans tous les espaces publics ; pourtant, l'interdiction d'y fumer est prévue par la loi.
Application de la loi
L'article 63 de la loi 85-05 du 16 février 1985, relative à la protection et à la promotion de la santé, prévoit que «l'usage du tabac est interdit dans les lieux publics». Plusieurs décrets et circulaires ont été adoptés ces dernières années, en vain. La cigarette est partout. Dans les administrations, les aéroports, les gares et les universités. «Même dans nos hôpitaux, qui sont loin d'être des hôpitaux sans tabac», expliquait hier le professeur Noureddine Zidouni, pneumologue, lors d'une conférence de presse organisée au ministère de la Santé (Alger). M. Zidouni préside le Comité national de prévention et de sensibilisation sur le tabagisme, qui vient tout juste d'être installé et rassemble une commission interministérielle, en application de la décision n°4 du Premier ministre datant du 14 juillet dernier. Un plan d'action qui donne suite à plusieurs autres, initiés ces dernières années.
Composé de cadres de différents ministères – Intérieur, Justice, Jeunesse, Santé, Affaires religieuses, Commerce, Transports, Solidarité, Famille et Condition féminine, Communication – ce Comité lancera ses premières actions en septembre 2014. «C'est la première fois que la question du tabagisme rassemble une commission multiministérielle», précise son président, le Pr Zidouni.
Les objectifs sont ambitieux : réduire la prévalence du tabac, augmenter la proportion de la population connaissant les méfaits du tabac et renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la lutte antitabac. Le tout autour de trois mots-clés : prévention, coercition progressive et sensibilisation. «Nous aimerions également mettre en place un dispositif d'aide au sevrage tabagique», a précisé le conférencier. Des paroles séduisantes, si elles ne partent pas en fumée…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.