Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Les citoyens de Haïzer réclament la libération immédiate des détenus    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    "Aucune disposition pénale ne sanctionne le port de l'emblème"    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Samy Agli, nouveau président du FCE    Le P-DG de Sonelgaz rassure    Redorer le blason de l'UGTA    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Paroles de joueurs    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Deux cadors font leur entrée    Salif Sané forfait contre l'Algérie    Dziri, nouvel entraîneur    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'enfouissement montre ses limites    Alerte à la canicule    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Des apprentis artistes peintres à Dar Abdeltif    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





25 000 coupures en 2017 pour les mauvais payeurs
SDE (ex-Sonelgaz) de Béjaïa
Publié dans El Watan le 06 - 02 - 2018

La Société de distribution de l'électricité affiche son intention de continuer à couper le courant comme ultime moyen pour récupérer ses créances.
La SDE, Société de distribution de l'électricité, ex-Sonelgaz, est plus que déterminée à recouvrer ses créances qui se chiffrent à 2,47 milliards de dinars auprès de 300 000 clients dans la wilaya de Béjaïa, qui n'ont pas payé leurs factures pour diverses raisons. En tout cas, ce ne sont pas les points de recouvrement qui manquent. En plus de ces agences commerciales, la société a mis en place le paiement électronique.
Le communiqué de la Direction de distribution de l'électricité et du gaz de la wilaya de Béjaïa incite à croire que «le pronostic vital» de la société est engagé. «Ce chiffre alarmant (le montant des créances, ndlr), qui ne cesse de prendre de l'ampleur, se répercute négativement sur la santé financière de la société et affecte principalement nos investissements liés essentiellement à l'amélioration de la desserte énergétique», lit-on dans le document.
La sonnette d'alarme tirée par la SDE répond également à l'impératif d'affronter son cahier des charges en matière de réalisation des projets dans cette wilaya, où on table sur 87% de pénétration en gaz d'ici la fin de l'année 2018 et la réalisation du programme de l'électrification rurale.
La SDE Béjaïa a procédé en 2017 à pas moins de 25 000 coupures, soit une moyenne de 100 coupures par jour dans le cadre du «plan recouvrement» engagé par la direction générale de l'ex-Sonelgaz, visant à récupérer les créances de la société auprès de ses clients.
Selon la Direction régionale de distribution, l'opération de suspension de la fourniture en énergie électrique se poursuivra cette année avec plus de rigueur. «Dans la même optique, pour l'exercice 2018, nous redoublerons d'efforts en usant de tous les moyens de recouvrement afin d'assainir la situation», indique t-on.
La SDE regrette le fait que «toutes les campagnes de communication, de sensibilisation via les différents canaux et l'épuisement de tous les moyens de recouvrement des créances n'aient produit aucun impact sur certains clients». Parmi les mauvais payeurs de la société nationale, les APC et les administrations publiques totalisent 1,2 milliard de dinars. Les APC sont redevables de 960 millions de dinars, alors que les administrations publiques le sont pour 240 millions de dinars.
Les ménages viennent en troisième position, avec 800 millions de dinars, et 180 millions de dinars de créances sont détenus par les opérateurs économiques qui exploitent la haute tension. La SDE de Béjaïa, qui parle d'une «situation alarmante dont souffre la direction», invite ses clients à se rapprocher des points de «recouvrement de leurs choix pour s'acquitter de leurs redevances».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.