La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Izza Bouzekri inhumée hier au cimetière d'El Alia
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 05 - 2017

Sans officiels ou presque, Izza Bouzekri a été inhumée, hier, au cimentière d'El Alia en présence de ses proches, des amis, d'anciens moudjahidine, des universitaires et quelques figures politiques.
Elle a été inhumée hier parmi les siens au cimetière d'El Alia (Alger). Izza Bouzekri, veuve de Abane Ramdane et du colonel Slimane Dehilès dit Si Sadek, a quitté notre monde, mercredi, à la suite d'une crise cardiaque, à l'âge de 89 ans. C'est dans la tombe de son fils, Hassen, l'enfant unique qu'elle a eu avec Abane Ramdane, mort à l'âge de 33 ans à la suite d'un accident de route, qu'elle a choisi d'être enterrée.
Quelques dizaines de personnes étaient présentes hier. Hormis la présence du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, et le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, Khaldi Boumediene, aucun autre officiel ne s'est déplacé. Izza Bouzekri a été accompagnée à sa dernière demeure des membres de sa famille, ses amis ainsi que des figures révolutionnaires dont Ali Haroun et Mohamed Ghafir dit Moh Clichy qui étaient tous deux à l'ex-Fédération du FLN en France.
Il y a avait aussi l'écrivain et le neveu de Abane Ramdane, Belaïd Abane, Nacer Boudiaf, fils du regretté Mohamed Boudiaf, Saïd Sadi, l'ex-président du RCD et d'autres universitaires et anciens du mouvement berbère, à l'image de Mouloud Lounaouci. Née le 15 septembre 1929 à La Casbah, Izza Bouzekri a rejoint la Révolution très jeune.
Elle était, entre autres, celle qui avait saisi la plate-forme du congrès de la Soummam. Epouse de Abane Ramdane jusqu'à son assassinat au Maroc, elle s'était mariée en 1959 à son ami, le colonel Si Sadek, décédé en novembre 2011. Bachir Yaha, fils de l'ancien commandant de l'Armée de libération nationale (ALN) et membre fondateur du FFS, Abdelhafid Yaha, dit Si Lhafidh, confie que son défunt père gardait encore, avant sa mort, l'image forte de cette grande dame. «Malheureusement, elle est décédée en emportant ses mémoires avec elle.
Elle avait sûrement beaucoup de choses à nous raconter et c'est vraiment dommage que des personnes aussi importantes comme elle puissent partir sans beaucoup nous dire», regrette-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.