Ligue Europa: les premiers résultats de la soirée    Sahara occidental : une parlementaire européenne n'exclut pas "une guerre sanglante" face à la passivité de l'UE    Lavrov appelle à la reprise des négociations entre le Maroc et le Front Polisario    Le nouveau système informatique pour la conformité des produits importés n'affecte pas les mesures de contrôle actuelles    FC Barcelone: La sortie surréaliste du Barça sur l'avenir de Messi !    Handicapés: lancement de la plate-forme numérique "La solidarité nationale à l'écoute"    Le capitaine Benzema ne réussit pas au Real Madrid    Construction automobile: le traitement des dossiers se déroule selon le cahier des charges    Polisario: L'élargissement du mandat de la Minurso, un impératif compte tenu les derniers développements    Réassurance: la CCR augmente son capital à 25 milliards DA    Défilé d'anciens ministres au tribunal de Sidi-M'hamed    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    À l'aune de l'économie de la connaissance    Dans l'attente des 6 000 logements AADL    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Le cas de Koukpo et Ngombo réglé    L'EN fin prête    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Du nouveau pour la petite enfance    Que faire ?    Même la précarité choisit ses victimes !    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Programme    Damerdji "favorable" à un retour limité du public    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    "Pour une conférence nationale inclusive"    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Alliance Assurances lance en exclusivité le premier produit dédié aux startup    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    Une vie de combat    Quand Yasmina sauve Mohamed !    HENRI TEISSIER, l'archevêque au grand cœur    Une absence et des interrogations    J'irai me plaindre à mon député !    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le professeur Benbouzid met les points sur les "i"    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Eté à Boumerdès : Le littoral de l'ex-Rocher noir charme les estivants
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 27 - 08 - 2014

Le littoral de la wilaya de Boumerdès fait, à chaque saison estivale, le bonheur des estivants venus de plusieurs coins et recoins du pays.
Depuis le début de l'été, la trentaine de plages autorisées à la baignade et celles qui ne le sont pas continuent d'accueillir le flux des estivants dans une ambiance des plus joviales. Cette affluence a été enregistrée, dans certaines plages, même en plein mois de Ramadhan dernier. Cela s'explique par la canicule, où le mercure affichait quotidiennement les 35° C et par le retour de la sécurité.
Un estivant de l'Algérois rencontré au front de mer de Boumerdès lance tout de go : «Nous venons en famille à Boumerdès depuis plusieurs années. Et nous avons passé toutes les nuitées du Ramadhan dernier ici, car c'est un endroit idéal pour oublier la canicule et profiter de la fraîcheur.» D'ailleurs, notre interlocuteur continue de venir profiter du soleil dans la plage de l'ex-Rocher noir en ce mois d'août, où des centaines d'estivants ne cessent d'arriver, créant des embouteillages au niveau de toutes les entrées de la ville de Boumerdès.
Que ce soit à Aliliguia ou à l'entrée de la cité du 11 décembre, les routes sont encombrées et les agents de l'ordre veillent à organiser la circulation routière afin de permettre aux vacanciers de rejoindre la grande bleue. En plus, l'entrée du front de mer à partir de Corso enregistre journellement une affluence record d'aoûtiens.
Sur l'axe routier, la RN 24 qui traverse toutes les localités balnéaires de la wilaya de Boumerdès, en passant par Figuier, Zemmouri jusqu'aux plages de Dellys et Afir, les automobilistes profitent, malgré les embouteillages, de l'air marin de la grande bleue sur un trajet de plus de 80 km. Toutes les plages de la région sont prises d'assaut dès les premières heures de la matinée. A Cap Djinet, la mise à la disposition de terrains de certains privés pour le stationnement de véhicules de vacanciers est une preuve de l'arrivée massive d'estivants des quatre coins du pays.
A Figuier, le parking se trouvant sur la crête dominant la paisible plage affiche complet et plusieurs estivants rebroussent chemin pour rejoindre le front de mer de Boumerdès où Sghirat. A la plage Rocher Noir, connue aussi sous le nom de 1re plage, les enfants ont droit à la détente grâce à la mise en place d'espaces de jeux divers. Du côté des 800 Logements, l'ouverture de jardin public Al Nasr (La gloire) au public a permis aux familles de profiter pleinement de la fraîcheur et de la vue sur la plage jusqu'à une heure tardive de la nuit.
L'installation de chapiteaux pour la vente d'articles d'artisanat sur le front de mer attire beaucoup d'estivants qui cherchent des objets anciens et traditionnels, et ce, afin de connaître les coutumes de la région. L'endroit est prisé particulièrement durant la nuit. En sus de cela, des soirées musicales animées par des troupes traditionnelles et des chanteurs nationaux sont souvent organisées durant les soirées à la maison de la culture Rachid Mimouni.
Du côté de la plage de Corso, aménagée il y a de cela deux ans et qui a accueilli la cérémonie de l'ouverture de la saison estivale, la baignade se conjugue avec la distraction au jardin mitoyen de sable. Le sable doré des plages de la région a fait de Boumerdès une destination en vogue, surtout ces dernières années. Des dizaines de milliers d'estivants arrivent chaque jour des régions lointaines de l'intérieur du pays à bord de bus, de camionnettes ou de véhicules particuliers pour se frayer une place au soleil.
L'amélioration de la situation sécuritaire dans la région, fruit des efforts déployés par les différents services de sécurité, de l'ANP notamment, a redonné aux citoyens en général et aux estivants en particulier, une nouvelle image d'une contrée tournée vers l'avenir. «C'est vrai que plusieurs carences sont à signaler, notamment en matière de structures d'accueil des estivants, mais Boumerdès est devenue la Mecque des estivants ces dernières années et continuera de l'être à l'avenir car beaucoup de choses sont en train de se concrétiser», nous dira un habitant propriétaire d'une restaurant sur le front de mer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.