Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar.. 39 orpailleurs arrêtés    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    Le jeune arrête à BBA libéré    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Ernesto Valverde prolongé    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Saisie de 1, 260 kg de kif traité    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le salut numérique
Cinéma. Numérisation des classiques algériens
Publié dans El Watan le 11 - 06 - 2016

La question de la sauvegarde des archives cinématographiques est posée depuis des décennies, tandis que de précieuses copies, parfois uniques, se dégradent progressivement.
Faute de conditions de conservation adéquates, les pellicules sont altérées et les dégâts sont visibles à l'occasion des diffusions des films en salle ou à la télévision. Une solution existe pourtant, si ce n'est pour corriger les dégâts, du moins pour conserver le film avant que la dégradation ne devienne irréversible : c'est l'opération de numérisation.
Celle engagée par le Centre national du cinéma algérien (CNCA) commence à donner ses fruits. Un long travail effectué pour le compte du ministère de la Culture et entamé en 2012 pour dévoiler récemment 15 films totalement numérisés sur un objectif fixé à 120 films. Un aperçu de ce travail a pu être donné avec la projection récente de Omar Gatlato à la salle El Mougar d'Alger. Ce film culte, réalisé par Merzak Allouache en 1977, a pris un coup de jeune avec une projection en qualité DCP (Digital Cinema Package).
A côté de Omar Gatlato, une liste de films numérisés a été publiée, en attendant de pouvoir les voir sur écran. La plupart sont sortis dans les années 1960 et 1970 du siècle dernier, soit la première fournée de longs métrages de l'Algérie indépendante. On y trouve les inoubliables Hassen Terro (1967), de Mohamed Lakhdar Hamina et L'Evasion de Hassen Terro (1974), de Mustapha Badie avec le truculent Rouiched dans le rôle-titre.
Toujours dans le registre comique, l'inénarrable Les vacances de l'inspecteur Tahar (1973), de Moussa Haddad, est également passé de la bobine 35mm au format numérique. Il en va de même pour Zone interdite (1974), d'Ahmed Lallem, Patrouille à l'Est (1971), de Amar Laskri, Les hors-la-loi (1969), de Tewfik Farès, Beni Hendel, de Lamine Merbah, Les aventures d'un héros, de Merzak Allouache, Leila et les autres, de Sid Ali Mazif, Le Vent du Sud, de Mohamed Slim Riad, La Citadelle, de Mohamed Chouikh ainsi que L'Opium et le bâton et L'Aube des damnés, d'Ahmed Rachedi. Tous ces grands classiques du cinéma algérien seront désormais visibles en qualité numérique. Soit la possibilité de les visionner et de les dupliquer à volonté sans rien perdre de la qualité visuelle.
De plus, ces films ont profité d'un sous-titrage en français, en anglais et en espagnol afin d'optimiser leur diffusion à l'étranger. D'ailleurs, si la numérisation optimise les conditions de visionnage en salle, elle facilite également la diffusion à la télévision, en dvd ou sur internet. Cette sélection de quinze films devrait être diffusée durant le mois de Ramadhan, selon les déclarations du directeur du CNCA, Mourad Chouihi. Il faut souligner que peu de salles, parmi le nombre déjà modeste de cinémas en activité, disposent actuellement du matériel nécessaire pour la projection en DCP.
La migration vers le numérique est pourtant une nécessité. La volonté politique semble en tout cas se concrétiser et le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, présent lors de la projection à la salle El Mougar, a également parlé de récupérer les copies des films algériens détenus par des laboratoires européens. Vastes chantiers...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.