Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quand l'état s'en mêle à Béjaïa
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 20 - 04 - 2016

20 Avril officiel versus 20 Avril citoyen. C'est ainsi qu'on peut décrire l'ambiance qui rythme la commémoration du 36e anniversaire du Printemps berbère d'Avril 1980 à Béjaïa.
De part et d'autre, de riches programmes sont concoctés, sauf que les objectifs ne sont pas les mêmes. Du côté officiel, l'implication de l'Etat dans la célébration de cette date est placée sous le signe de «l'unité nationale». C'est dans cette optique que le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, en visite de deux jours dans la wilaya, a donné, hier place Saïd Mekbel, le coup de starter du Festival de la chanson patriotique amazighe. Sur place, le ministre s'est recueilli à la mémoire des victimes du Printemps noir, qualifiant les événements de 2001 comme faisant partie de «l'histoire douloureuse du pays».
Affirmant que de «tels événements ne doivent plus se reproduire», le ministre a déclaré dans la foulée : «Les jeunes doivent défendre leur pays contre ce que nos voisins endurent aujourd'hui», avant d'appeler les autorités locales à «œuvrer pour aider les jeunes à s'émanciper et la région à se développer». El Hadi Ould Ali s'est ensuite rendu au complexe sportif de l'Unité maghrébine (OPOW) pour procéder à l'inauguration de la réplique du stade de Béjaïa, où il devait suivre plus tard le match MOB-Zamalek.
Le Festival du chant patriotique amazigh étrenné en fanfare est une manifestation qui touche les 52 communes de la wilaya de Béjaïa, a indiqué un responsable de la DJS. Pendant deux jours, le 19 et le 20, du chant, rien que du chant et point de référence à l'historique des événements ayant été à l'origine du 20 Avril 1980. Pas une seule conférence est au programme. C'est le cas aussi de la Maison de la culture et des comités des fêtes, où le folklore est mis au-devant de la scène des activités concoctées.
Du côté de la société civile, les programmes commémoratifs ne dérogent pas à la tradition et se veulent conformes à l'esprit du 20 Avril en même temps qu'une riposte à la célébration officielle. Marches, galas, expositions, chronologies, témoignages, conférences sont au menu. Le RCD a appelé à une marche citoyenne, aujourd'hui, qui s'ébranlera à 10h30 de l'esplanade de la maison de la culture Taos Amrouche en direction de la place Saïd Mekbel.
Cette marche aura comme slogans : «Pour l'officialisation effective de tamazight», «Pour la levée des interdictions sur toutes les libertés démocratiques», «Pour le maintien des projets socioéconomiques programmés». Le chef du bureau de Béjaïa du RCD, Mouloud Deboub, a déclaré à travers un communiqué : «Nous refusons que le pouvoir accapare les espaces d'expression chèrement acquis par le sacrifice des différentes générations.» Le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) a choisi le campus de Targa Ouzemmour comme point de départ de la marche à laquelle il a appelé pour «L'indépendance de la Kabylie» et «Pour une Kabylie laïque».
A l'université, plusieurs conférences sont prévues, tandis que d'autres ont déjà eu lieu malgré leur interdiction par l'administration. A la résidence universitaire Aamriw, une table ronde est programmée sur la thématique du Printemps berbère avec des acteurs politiques de différentes obédiences. Le 24 avril, l'ex-président du RCD, Saïd Sadi, est attendu au campus Targa Ouzemmour pour donner une conférence. D'après un étudiant, organisateur de cette activité, le docteur Sadi a déjà répondu favorablement à cette invitation. A cela, il faut ajouter les programmes commémoratifs prévus dans plusieurs communes de la wilaya de Béjaïa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.