L'ancien député Tliba jugé en appel    Droits de l'Homme: Alger condamne la résolution du Parlement européen    Talaie El Hourriyet: «La crise économique est antérieure à la crise sanitaire»    300 médicaments en rupture de stock: Le syndicat des pharmaciens accuse les distributeurs    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Détresse dans les airs    Aïn El Turck: Des bouchers dénoncent la concurrence des revendeurs de viande de l'abattage clandestin    DROIT DE VIVRE ET DE RESPIRER    110 civils tués dans une attaque terroriste au Nigéria    Football - Ligue 1: Des promesses et des imperfections    JSK - Youcef Bouzidi nouvel entraîneur: Retour à la case départ !    Education: Grève aujourd'hui dans les écoles    Décès de 4 personnes à l'intérieur d'une voiture à Skikda: La mort causée par asphyxie au dioxyde de carbone    Tebessa: Ils détournaient l'argent d'une personne décédée    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    La France face à ses contradictions    Le Dinar poursuit sa dégringolade    Schalke : Bentaleb indiscipliné à cause de ses origines selon un ex international allemand    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Plus de peur que de mal pour Aribi    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le scrutin à travers l'Ouest du pays
Percée remarquable du PT et du FNA malgré les ténors
Publié dans El Watan le 01 - 12 - 2007

A Chlef, en dépit de la grisaille et du faible taux de participation (38% contre 45% en 2002), le FNA et le RCD ont pu faire une entrée remarquée dans les assemblées locales.
C'est ainsi que la formation de Moussa Touati a remporté la majorité dans cinq communes et la deuxième place au chef-lieu de wilaya, juste derrière le FLN. Le RCD du docteur Saïd Sadi a, pour sa part, raflé la mise dans trois communes rurales. Et c'est dans la commune sinistrée de Talassa, qui a souffert des récentes inondations, qu'un véritable coup de tonnerre s'est produit à la grande satisfaction de la population locale. Le parti a en effet enlevé 6 des 9 sièges, devant le RND (2) et le FLN (1). Le RCD a aussi obtenu la majorité à El Hadjadj et peut prétendre à la gestion de la commune de Sendjas à la faveur du candidat le plus âgé. En lice dans 14 communes, le RCD a réussi à placer ses candidats dans 7 autres assemblées locales. Pour ce qui est du FLN, l'on note une régression importante dans certaines communes et une présence timide dans d'autres, comme c'est le cas au chef-lieu de wilaya où des 14 sièges en 2002, il n'en a obtenu cette fois que 9 et encore. Les formations traditionnellement majoritaires (FLN et RND) ont été détrônées par le MSP à Tindouf mais aussi par des partis sans réel ancrage social, à l'instar du FNA et du PT. Pour l'APW, le MSP a décroché 9 sièges, suivi du PT avec 7 sièges sur les 35. Le MSP se retrouve également majoritaire à l'APC de Tindouf avec 3 sièges et c'est le FNA, qui avec 2 sièges, a créé la surprise à l'APC de Oum Assel. Le taux de participation a dépassé les 70%. A Naâma, le taux de participation a été de 51,77% pour les APC et de 51,36 % pour l'APW. Le Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND) et le HMS, qui auparavant s'alternaient en s'emparant de la majorité des sièges dans les différents scrutins, semblent avoir perdu de leur superbe cette fois-ci. En effet, sur les 12 communes, le RND n'a pu avoir la majorité absolue que dans la commune de Asla alors que le FLN l'a difficilement obtenue à Sfissifa. Notons par ailleurs que dans l'ensemble de ces communes, le HMS n'a enregistré qu'un piètre résultat. En ce qui concerne les 35 sièges de l'Assemblée populaire de wilaya, le FLN a obtenu 10 sièges, le RND 8, le HMS 8, le FNA 5 et le PT 4. A Mascara, c'est avec un taux d'abstention de 50,36% pour les APC et 51,01 % pour l'APW que les élections locales se sont déroulées, sur les 47 APC que compte la wilaya de Mascara, le FLN a pu décrocher 24 APC, le RND 11, le FNA 4, le MSP 3, le PT, le RA et El Islah et une liste indépendante une APC pour chacun. Concernant les 43 sièges de l'APW, le FLN s'est positionné en première place avec 15 sièges, en deuxième position le RND avec 10 sièges, suivi par le FNA avec 7 sièges, le MSP 6 sièges et le PT 5 sièges. A Tiaret, le FLN conserve l'APW et perd la commune chef-lieu au profit du RND. Ainsi, avec 53,24% pour l'APW et 53,08% pour les APC, le taux de participation dans la wilaya de Tiaret a reculé quelque peu par rapport aux élections de 2002 avec respectivement 57,22% et 57,54%. Le FLN et le RND, les deux partis de la coalition, ont quand même raflé une grande partie des 42 communes avec 16 APC dont 9 au titre du ballottage favorable pour le RND et 17 pour le FLN dont 3 au titre du ballottage favorable. Au-delà des résultats, le RND qui vient de perdre beaucoup de communes traditionnellement favorables vient de coiffer au poteau le FLN en s'adjugeant la commune de Tiaret. D'autres partis pointent pour une entrée en la matière, à l'exemple du PT qui remporte 5 APC (Rahouia, Ksar Chellala, Serghine, Aïn Dzarit et Sidi Hosni), le FNA qui colle avec deux APC. Les deux formations islamistes chutent, bien que s'octroyant deux APC (Zemala et Tidda pour le MSP) et une assemblée communale (Nadhora pour El Islah). Pour l'APW, le FLN l'emporte avec 16 sièges, suivi du RND avec 11. Huit autres pour le FNA et 4 pour le PT et le MSP. Le scrutin a traduit le retour remarqué du RND au détriment du FLN à Aïn Témouchent. En effet, si le second a obtenu 69 élus aux APC contre 67 au RND, c'est ce dernier qui a raflé la mise en remportant 11 APC pour 8 seulement aux couleurs du FLN mais dont la moitié ont été gagnées dans des communes en ballottage, où le critère de l'élu le plus âgé a primé pour départager les listes ex æquo. Le deuxième enseignement, c'est le net recul du MSP qui était jusque-là le 3e parti et qui n'obtient que 2 APC en ballottage et un total de 18 élus. Le parti qui l'a détrôné, c'est le FNA qui a également détourné à son profit une bonne partie de l'électorat FLN. Il a obtenu 4 APC et placé 33 élus. Le RCD, le PT et une liste indépendante ont obtenu chacun une municipalité. Le duel FLN-RND s'est également retrouvé dans les résultats de l'APW puisque le premier a obtenu 13 sièges et le second 10, ce qui constitue un net recul pour l'ex-parti unique et qui risque avec le jeu des alliances de lui faire perdre l'APW qu'il dominait jusque-là. Enfin, c'est la bataille engagée entre les listes et une campagne de proximité acharnée qui ont valu à Témouchent un taux de participation relativement élevé, soit 56,78% aux APC et 57,12% à l'APW. Béchar a enregistré une percée du RCD à Beni Abbès et celle du FNA à Abadla. Dans la commune de Beni Abbès (240 km au sud de Béchar), la formation de Saïd Sadi a arraché 3 sièges sur 7 dont 2 sont revenus au FLN, 1 à El Islah et 1 au MSP. Quant à la formation de Moussa Touati (FNA), elle a délogé le FLN de la commune d'Abadla, son fief traditionnel, avec 3 sièges obtenus sur 9 répartis entre le FLN (2), le MSP (2) et le RND (2). Dans la commune de Béchar, l'APC est restée aux mains du FLN avec 9 sièges et 5 pour le MSP, 4 pour le PT, 3 pour le RND et 2 pour El Islah. Pour sa première rentrée fracassante à l'APC de Béchar, la formation de Louisa Hanoune a obtenu 4 sièges suivis également de 4 autres arrachés au niveau de l'APW qui n'a pas changé de couleur politique.
Journalistes et correspondants de l'ouest du pays


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.