La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BaÂziz Noureddine. Conservateur des forêts : «La sauvegarde des forêts passe également par leur mise en valeur»
Alger : les autres articles
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2015

Des bidonvilles ont été érigés dans certains bois et forêts de la capitale. Quelles sont les dispositions prises par vos services pour régler ce problème ?
Effectivement, des bidonvilles ont été construits dans certains bois et portions de forêt, dont le nombre est de quatre. Il s'agit des forêts d'Ouled Mendil, les Palmiers, Oued Ouchayeh et Ben Mered, dans la commune de Bordj El Kiffan. Cette situation a été héritée de la décennie noire. Ce n'est cependant pas spécifique aux forêts, d'autres lieux de la capitale ont connu ce genre de phénomène, à l'instar des haouchs (domaines agricoles), ou encore des lits et berges des oueds, etc. ; ce qui est sûr, c'est que ces bidonvilles seront éradiqués dans le cadre du programme de la wilaya de lutte contre l'habitat précaire.
Un travail de recensement a été effectué préalablement au niveau des collectivités locales afin d'en déterminer le nombre. Les occupants de ces bidonvilles seront donc relogés. Leur nombre avoisine les 400 baraques.
Y a-t-il un programme de mise en valeur des bois et forêts et leur aménagement ?
Afin d'en faire des lieux de villégiature et de détente pour les citoyens, 25 bois et forêts de la capitale sont concernés par les travaux d'aménagement. Ce programme qui est financé par la wilaya est actuellement en cours de concrétisation. Les travaux d'aménagement ont été mis en œuvre dans 8 sites, à l'instar de la forêt Larbi Mansour, à Kouba, la forêt d'El Qadous, dans la commune de Heuraoua, Doudou Mokhtar, à Hydra, Diar El Afia, ou encore la forêt du Ravin de la femme sauvage, etc. Une quinzaine d'études ont d'ores et déjà été lancées. Une enveloppe financière d'un milliard de dinars a été consacrée à ce projet.
Dans le cadre de ces aménagements, des travaux d'entretien ont été réalisés. Des sites ont été entièrement rééquipés et embellis avec de nouvelles installations, à savoir des clôtures, aménagement de points d'eau, pistes, routes goudronnées, électrification et postes de sécurité, afin d'assurer la protection de ces sites contre toute action malveillante qui favoriserait l'implantation de décharges sauvages ou de porter toute autre dégradation.

L'ouverture de ces forêts aménagées est prévue pour quelle date ?
Eu égard à l'allure avec laquelle les travaux d'aménagement sont réalisés, une dizaine de sites seront ouverts au public d'ici l'été prochain. Ces bois et forêts offriront aux habitants de la capitale des lieux de villégiature et de récréation. La sauvegarde des forêts et bois de la capitale passe également par leur mise en valeur. L'ouverture de ces nouveaux sites forestiers permettra ainsi d'alléger la pression sur les grandes forêts de la wilaya d'Alger, à savoir Bouchaoui, Baïnem et Ben Aknoun.
Qu'en est-il de ces grands ensembles forestiers ?
La capitale en compte trois : la forêt de Ben Aknoun, Baïnem et celle de Bouchaoui. Ces forêts occupent une grande superficie. Elles nécessitent, de ce fait, de grands aménagements qui sont pris en charge par le ministère de l'Agriculture et celui de l'Environnement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.