Sorties d'Ould-Abbès et situation inquiétante du pays    Une direction collégiale pour le FLN    La start-up chinoise qui devance Samsung dans la course aux smartphones pliables    Donald Trump remercie l'Arabie Saoudite pour la baisse du prix    VOTRE WEEK-END SPORTIF    «Abid-Charef est prêt à aller jusqu'au bout pour se défendre et être blanchi»    Les applications mobiles «boudées» par une majorité de médias algériens    Plus de 50 000 enfants victimes de maltraitance annuellement    Journée de contestation du personnel de l'éducation    Brioche salée    La prochaine édition sera maghrébine    Tiaret : L'université abrite un colloque sur le développement durable    Emigration clandestine : 413 harraga secourus et 1478 autres interceptés à l'Ouest depuis janvier    Boufatis : Affichage de la liste de 300 bénéficiaires de logements    20 blessés par les pétards    Le club El Assil gagne son pari    Violence coupable    FAF: Boualem Charef claque la porte    Ligue 1 : NAHD 1 MCO 0: Le Nasria en toute logique    Pourquoi l'Arabie Saoudite baisse sa production pétrolière    Recherché pour un accident mortel ayant coûté la vie à un policier: Un individu en fuite arrêté à Bethioua    Macron et les Gilets jaunes: La bataille de l'ancien monde    De la servitude à la soumission politique    Les Algériens sont-ils fatalistes ?    «La crise migratoire en Afrique, état des lieux, défis, enjeux et perspectives»    52 enfants palestiniens tués et plus de 900 arrêtés en 2018    Une tentative de transfert illégal de 25.700 euros déjouée à l'aéroport    Au moins 43 morts dans un attentat-suicide pendant un rassemblement religieux à Kaboul    La taxe d'habitation sur les factures d'électricité et gaz fait défault    Les élus du RND, Taj et PLJ rallient le FLN    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Une mosquée du début du XIe siècle    Parachèvement de l'étude de restauration    Algérie - Niger : Examen des opportunités de coopération dans le secteur des transports et des travaux publics    Migration clandestine : La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte "efficace"    La situation se complique pour les Algériens    Présidence d'Interpol : Face à la polémique, un général russe cède la place à un Sud-Coréen    Cacophonie au FLN    Guitouni annonce: "Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars en 2018-2022"    Renault : Le conseil va discuter du remplacement temporaire de Ghosn    CS Constantine : Vers le recrutement de deux joueurs congolais    Budget 2019 en France : Large vote à l'Assemblée mais la bataille du pouvoir d'achat se poursuit    En l'absence d'Ali Bongo : L'Union africaine préoccupée par la crise politique au Gabon    85.000 enfants morts de faim oude maladie    Constantine : Le savant et penseur Mohamed Salah Essedik distingué    La 9e édition du du 22 au 26 novembre    La déclaration de politique du gouvernement présentée à la mi-décembre: Ouyahia à nouveau devant les députés    Le terroriste abattu à Mila, identifié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hydraulique-Sidi Bel Abbès
Tarissement des capacités aquifères
Publié dans El Watan le 21 - 10 - 2004

« Les eaux souterraines mobilisées restent très insuffisantes tant pour la consommation des ménages que pour le secteur agricole dont la demande a connu un accroissement substantiel durant ces dernières années sous l'effet FNDRA, au moment où une diminution de la capacité des aquifères est enregistrée suite au déficit pluviométrique. »
C'est ce que révèle un rapport établi par la Direction de l'hydraulique qui met clairement en exergue les potentialités limitées de la wilaya en ressources souterraines. A titre indicatif, la quasi-totalité de la ressource superficielle, dont le volume mobilisable est estimé à 65 HM3/an, est régularisée au niveau des différents barrages situés dans la wilaya de Mascara.
Recourir aux eaux souterraines
Pour ses besoins, la wilaya de Sidi Bel Abbès tire actuellement l'essentiel de ses ressources en eau des nappes locales, compte tenu que l'idée qui prévalait jusqu'au début des années 1990 était de recourir exclusivement aux eaux souterraines au moyen de puits et de forages. Actuellement, indique le rapport de la DHW, la wilaya mobilise 34, 87 MH3/an répartis entre l'AEP (48%), l'irrigation (49%) et l'industrie (3%). A la fin de l'année 2000, soit avant la mise en œuvre du programme de mobilisation de la ressource d'appoint, notamment les différents transferts d'eau à partir des divers barrages (Sarno, Sidi Abdelli, Bouhanifia et Cheurfa) et le transfert des eaux à partir de la nappe de Chott Chergui, la situation se caractérisait par un important déficit entre l'offre et la demande en eau. Les différents projets d'AEP réalisés durant la période 2000-2004 ont donc permis de juguler, de manière très substantielle, ce déficit grâce à la mise en service d'importants projets, parmi lesquels la réalisation de 17 forages qui ont permis de mobiliser 11 000 m3/jour de ressources souterraines, l'adduction barrage Sidi Abdelli-Sidi Bel Abbès, avec un apport immédiat de 25 000 m3/jour - (qui atteindra 50 000 m3/jour à terme) -, l'adduction des eaux du barrage Sarno ayant permis le transfert de 4 500 m3/jour vers les différentes localités situées au nord de la wilaya et l'adduction des eaux de forages de la nappe Chott Chergui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.