L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Un long combat pour l'émancipation    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Une récolte de plus de 2 millions de quintaux attendue    Explosion de la consommation de gaz en Algérie    Premiers incidents post-congrès    La procédure enclenchée à l'APN    Large vague de dénonciation    Le président Keïta prépare le dialogue politique inclusif    Ben Badis aurait-il été le 23e ?    Karim Ziani raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs    L'intruse    L'état interpellé à s'impliquer… dans les affaires du club    L'USM Alger fait appel    Qui a demandé à la potiche de parler ?    Quand Bouchareb bloque le FLN    1 281 morts et 12 914 blessés en 5 mois    Un fonctionnaire arrêté en flagrant délit de corruption    Arrestation du voleur de téléphones portables qui semait la peur dans la ville    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    EN : Bounedjah remercie les supporteurs et leur fait une promesse    Ammal : Une cinquantaine de familles oubliées du relogement    Habitat: L'agrément des promoteurs immobiliers désormais du ressort des walis    Abderrahmane Hadj-Nacer: Les contours d'une sortie de crise «acceptable par l'armée et le Hirak»    Sept plaquettes de kif saisies, quatre arrestations    La commission de contrôle à pied d'œuvre dans les communes côtières: Les infrastructures touristiques passées au peigne fin    Tlemcen: «Plaidoyer» pour les personnes handicapées    Tlemcen: L'ex-PDG d'Algérie Télécom devant le parquet général jeudi    Les papys font de la résistance    Avec une croissance à la peine : Le marché pétrolier s'inquiète de la demande    Sahara occidental : Des eurodéputés interpellent le Maroc sur le sort de militants sahraouis    L'Algérie et la ZLECAF : Une occasion pour conquérir le marché africain    Police aux frontières : Des instructions pour fournir les meilleures prestations sécuritaires au citoyen    Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"    "La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie": Deutsche Bank lutte pour sa survie ?    Bourses : L'Europe termine en baisse avec les tensions USA-Iran    Reddition d'un terroriste    Mandat de dépôt pour 18 manifestants    Les Houthis affirment avoirabattu un avion militaire saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un chantier d'une cité militaire contesté
Atteinte au périmètre sauvegardé de Béjaïa
Publié dans El Watan le 13 - 02 - 2018

Encore une agression au périmètre du secteur sauvegardé de la ville de Béjaïa.
Au début de la semaine en cours, un engin mécanique, escorté par des militaires, a été aperçu en train d'ouvrir une piste sur un terrain boisé situé au lieudit «Bridja», sur les hauteurs de la forêt des Oliviers.
Alertées, l'association Ardh (Terre), pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel de la ville de Béjaïa, et l'Association du quartier El-Qods ont réagi ensemble pour dénoncer une énième «atteinte à un site riche en potentiel historique et archéologique qui remonte à l'ère des Romains et des Hammadites».
Des photos prises sur place montrent des arbres arrachés et de grosses pierres déterrées, qui auraient servi à l'édification de structures antiques. Selon des informations recoupées, «un projet d'une cité militaire de plus de 40 logements est en voie de réalisation sur cette parcelle de terrain jouxtant la caserne militaire».
Les membres de ces associations ont affirmé que cet espace vert se situe en plein périmètre du secteur sauvegardé de la ville de Béjaïa. Contacté par nos soins, le président de l'Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel de la ville de Béjaïa, Zahir Bennacer, a exprimé l'indignation des habitants, ainsi que des membres associatifs, qui ont adressé une lettre aux responsables locaux.
«Nous avons envoyé ce matin (hier, ndlr) une correspondance à l'APC de Béjaïa, à l'APW, ainsi qu'au wali, pour nous renseigner sur la nature de ce projet, tout en affirmant que la nature juridique de ce terrain est domaniale», a déclaré Zahir Bennacer. Le groupe d'associations souhaite l'arrêt des travaux et la prise en considération du potentiel historique et archéologique du site.
D'aucuns estiment que si le ministère de la Défense ne peut pas être soumis à certaines règles et conditions d'urbanisme, cela ne l'empêche pas de prendre en considération l'avis des associations qui luttent pour la sauvegarde du patrimoine, ainsi que les recommandations du bureau d'études chargé de l'élaboration du plan de sauvegarde et de mise en valeur du secteur sauvegardé de la ville.
Pour rappel, ce n'est pas la première fois que ce groupe d'associations intervient pour alerter les autorités sur les convoitises qui existent autour de cet espace protégé. Ces dernières se sont mobilisées en juillet 2017 pour demander l'arrêt d'un projet de réalisation d'une salle polyvalente, dans le cadre de la construction d'un hôtel aux Oliviers, dont les travaux d'extension piétinaient le périmètre sauvegardé. Le wali, Mohammed Hattab, constatant les dégâts, a ordonné la suspension des travaux avant le déplacement d'une équipe du Centre national de recherches en archéologie (CNRA) qui n'a pas tardé à se déplacer sur le les lieux afin de déterminer les potentialités archéologiques du site.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.