ANIE: Six postulants ont demandé un rendez-vous pour le dépôt de leurs dossiers    Médias: Célébration de la Journée nationale de la presse ce mardi    Où la ruée vers la vente d'or physique mènera les bourses occidentales ?    Côte d'Ivoire: "bilan satisfaisant" de la commercialisation de l'anacarde    Investissements : Le pouvoir politique défunt d'essence totalitaire, a toujours bloqué les initiatives    SYRIE: Un soldat turc tué en Syrie après une attaque kurde    Commerce - Djellab appelle le partenaire américain à contribuer à l'accroissement du volume d'exportations de l'Algérie hors hydrocarbures    L'accord sur le Brexit validé par les 27 Etats membres    AS Monaco: L'Algérien Slimani buteur et passeur face à Rennes (3-2)    Boumerdes : Une femme à la tête de la ligue de football de la wilaya de Boumerdes    Souk Ahras: Hausse sensible de la production du liège en 2019    Adrar : atelier de travail sur la valorisation économique de l'arganier    Mila: Tayeb Zitouni " La préservation des cimetières des chouhada, fait partie de l'intérêt pour l'Histoire"    Festival national de poésie féminine : Le patrimoine constantinois à l'honneur    Littérature chinoise: Des illustrations de la littérature classiques chinoise lancées à la Foire du livre de Francfort    Bensalah procède à un mouvement    Le coach Belatoui ne s'enflamme pas    Augmentation des cas de cancer du sein en 2019    Nouvelles publications du CRASC d'Oran    Rabehi met en garde contre les "fake news"    Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020    Mazda : nouveau teaser de son futur véhicule électrique    La victime succombe à ses blessures    La nouvelle Opel Corsa n'aura pas de version sportive OPC    Gica, premier producteur en Afrique    Saâdani nargue le gouvernement    "C'est urgent", selon l'INESG    Projeté au Festival du court métrage de Nouakchott    Les gardiens nominés pour le trophée Yachine    Real : Ramos ne lâche pas Zidane    Six demandes de rendez-vous déposées auprès de l'ANIE    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    «Nos structures de maintenance sont certifiées par l'aviation civile»    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Londres demande officiellement le report du Brexit    Le football local victime de bricolage    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Derniers préparatifs au Louvre pour l'exposition «Léonard de Vinci»    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Makouda (Tizi Ouzou) : Les Patriotes interpellent Bouteflika
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 09 - 09 - 2014

Ils réclament une reconnaissance «solennelle» de leur engagement dans la lutte contre le terrorisme durant la décennie noire.
Les Patriotes, constitués en coordination de wilaya à Tizi Ouzou, interpellent les hautes autorités du pays, à leur tête le président de la République, pour agir dans le sens de la prise en charge effective de leurs doléances. Ils se sentent «délaissés» et «confinés» dans un manque de reconnaissance, aussi bien symbolique que matériel, par les pouvoirs publics. Ils réitèrent ainsi l'appel pour «une reconsidération immédiate» et «une reconnaissance solennelle» de leur «combat pour la sauvegarde de la République algérienne».
Les patriotes de la wilaya de Tizi Ouzou rappellent aussi, dans leur missive, les années de lutte, aux côtés de l'ANP, contre le terrorisme armé durant la décennie noire.«La violence qui a caractérisé cette période est telle que, aujourd'hui encore, nous subissons toujours les retombées néfastes tant sur le plan psychologique, social, économique et politique. En effet, ayant sacrifié notre temps, nos moyens, nos familles et, parfois, nos carrières professionnelles dans le cadre de la lutte antiterroriste, nombre d'entre nous vivent aujourd'hui dans des conditions familiales et sociales très difficiles, voire pénibles. Le manque de reconnaissance, même symbolique, est venu intensifier davantage le sentiment d'abandon dans lequel nous vivons», lit-on dans la déclaration sanctionnant les travaux de la réunion de la coordination des patriotes de la wilaya de Tizi Ouzou qui s'est tenue samedi, dans la commune de Makouda.
«Nous avons décidé de prendre notre destin en main en nous organisant dans le cadre d'une association nationale pour revendiquer nos droits à une reconnaissance et à une pension de retraite», ajoutent les rédacteurs du même document, qui soulignent, par ailleurs, que «les pouvoirs publics ont réagi positivement à nos revendications, notamment celles d'ordre matériel, dans le cadre de la loi n°13-08 du 30 décembre 2013 portant loi de finances pour 2014 dont l'article 77 stipule que les citoyens volontaires ayant participé aux cotés de l'Armée nationale populaire à la lutte contre la subversion et le terrorisme, postérieurement à 1992, conformément à la réglementation en vigueur, ouvrent droit à une pension de retraite proportionnelle exceptionnelle et au rachat, sur le budget de l'Etat, des cotisations de sécurité sociale et de retraite.
Cependant, précise le même texte, en plus de la non-prise en charge de la dimension symbolique de la question, qui demeure d'une pertinence indéniable pour nous patriotes, après neuf mois d'attente, cette décision n'a été suivie d'aucun effet, ce qui n'a pas été expliqué au demeurant, alors que la situation de nombre de patriotes se dégrade davantage tandis que le sentiment d'abandon et d'injustice gagne en continu les esprits».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.