Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bientôt une première évaluation
Produits interdits à l'importation
Publié dans El Watan le 23 - 01 - 2018

La liste des 851 produits soumis à la suspension temporaire à l'importation depuis ce début de l'année 2018 sera évaluée dans trois mois, a annoncé hier Alger le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, cité par l'agence APS.
Interrogé par la presse à l'issue d'une audition par la commission des finances de l'APN à propos d'une l'éventuelle révision de la liste, le ministre a précisé que le nombre des produits interdits d'importation pourrait être augmenté ou réduit en fonction des résultats de cette évaluation.
Publiée récemment, par un décret exécutif, au dernier Journal officiel, ladite liste comprend des fruits secs, des fromages (produits finis), des fruits frais (à l'exception des bananes), des légumes frais (sauf l'ail), des viandes (à l'exception des viandes bovines), du thon, des dérivés du maïs, des préparations de viande, des chewing-gum, des bonbons et chocolats, des pâtes alimentaires, des viennoiseries, des dérivés de céréales, des conserves de légumes, des tomates préparées ou conservées, des confitures, des gelées, des fruits conservés, des préparations alimentaires, des eaux minérales, du ciment, des détergents, des produits plastiques finis et semi-finis, des produits hygiéniques, du marbre et du granite, du papier hygiénique, des tapis, de la céramique finie, des glaces et verres, des moissonneuses-batteuses, des articles de robinetterie, des fils de câble, des meubles, des lustres, des articles électroménagers et des téléphones mobiles.
A côté, quelque 126 produits verront l'application de la taxe douanière à 60% et de la TIC, a souligné le ministre algérien du Commerce qui a noté que «la suspension à l'importation de ces produits est limitée dans le temps et sera levée progressivement avec ou sans maintien des taxes et autres droits».
Cette interdiction temporaire d'importation vise à réduire le déficit commercial du pays lié à la baisse des recettes provenant des ventes de gaz et de pétrole. D'après les chiffres du ministère du Commerce, la valeur des importations algériennes n'a baissé que de 2,1% à fin novembre 2017 par rapport à l'année 2016, pour atteindre 42,8 milliards de dollars. Avec les nouvelles mesures, le gouvernement s'attend à une diminution considérable envisageant la facture des importations à 30 milliards de dollars cette année, contre 45 milliards pour l'ensemble de l'année 2017 et 46,7 milliards en 2016.
Cette mesure d'interdiction vient aussi remplacer le système de la licence d'importation, mis sur pied en 2016 pour stopper l'hémorragie des réserves de change, avant d'être supprimé deux ans plus tard, car jugé «bureaucratique et manquant de transparence sans compter qu'il a engendré parfois des problèmes d'approvisionnement et conduit des entreprises à la cessation d'activité», d'après les aveux du ministre du Commerce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.