Quel dénouement pour la grève des avocats ?    T'wakhdhet !    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Vente de médicaments sur Instagram    Il faut résoudre «une fois pour toutes» le conflit au Sahara Occidental    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    «L'Algérie reste une excellente équipe de football»    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Statu quo au sommet    Quel test est le plus fiable ?    Saisie d'une quantité de drogue dure et arrestation de trois mis en cause    Deux en un sur le podium    La question actuelle de la décolonisation des savoirs    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Cap Blanc: Un grand filet fantôme renfloué    La boîte de Pandore    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Un pays antichoc    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    Depay dans le viseur    Les Canaris se rapprochent du podium    La Juve veut Vlahovic, mais...    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Les activités du PST gelées    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'énigme du manuel scolaire
Publié dans El Watan le 25 - 09 - 2006

Les informations parues dans nos colonnes du 20-09-06, relatant le manque de manuels scolaires dans plusieurs établissements scolaires, notamment ceux situés dans les zones déshéritées, à l'instar de Tafraoui, de Chehairia ou autres, ont suscité des réactions de la part du responsable du centre régional de la diffusion des documents pédagogique, M. Ghout.
Ce dernier a, en effet, nié ce manque tout en affirmant que pour chaque école de la wilaya, 146 482 livres ont été distribués au profit de 23 689 nouveaux inscrits. Selon lui, l'CRDDP réserve également un stock de 17 156 manuels pour des commandes supplémentaires. « Les besoins d'Oran, pour ce qui concerne les élèves de la première année primaire, sont couverts à 114,93%. Les bons de livraison ont même été signés par le directeur », dira M. Ghout en rappelant que la première phase de la distribution a été entamée au mois de mai dernier et qu'elle s'était déroulée, jusqu'au 25 juillet, pour couvrir les besoins de toute la wilaya. Du 22 août jusqu'au 9 septembre, le centre régional de diffusion avait accompli, toujours selon lui, l'opération comme une deuxième phase, avec la distribution des 17 156 livres supplémentaires. Cependant, toutes ces affirmations, chiffres à l'appui, répondent-t-elles à une réalité palpable qu'est le manque réel de manuels dans certaines infrastructures scolaires ? Pour l'heure, les parents d'élèves des zones sus citées dénoncent toujours cette perturbation dans l'acheminement des quotas de manuels vers eux. Car, leur calvaire c'est de se rendre jusqu'à Mdina Djdida et d'acheter le ou les livres à des prix défiant tout entendement. Signalons, enfin, que même le ministre de l'Education, étant courroucé par cette situation, dénonce, selon un journal confrère, la mauvaise distribution du manuel scolaire et qu'il compte lancer, à cet effet, des enquêtes dans toutes les wilayas.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.