Cérémonie d'installation du nouveau wali    2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA    Allez à Ghaza et criez «plus jamais ça !»    Vivre le (dés) espoir d'une mère nigériane    Changer d'entraîneur, est-ce la bonne option ?    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur» à juste titre    L'OMS tire la sonnette d'alarme    Le parc d'attraction rouvre ses portes    La collection «Continents Noirs» fête ses 20 ans    Découverte d'un bain romain à Ferkane (Tébessa)    La 10e édition prévue pour la mi-février    Tebboune préside une séance de travail    Les militairesisraéliens frappent une cible du Hamas    Le Consulat de France annonce de nouvelles mesures    «Accélérer la réalisation des projets de partenariat et les élargir à d'autres domaines»    «L'équipe a retrouvé sa confiance et sa stabilité après le départ de Lavagne»    Le Tunisien Zelfani pour sauver les meubles    Décès de l'international IsmailMahieddine    Appel à lancer des cadres juridiques plus adéquats pour lutter contre ce phénomène    Le chiffre d'affaires de la CNMA s'est établi à 15 milliards de dinars    Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens    Le président du Conseil scientifique de l'Agence de greffe d''organes    Le CNES revient à la charge    Ouverture de la 14e èdition    Décès du pilote et de son assistant    Poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Arrestation de cinq individus en possession de 100 millions de centimes en faux billets    Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Les walis appelés à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des citoyens    Algérie-Libye: le renforcement de la coopération économique soulignée lors d'un forum d'affaires    VENTE DU LAIT EN SACHET : Bras de fer entre le ministre du Commerce et les distributeurs    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    BONBONS ET CARAMELS    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    L'après Berlin et la crise libyenne    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    Il y a de l'eau dans le gaz !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Intempéries : Les quartiers coupés de la ville
Publié dans El Watan le 06 - 10 - 2007

Carrefours inondés, trottoirs submergés, rues et boulevards pratiquement envahis par les eaux pluviales, chaussées défoncées, nids de poule immergés et bouches d'égout pour la plupart obturées.
C'est l'image d'Oran qui offrait l'aspect d'une ville morte, mercredi après midi et jeudi soir. Les fortes pluies, accompagnées de giboulées, qui se sont abattues depuis mercredi, tard dans la soirée, n'ont pas épargné la ville qui croulait littéralement sous les pluies torrentielles, rendant difficile la circulation des personnes, des véhicules et des transports en commun. Au niveau du grand rond-point de l'USTO et de la cité des HLM, les deux principaux carrefours, noyés, ont été momentanément fermés. Un peu plus loin, à la sortie est de la ville, l'autoroute a été également interdite à la circulation par les éléments de la gendarmerie nationale. Les automobilistes ont dû emprunter le chemin de wilaya, évitant ainsi le tronçon routier Oran-Mostaganem rendu inutilisable par les intempéries. A l'entrée de Bir El Djir, la principale route menant vers Hassi Bounif, Sidi El Bachir et Sidi Chahmi a été endommagée par l'intensité des pluies. La mince couche d'asphalte n'a pas résisté à l'envahissement de l'eau et de la gadoue. Par ailleurs, on a dénombré plusieurs accidents de voitures au niveau de la route du port d'Oran, sans faire, heureusement, de victimes. Dans les bourgades de Chahid Mahmoud et de Haï Bendaoud, deux poteaux d'éclairage public ont été arrachés par les pluies et la violence du vent, plongeant quelque 30 000 habitants dans le noir. Au niveau de la zone d'habitation de la cité des 2 000 logements (USTO), les riverains ne décolèrent pas.
Infiltration des eaux
« L'eau s'est infiltrée dans nos appartements parce que les entreprises ont très mal fait leur travail. Vous vous rendez compte, il a suffi d'une pluie pour que les tares de construction apparaissent comme de vulgaires blessures. Nous comptons bien aller au bout des choses en demandant des comptes aux responsables de cette situation », s'insurgent des habitants de cette cité située à l'est de la ville. Le même constat a été relevé au niveau des bourgades de Sidi El Bachir et de Fernand ville. Les habitants se plaignent de l'état des routes non goudronnées et des bouches d'égout mal façonnées. « C'est toujours la même chose à chaque fois qu'il pleut. Il suffit d'un peu de papier pour obturer les bouches d'égout et cela dure depuis des années », s'écrient des riverains. Cette situation déplorable, vécue par les Oranais comme un cauchemar, survient à chaque fois que des pluies s'abattent sur la ville. Faute d'avaloirs et en l'absence d'une stratégie appropriée dans le court, moyen et long terme, cette situation récurrente coupe pratiquement la ville des autres quartiers. Les pluies ont occasionné des dégâts dans des quartiers vétustes, à l'exemple de Derb, St Pierre et St Antoine, où deux maisons ont été partiellement endommagées par l'infiltration des eaux. Leurs occupants ont élu domicile sous une tente de fortune en attendant le sort qui leur sera réservé par les autorités locales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.