Production et distribution du lait: Un système de traçabilité en cours de préparation    Séisme à Jijel : pas de pertes humaines ou matérielles    Services d'urgence et femmes enceintes: le ministère trace une nouvelle feuille de route    PREPARATION DU CONGRES DU RND : Mihoubi évoque de ‘'nouvelles bases'' pour le parti    CORONAVIRUS : L'Algérie met en place un dispositif d'alerte et de riposte    MOSTAGANEM : 5 personnes écrouées pour trafic de drogue et vente d'alcool    La plateforme proposée pour l'aboutissement de la révolution    Tébessa: Recrutement de Trois Gardiens pour sécuriser la Nouvelle Mosaïque découverte à Négrine    PROGRAMME ECONOMIQUE DE TEBOUNE : BATATA ET GAZ DE SCHISTE    Au moins 11 soldats tués par des terroristes    Brexit : Boris Johnson a signé l'accord    Réunion de conciliation avec Téhéran en février    Ferme condamnation algérienne    «Nous devons respecter nos adversaires»    La wilaya de Aïn Témouchent nous écrit    Un gouvernement de la chefferie à la primature    Le procès de Fodil Boumala programmé pour le 9 février    Un vendredi dédié aux détenus d'opinion    Une secousse tellurique de magnitude 3.3 enregistrée à Jijel    Plus de 4 500 postes à pourvoir pour la session de février    Opération coup-de-poing à Oued R'hiou    880 ha réservés à la production d'eucalyptus    Le réflexe de Chitour    Mostaganem abritera la 3e édition du Festival national de la poésie des jeunes    La prochaine édition sous le signe du rapprochement avec le citoyen    ACTUCULT    Les redevances des droits d'auteur, objet d'incompréhension    Célébration de l'anniversaire de la naisance de Matoub Lounès    Le jugement de Si Slimane    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 16ème journée    Bouira : Hommage à Matoub Lounès    Vita Club - JSK (aujourd'hui à 17h) : Belaïli «Nous avons les moyens de les surprendre»    PAC 1 - CSC 2 : C'est le grand retour du CSC    En bref…    CAN-2020 de Handball : Les Verts éliminés par l'Egypte    WAT – JSMB : Les Béjaouis avec les réservistes    Transport de marchandises : La logistique qui fait défaut aux exportations    Venezuela : Maduro célèbre «l'échec de l'aventure putschiste» de Guaido    Energie et télécommunications : L'USTDA confirme l'intérêt américain    Indice de perception de la corruption 2019: L'Algérie à la 106e place    Réunion des voisins de la Libye à Alger: Rejet de l'ingérence étrangère    Pour des travaux de maintenance du réseau: Des coupures d'électricité annoncées dans trois communes    Les raisons de la colère    Lancement d'un nouveau site web    Blessé, Slimani forfait face à Strasbourg samedi    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    Tebboune, à coeur ouvert    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un député RND cité dans une affaire de corruption
Selon le journal Espagnol El Mundo
Publié dans El Watan le 12 - 07 - 2016

Les affaires de corruption éclatent à une telle cadence que le doute peut légitimement planer sur tous les contrats relatifs à des projets en Algérie ces dernières années.
Le dernier scandale a été révélé par le journal espagnol El Mundo, citant le nom du député RND Omar Alilat. Dans son édition d'hier, le journal espagnol cite le député RND, comme ayant touché des pots-de-vin, à l'instar d'autres hauts responsables algériens, notamment des cadres à l'Algérienne des eaux, et ce, de la part des sociétés espagnoles Voltar Lassen et Elecnor pour l'obtention de contrats en Algérie. Gustavo de Aristegui et Pedro Gomez De la Serna, respectivement ex-ambassadeur d'Espagne en Inde et ancien député du parti populaire espagnol, tous deux responsables de la société Voltar Lassen, sont poursuivis dans leur pays pour avoir touché des millions d'euros dans plusieurs contrats, notamment pour l'accélération de l'acquisition du contrat d'installation d'une station de dessalement d'eau à Souk Tleta (Tlemcen) et un tramway à Ouargla au profit d'Elecnor.
Selon El Mundo, la police aurait déjà trouvé la trace de paiements par Western Union sur les comptes de proches des responsables algériens. MM. Aristegui et De la Serna passaient par un intermédiaire, Cristobal Tomé, homme d'affaires espagnol installé en Algérie. C'est une correspondance de ce dernier à De la Serna qui a révélé le système de corruption menant à des responsables algériens. Pour l'heure, seul le nom de Omar Alilat a été cité par El Mundo, présenté comme proche du ministre de l'Industrie, Abdessalem Bouchouareb, et ayant dirigé la campagne présidentielle de Bouteflika en 2014. Le quotidien espagnol précise que le député RND «jouit d'une immunité parlementaire qui le protège de répondre devant la justice dans son pays des allégations de détournement de fonds», ajoutant qu'il aurait reçu «au moins deux transferts d'argent en décembre 2011 à Paris envoyés par Cristobal Tomé». El Mundo note que le travail de Tomé consiste à «graisser» des personnes pour obtenir que leur médiation porte ses fruits. Dans la lettre adressée par Tomé à De la Serna, il adjoint la preuve de l'envoi de l'argent via Western Union pour le compte des familles des administrateurs de l'ADE.
L'enquête a déterminé que les montants des transferts étaient faibles. «Seulement quelques milliers d'euros dont plus de 1000 pour Alilat… mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg, on estime que les pots-de-vin pourraient se chiffrer en millions», indique El Mundo. Interrogé par le journal électronique TSA, Omar Alilat a catégoriquement démenti les faits qui lui sont reprochés et s'est dit prêt à déposer une plainte en Espagne et en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.