Le rôle prépondérant de l'ANP    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès    Un rempart pour la République    El Hadjar tourne en mode recyclage    Des équipements médicaux à exporter    Précarité de la condition féminine    Une tentative de coup d'Etat déjouée dans la nuit du 11 au 12 mai    Un statu quo des plus précaires    Les nombreux défis de la Première ministre    Chiellini fait ses adieux aux tifosi    L'Algérie dans la légende    «400 athlètes espagnols seront aux JM»    La sardine entre 250 et 400 dinars    L'économie du tourisme marque le pas    Les «ambitions» d'un ministre    L'Algérie ne reniera jamais ses amis    40 poètes participent    Ce qu'a dit le roi des numides    Mali/Accord de paix: la médiation internationale tient une nouvelle réunion    Le Président Tebboune regagne Alger après une visite d'Etat en Turquie    Lancement de la campagne nationale de prévention des incendies de récoltes    Le Groupe de Genève appelle l'ONU à examiner les violations marocaines des droits humains au Sahara occidental    Salon "El Djazaïr Healthcare" de Dakar: faire du Sénégal la porte de commercialisation du produit algérien    L'Algérie est engagée à soutenir toutes les causes justes, mue par les nobles valeurs de sa Glorieuse Révolution    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Industrie pharmaceutique: 3 médicaments sur 4 sont produits localement    L'Algérie restera "fidèle" à ceux qui l'avaient soutenue lors de la Révolution nationale    Le Gouvernement donne le feu vert à l'importation des chaînes de production rénovées    La fuite des sujets d'examen «quasi-impossible»    L'USMA s'offre le derby face au MCA    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Mohammed ben Zayed élu Président des Emirats arabes unis par le Conseil suprême    Le Directeur de la sécurité routière de Mauritanie visite des services opérationnels de la Sûreté nationale    Un héritage civilisationnel qui refuse de disparaître    Plaidoyer pour la création d'un festival local de musique Diwane    12e session du Groupe de vision stratégique "Russie-Monde islamique": Ghlamallah à Kazan    Le Brésil n'affrontera pas le Sénégal en match amical    Liverpool : Klopp donne des nouvelles de Salah et Van Dijk    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie pour le 3ème et dernier jour    En séjour illégal à Oran: Près de 200 Subsahariens rapatriés vers leur pays    La rançon d'une vie    Pour éviter le scénario de 2021: L'Algérie affrète six avions de lutte contre les incendies    Emigration clandestine: Onze harraga périssent noyés au large de Tipaza    Fonction publique: Les Syndicats autonomes veulent préserver l'unité de leur action    Ligue 1 - Mise à jour: Deux chocs pour y voir plus clair    D'autres chats à fouetter    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Attentat terroriste du boulevard Amirouche
La police refuse d'oublier
Publié dans El Watan le 31 - 01 - 2007

Enfin ! Une pensée pour les victimes de l'attentat terroriste qui avait secoué, en 1995, le boulevard Amirouche (Alger). La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a commémoré hier pour la première fois – à l'initiative des familles des victimes de cet attentat – ce douloureux anniversaire qui avait ciblé le commissariat central.
Les familles des victimes ont déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des leurs devant cet édifice. Le 30 janvier 1995, une voiture piégée qui venait de la Grande Poste fonce sur le commissariat central. Il s'agissait d'un attentat kamikaze. Le brigadier Mohamed Guendouz, qui se trouvait au moment de cet attentat dans le commissariat, s'en souvient. « C'était vers 15h15, un lundi, lorsqu'un homme qui conduisait une voiture de marque Lada et roulant à vive allure se dirigeait vers le commissariat où se trouvaient en faction plusieurs policiers armés », témoigne-t-il. Il ajoute : « Voyant cette voiture foncer sur le commissariat et percuter ses escaliers, un policier qui était en faction lui a tiré dessus. C'était à ce moment-là que le kamikaze s'était fait exploser », précise-t-il. A cette époque, c'était l'attentat le plus meurtrier commis dans Alger. Le bilan officiel qui était avancé faisait état de 42 morts et 256 blessés. Ce bilan serait plus lourd, selon des témoins qui ont avancé hier une centaine de morts. Il y aurait eu même des disparus. « Sept policiers ont trouvé la mort lors de cet attentat », selon le brigadier Guendouz. Il est vrai que le lieu où s'est produit l'attentat est un endroit fréquenté. Miraoui Smaïl, un piéton qui se trouvait en face du commissariat, près de la Banque d'agriculture et du développement rural (BADR), au moment de l'attentat s'en souvient également. « C'était au moment où un bus de l'Etusa venait de passer », dit-il. Selon lui, « un train de la banlieue venait de déposer à la gare de l'Agha des voyageurs. Le boulevard Amirouche grouillait de monde et c'est pour cela qu'il y a eu autant de victimes », se souvient-il. En plus, c'était la veille du mois de Ramadhan. L'attentat avait provoqué la panique et la psychose. Des passants, le visage ou les mains ensanglantés, couraient dans tous les sens. Il y a eu deux jumelles parmi les victimes. L'une était l'amie de Karima Sami qui était venue hier se recueillir. Elle est l'une des initiatrices de cette commémoration. Mme veuve Atout a perdu son mari. « L'image de mon mari me revenait à chaque fois qu'il y avait un attentat », dit-elle les larmes aux yeux. « Nous ne voulons pas que les gens oublient ce qui s'est passé ce jour-là », ajoute-t-elle avec une voix empreinte d'une profonde tristesse. Cet attentat avait été revendiqué par le GIA qui avait stipulé qu'il ne s'agissait là que d'un « avertissement ». Une revendication qui a aussi émané d'Anouar Haddam.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.