Quatorze propositions aux futurs candidats à l'élection présidentielle    ACCORD MAROC-UE: Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    FORMATION PROFESSIONNELLE : Plus de 3000 postes pour la prochaine rentrée    BILAN DE LA GENDARMERIE NATIONALE A MOSTAGANEM : Plus de 17.000 permis retirés en 2018 !    L'INTERSYNDICALE BOYCOTTE LA RENCONTRE AVEC LA MINISTRE : La menace plane sur les écoles d'Oran    Abderrazak Dourari, professeur de linguistique au Temps d'Algérie : « Pourquoi j'ai quitté l'Académie Tamazight »    Tirs de gaz lacrymogènes sur des manifestants près du Parlement    La répression n'est qu'un «avant-goût», avertit le porte-parole présidentiel    Le WA Tlemcen retrouve le podium, l'ASO Chlef trébuche à Kouba    Nette victoire du CS Constantine devant le TP Mazembe (3-0)    L'ES Sétif s'enfonce dans la crise    La démarche prudente de Ali Benflis    La déclaration de la main-d'œuvre étrangère, un autre souci pour la Cnas    Convocation du corps électoral : fin de récréation ?    Vers le remboursement des sondes urinaires    1 004 agneaux, dont 414 atteints de peste et fièvre aphteuse, ont péri    Dieu peut-il offrir une Ferrari ?    L'épopée d'un roi bâtisseur    Plusieurs réserves levées    Ich Liebe Dich Frau Angela !    La présidentielle lancée    Tiaret: Un ancien bâtonnier tire sa révérence    Tipasa: 7 morts dans une collision entre deux bus    Ouled Rahmoune: 26 milliards pour l'aménagement urbain    Coupe d'Algérie «Réserves» : 1/8e de finale: PAC - WAT et NAHD - ASO, principaux duels    Migration: Mettre en place une nouvelle gouvernance    En 2017 en Algérie: Le salaire net moyen à plus de 40.300 dinars    Relizane: Projets AADL attendent réalisation    « L'Année miraculeuse » présenté à l'hôtel «Liberté»: Débats divergents autour du dernier roman de Mohamed Magani    El-Bayadh: 25 milliards pour la restauration du ksar de Boussemghoun    Des organisations appellent à la mobilisation citoyenne    Création prochaine d'un orchestre amazigh    Fatima Rachedi lauréate du concours national    Le FLN salue la décision du Président Bouteflika    D'autres engagements en perspectives    RDC : La Cour constitutionnelle proclame Félix Tshisekedi président de la République    Russie : Le procureur Mueller qualifie d'"inexactes" des allégations explosives contre Trump    Iñigo Errejon s'affranchit de Podemos    Chine : La croissance devrait avoir freiné à 6,4% au 4e trimestre    La police se dote du systéme afis    Retour sur le CES 2019 : À Las Vegas, du concret pour ménager la planète    La Haute instance indépendante de surveillance des élections installée    Dix chargeurs et une quantité de munitions saisis à Jijel    La JS Saoura n'avait pas bien compris le jeu adverse    Le MCO a sorti la tête de l'eau, mais le plus dur reste à faire    Darfalou se blesse au genou    L'Algérie favorable...    APN : La convocation du corps électoral a barré la route aux aventuristes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une diva à Alger
Récital de la cantatrice algérienne Faïrouz Oudjida
Publié dans El Watan le 18 - 01 - 2018

Ce récital a été organisé à l'Opéra d'Alger Boualem Bessaïeh par l'établissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger, dans le cadre de la coopération et des échanges entre la capitale et la ville canadienne de Montréal.
La chanteuse lyrique a choisi pour son public des extraits adaptés au chant et au piano de classiques italiens, russes et français, montrant ainsi la puissance de sa voix et sa maîtrise du chant sur certaines pièces célèbres de l'opéra universel. Avec une voix de soprano, Faïrouz Oudjida a commencé son spectacle avec des classiques comme O sole mio, Non ti scordar di me ou encore Funiculi Funicula avant de passer à des compositions françaises, dont Habanera, tirée du célèbre opéra Carmen.
Cependant, certaines de ces pièces, habituellement interprétées avec des orchestres philharmoniques et des chœurs, ont perdu de leur puissance musicale, avec une orchestration limitée au piano.
Le rossignol et la rose et Mon sang brûle d'amour, romances écrites par des compositeurs russes avec des influences orientales, figuraient également au programme de cette chanteuse qui a représenté l'Algérie lors de plusieurs manifestations internationales.
En seconde partie du récital, le duo a présenté au public, relativement nombreux, un programme tiré du patrimoine musical algérien et transcrit pour un concert chant et piano, à l'image des succès du chanteur Idir, Sendou et Vava Inouva, qui ont été revisités pour en adapter la mélodie. Faïrouz Oudjida a également interprété Billah Ya Hamami, un classique du malouf, en version valse, ainsi que le succès Habaytek de la grande voix libanaise Faïrouz.
Ce spectacle s'est déroulé en présence des ministres de la Culture, Azzedine Mihoubi, de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, ainsi que du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh. Plusieurs représentants du corps diplomatique accrédité à Alger ont également assisté à ce récital.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.