LES CAFES POPULAIRES ALGERIENS : DES MOULINS A PAROLES    Farid le Boucher et les bijoux    Louh plaide pour la révision de la Constitution    Le journaliste Ahmed Ibari est décédé    Industrie textile : La société algéro-turque Tayal réalise sa première exportation    9ème réunion du JMMC : Guitouni y prendra part jeudi à Vienne    PLFC 2018 : Présentation et débat du projet de loi en plénière à l'APN L'Assemblée populaire nationale (APN) qui a repris ses travaux en plénière ...    Djellab doit mettre la main à la pâte    Ces pays de l'UE boudés par les Algériens    L'eau des puits sera payante    USA-Iran: la "machine à remonter le temps" de Donald Trump    Un face-à-face continu    Aphrodisiaque, le sport-roi!    Le "bourreau" arrêté à Oran    Selon Trump : "La Crimée est russe"...    Mondial terminé pour Kvist    Projection de Comme des garçons    Tremblement de terre de bonheur au Mexique    Ramadhan : Kaouane dénonce la violence des programmes TV    Le stress monte d'un cran    Un candidat au bac poignardé par son ami    Des Algériens et des Marocains arrêtés    Projection de Le jeune Karl Marx    Concert avec Orange Blossom    Signature du livre "Quatre nuances de France, quatre passions d'Algérie"    Vers un choc terrible dès les 8es de finale !    Ould Abbès acculé    Messahel en Norvège, les 19 et 20 juin    Arrivée à Parisd'une - marchesolidaire avec les migrants    Nouvel attentatsuicide de BokoHaram à la frontière nigériane    Les filles font mieux que les garçons    Le premier instigateur incarcéré    Explosion d'uneconduite principale d'eau    Houda-Imane Faraoun promet une amélioration avant fin 2018    Pas de politique, pas de grève et pas d'activités syndicales !    Egypte : Salah confirme qu'il est d'attaque pour la Russie    La Russie est prête à stopper Mohamed Salah    La journée des penalties    Soufiane Djilali : "Ce n'est pas une fissure dans le groupe des 14"    Google souligne la dimension mondiale de M'hamed Issiakhem    "La poésie porte les combats"    Mondial-2018 - Groupe G : Tunisie - Angleterre, aujourd'hui à 19h00 - Les Aigles de Carthage au défi des Trois Lions    Trois personnes décédées dans 12 accidents de la circulation en trois jours    BAC 2018 Mobilisation accrue pour le bon déroulement des épreuves    Marquer leur présence par l'acte culturel    La déportation des anarchistes français à la ferme de Tazrout à Ténès    Ahmed Ouyahia occupera la scène politique    Tiken Jah Fakoly en concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les parlementaires du FFS interpellent Tayeb Louh
Le procès des militants du parti à Ghardaïa aura lieu le 18 janvier
Publié dans El Watan le 14 - 01 - 2018

Le groupe parlementaire du Front des forces socialistes (FFS) interpelle le ministre de la Justice, Tayeb Louh.
Il vient de lui adresser une question orale concernant l'instrumentalisation de la justice et son utilisation contre les militants du parti et les membres de la société civile dans la wilaya de Ghardaïa.
A la veille de l'ouverture du procès des cadres du parti et des membres de mouvements associatifs dans cette wilaya, les parlementaires du FFS rappellent au garde des Sceaux que la justice «est tenue de rendre des décisions justes et équitables». «Le tribunal criminel près la cour de Ghardaïa a programmé une séance en vue de juger des cadres du FFS et des activistes de la société civile accusés de ''constitution d'association de malfaiteurs pour déstabiliser le régime'' et ''incitation des citoyens à prendre les armes contre le pouvoir'' ainsi que l'''atteinte à l'intégrité territoriale du pays"…
Ces accusés ont participé, à travers la cellule de coordination et de suivi des événements de Ghardaïa en 2013, au rétablissement des canaux de dialogue entre les deux communautés en conflit. Ils n'ont jamais abandonné la lutte pacifique et légale. Est-il raisonnable que la justice les poursuive pour des chefs d'inculpation aussi graves ?» se demande le groupe parlementaire du FFS. Précisant que les dossiers de ces accusés sont vides, le FFS dénonce aussi les poursuites judiciaires dont font l'objet y compris les avocats, à l'image de Me Nourreddine Ahmine poursuivi pour «outrage à corps constitué» et «présentation de fausses preuves concernant un crime».
«Devant les graves dépassements impliquant la justice dans la répression des militants et des citoyens innocents, nous vous adressons cette question de savoir quelles sont les mesures prises pour permettre au pouvoir judiciaire d'exercer ses nobles missions en toute indépendance, loin des pressions des services de sécurité et du pouvoir exécutif dans la wilaya de Ghardaïa ?» lit-on dans le document du FFS, signé par son chef du groupe parlementaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.