Lutte contre la corruption : l'avant-projet de la stratégie nationale bientôt soumis aux autorités    Ammar Belhimer reçoit Issad Rebrab    Secousse tellurique de magnitude 3,4 enregistrée à Bejaïa    Football / Algérie : la FAF approuve la mise en place d'un collège technique national    Le SG de l'OPEP souligne les efforts de l'Organisation et ses alliés pour la stabilité du marché    Ministère de la Communication: renforcer la coopération sur la base du référent religieux national    Le FCE appelle à la refonte du système bancaire    «Le paiement mobile via QR Code sera lancé avant la fin de l'année»    Au moins 12 morts dans des combats opposant l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Les troupes américaines se retirent de cinq bases    Elyes Fakhfakh présente sa démission    Mahieddine Tahkout condamné à seize ans de prison et tous ses biens confisqués    Entre conditions sanitaires, économiques et raison d'Etat    Reprise samedi prochain    Dites Oui et nous serons heureux !    La double peine !    Le confinement partiel reconduit au 27 juillet en Algérie    Les éleveurs réclament des points de vente des moutons    Riz à la crème fraîche    Installation d'un nouveau chef de Sûreté de wilaya    Un portrait à l'effigie de Mohamed El Badji    Carlos Gomes et ces Européens qui ont marqué l'Histoire du football en Algérie    La culture et l'entreprise    Fête de l'indépendance : le Président Tebboune reçoit de nouveaux messages de vœux    M'sila: placement sous mandat dépôt de deux jeunes pour agression sur le personnel de l'EPH Ain El Melh    Le NAHD saisit le TAS    Lancement officiel d'un Guide de protection des enfants en ligne    "La décennie 2020 sera celle de l'automobile"    Sahara occidental : le MRAP appelle l'ONU à porter une attention particulière aux violations systématiques du Maroc    Tout savoir sur les promotions de Peugeot    La tension monte entre Washington et Pékin sur Hong Kong    Les guichets itinérants rétablis    12 décès et 554 nouveaux cas en 24 heures    3 personnes décédées par asphyxie    L'énigme Bouchouareb    Ouyahia, Sellal, Benyounès et Yousfi hospitalisés    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    La femme qui embrasse les pieds de son homme !    "L'écriture se vit comme un rêve"    L'œuvre de Frantz Fanon à l'honneur à Avignon    Débat sur la Réforme constitutionnelle 2020    On vous le dit    La candidature de la Tunisie confirmée    MC Oran: Sonatrach entretient l'espoir    Skikda: Le P-DG du port, 28 fonctionnaires et 4 opérateurs économiques sous contrôle judiciaire    Comment écoper la mer avec une cuillère à café ?    Tebboune demande l'élaboration d'une loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des milliers de personnes marchent à Béjaïa
Elle a été conduite par SaId Sadi et des responsables du RCD
Publié dans Liberté le 21 - 04 - 2015

La participation de Saïd Sadi, figure emblématique du mouvement d'Avril 1980, à la marche a ajouté de l'émotion et de la détermination aux manifestants.
Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a réussi, hier, son pari. Celui d'organiser une marche populaire dans les rues de Béjaïa et de célébrer, comme il se doit, le 35e anniversaire du Printemps berbère. En effet, ils étaient des milliers à répondre à l'appel à la marche lancé par le parti. Laquelle marche a été rehaussée par la participation du Dr Saïd Sadi, ancien détenu, et surtout l'un des principaux artisans du mouvement d'Avril 1980.
Sa participation a, faut-il le noter, ravivé la flamme du combat identitaire et démocratique du Printemps d'Avril 1980. C'est vers 11h que la marche s'est ébranlée depuis l'esplanade de la maison de la culture Taous-Amrouche pour s'acheminer vers le siège de la wilaya avec, à sa tête, Saïd Sadi, les cadres et les élus de son parti.
"Tamazight langue nationale et officielle" ; "Corriger l'histoire, Constantine n'est pas arabe" ; "Pouvoir assassin" ; "Ulac smah ulac" ; "Nous ne sommes pas des Arabes" sont autant de slogans scandés par les manifestants tout au long de l'itinéraire de la marche. En face du siège de la wilaya, les cadres et militants du RCD se sont succédé au micro pour prendre la parole. "Nous sommes ici en ce 20 avril 2015 pour rendre hommage aux pionniers du combat identitaire et aux artisans du Printemps berbère. Nous sommes ici aussi pour dire au pouvoir que nous n'abdiquerons pas", a déclaré, d'emblée, Mouloud Deboub, le président du bureau de wilaya du RCD.
Lui succédant, Djamel Benyoub, secrétaire national aux affaires juridiques au sein du parti, a salué la formidable mobilisation citoyenne et réitéré l'appel à l'officialisation de tamazight.
"La prochaine révision constitutionnelle doit consacrer le caractère officiel de tamazight. Nous n'allons plus attendre", a, de son côté, clamé Athmane Mazouz, secrétaire national à l'information.
Le Dr Saïd Sadi, dont l'intervention a été réclamée avec insistance, a prononcé une allocution concise.
"C'est ma citoyenneté qui m'a amené à participer à la marche d'aujourd'hui", a-t-il souligné, sous un tonnerre d'applaudissements. Et d'enchaîner : "En ce moment, les hommes et les femmes sont tenus d'être là par devoir."
Le Dr Sadi lancera par la suite un appel à l'union pour éviter, a-t-il dit, "de reproduire les fissures ayant marqué les militants de la cause en 1949".
S'entretenant en aparté avec la presse, il confiera que "le 20 Avril 1980 a donné naissance au mouvement démocratique et a inventé le combat pacifique".
Manifestation du MAK : Dans le calme et sans incident
Le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) a, lui aussi, organisé, hier, à Béjaïa, une marche pour commémorer le
35e anniversaire du Printemps berbère. Un millier de personnes, essentiellement des étudiants de l'université de Béjaïa, ont battu le pavé entre le campus Targa-Ouzemour et la place Saïd-Mekbel. Les manifestants ont brandi une banderole géante sur laquelle on pouvait lire : "Pour l'indépendance de la Kabylie." Ils ont également scandé des slogans hostiles au pouvoir, tels que "Vive la Kabylie indépendante et laïque" et "Pouvoir assassin" sous les youyous des manifestantes, portant, pour la circonstance, des robes traditionnelles kabyles. Un rassemblement a été observé à la place Saïd-Mekbel. Sur place, il a été procédé à la levée du drapeau du Mouvement, puis son hymne a été entonné sous le regard médusé des policiers. M. Djenadi, membre de l'exécutif du MAK, a lu une déclaration dans laquelle il a réitéré l'attachement au combat pacifique pour "l'autodétermination de la Kabylie".
L. O.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.