Mission difficile pour les Verts    Marche grandiose à Alger    RETRAIT DE TEBBOUNE DE LA COURSE ELECTORALE : Mohamed Lagab dément    AUDITIONNE AU TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Baha Eddine Tliba placé en détention provisoire    Tipasa : « libérez nos enfants détenus »,    Biskra : « Non à la zizanie, les Kabyles sont nos frères »    Jijel : » Il n'y aura pas de vote ! «    ECOLE SUPERIEURE DES DOUANES D'ORAN : Sortie de 81 officiers de brigade dont neufs femmes    MOSTAGANEM : 1000 tonnes de pomme de terre bientôt déstockées    Chakib Khelil sera sur le devant de la scène    ELECTION PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Mihoubi déposera son dossier la semaine prochaine    MAHDIA (TIARET): Une présumée liste des bénéficiaires de logements provoque la colère    SIDI BEL ABBES : Le 58ème anniversaire du 17 octobre 61 commémoré à Dhaya    ADRAR : Saisie de yaourt et de fromage avariés    Liverpool: Van Dijk n'est pas obnubilé par le titre    Real Madrid: Zidane réagit au report du Clasico    Officiel: le Clasico reporté    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Le véritable maître de DAESH    «On peut faire encore plus mal»    "L'EN peut encore progresser"    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Bedoui en Russie    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie laisse le champ libre au Botswana
Présidence de la commission de l'Union africaine
Publié dans El Watan le 05 - 04 - 2016

La décision algérienne de ne pas postuler pour la présidence de l'UA augmente les chances de l'Afrique australe de conserver le poste pour un nouveau mandat de quatre années.
L'Algérie ne se portera pas candidate à la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA), poste qui sera vacant à partir de juillet prochain. L'actuelle présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, a décidé en effet de ne pas briguer un second mandat et quittera, de ce fait, son poste lors du prochain sommet de l'organisation panafricaine qui doit avoir lieu dans trois mois à Kigali. «L'Algérie n'est pas candidate à la présidence de la Commission de l'Union africaine», a précisé dimanche une source autorisée algérienne.
Les candidats à la tête de l'Union africaine avaient, rappelle-t-on, jusqu'à jeudi dernier minuit pour soumettre leur candidature. La décision algérienne de ne pas postuler pour la présidence de la Commission de l'UA augmente les chances de l'Afrique australe de conserver le poste pour un nouveau mandat de quatre années. Différentes sources soutiennent que la SADC se serait déjà accordée sur une nouvelle candidature. Il s'agit de celle de la ministre des Affaires étrangères du Botswana, Pelonomi Venson-Moitoi. Une candidature qui bénéficierait par ailleurs du soutien de nombreux pays.
Sauf grande surprise, Pelonomi Venson-Moitoi succédera donc à Nkosazana Dlamini-Zuma. En attendant que ce scénario se confirme, la presse sud-africaine rapporte que la décision de Nkosazana Dlamini-Zuma de ne pas briguer un deuxième mandat a provoqué le mécontentement de la région, les leaders de la SADC estimant que leur région risque de perdre «bêtement» la présidence de la Commission quatre ans plus tôt que prévu. A noter que l'UA doit dévoiler officiellement les noms des autres candidats retenus dans une dizaine de jours.
C'est également lors du sommet de Kigali de l'Union africaine que seront désignés l'adjoint du successeur de Nkosazana Dlamini-Zuma et les huit commissaires de la Commission. Sur ce dossier, des sources informées ont également révélé à El Watan que l'Algérie soutiendra, par contre, la candidature de son diplomate Smaïl Chergui pour un nouveau mandat à la tête du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA. Le CPS est, précise-t-on, composé de quinze membres élus sur une base régionale par la Conférence de l'UA, dont cinq sont élus pour un mandat de trois ans et dix pour un mandat de 2 ans. Les pays sont immédiatement rééligibles à la fin de leur mandat.
Pourquoi Mme Dlamini-Zuma a-t-elle décidé de quitter l'UA ? La presse sud-africaine soutient que Nkosazane Dlamini-Zuma, 67 ans, viserait la présidence de l'ANC, le parti au pouvoir qui doit élire son nouveau leader l'année prochaine. Elle ambitionnerait également de se porter candidate à la prochaine présidentielle en Afrique du Sud. Mme Dlamini-Zuma a été la première femme à accéder à la tête de l'UA. Elle avait été élue pour quatre ans en juillet 2012. Elle l'avait emporté l'élection face au président sortant de la Commission, le Gabonais Jean Ping, après une intense opération de lobbying de son pays. A la présidence de la Commission, Mme Dlamini-Zuma, une militante issue de la lutte contre l'apartheid, s'est notamment distinguée par le lancement d'un vaste projet de transformation de l'Afrique baptisé Agenda 2063.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.