Où est passé l'esprit du partenariat Euromed ?    Commémoration du 14e anniversaire de la mort d'Arafat, les Palestiniens œuvrent pour l'unité    La conférence de presse de Medouar en points    Suspicion de 16 cas de rougeole durant les 72 dernières heures à Merouana    SENATORIALES A ORAN : Duel entre deux candidats au parti FLN    Droit, Ethique, Morale….    BATNA : 16 cas de rougeole dépistés en 72 heures    GARE MARITIME DE MOSTAGANEM : Une personne arrêtée avec plus de 12 000 euros    à J-6 de Togo-Algérie Belmadi dévoile une liste de 25 joueurs, une première pour Chita et Meziane    L'Algérien Walid Bidani passe à côté    La JSS sur le podium, nul renversant dans le derby CSC-DRBT    Un restaurant pour abriter un congrès !    Le Qatar balayé par de violents orages et de fortes pluies    Baisse importante des réserves de change    Mise en place d'une matrice nationale des niveaux de compétences    Plus de 120 foyers branchés au gaz naturel    300 greffes sont réalisées annuellement en Algérie    Béatification : de quoi parle-t-on ?    Essor d'une police des livres    5 354 logements cherchent terrains    USM Harrach: L'urgence de l'ouverture du capital financier    Air Algérie: Protesta des mécaniciens de la maintenance    Ce qu'illustre la passe d'armes entre Macron et Trump    Chambre des arts et des métiers: Sortie d'une nouvelle promotion de 128 artisans    Ouyahia, un «joker»    MC Alger: Mehdi Benaldjia en renfort    Le Consul général de France, à Oran, rend hommage aux combattants: «175.000 Algériens morts et disparus pendant la 1re Guerre mondiale»    Les opérateurs économiques appelés à adhérer au système de l'emploi    En littérature et dans la réalité    «L'Algérie vue par les orientalistes russes»    Pas de disparités entre homme et femme    Basés en Syrie : Comment rendre les S-300 invincibles face à Israël ?    L'Algérie participe à la conférence de Palerme sur la Libye    Signature d'un contrat avec la firme-Conseil américaine    Le bilan de l'attaque d'un hôtel àMogadiscio s'alourdit à 39 morts    Inquiètes de la Chine : Les Bourses européennes terminent la semaine en baisse    Etats-Unis : La Fed maintient les taux en l'état mais promet d'autres hausses    Les Algériens font plus d'enfants que leurs voisins    Le chef de la DCSA remplacé    Le cauchemar prend fin    Les grands producteurs de pétrole à Abou Dhabi pour une éventuelle réduction de la production    Défaite des Algériennes face à la Côte d'Ivoire    Trois Algériens dans le Top 30    Sahara occidental : Des eurodéputés dénoncent la partialité du rapport de Patricia Lalonde    Centenaire de l'armistice : Ouyahia participe à Paris à la cérémonie de commémoration    Décès : Le journaliste Merzak Meneceur n'est plus    «Comment parler de soutien à un 5e mandat sans que le Président le demande ?»    Syndicalisme, le tournant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aéroport de Batna
Un joyau sous-exploité
Publié dans El Watan le 22 - 12 - 2007

L' infrastructure en question doit jouer un rôle important en matière de transport, il n'en est rien. Avec 80 000 passagers par an et une demande croissante, elle souffre d'un déficit en avions et d'un plan de vols réduit.
Inauguré le 5 juillet 1998, l'aéroport de la capitale des Aurès était considéré comme une prouesse architecturale, mais aussi une empreinte identitaire millénaire, surtout que la réalisation du somptueux salon d'honneur s'inspire directement du tombeau berbère Imedghassen IIIe siècle av. J-C, qui est à un jet de pierre de l'aérodrome. L'aéroport, infrastructure anti-enclavement par excellence, est venu, à point nommé, prendre en charge et répondre à une demande, non seulement de la wilaya de Batna ou de ses environs, mais de toute la région des Aurès, pour ainsi dire, à savoir les wilayas d'Oum El Bouaghi, Kenchela et même certaines villes mitoyennes, où pourtant le transport aérien existe. Lors d'une rencontre avec le directeur des transports de la wilaya de Batna, A. Boudebouz, premier responsable du secteur, s'inquiète de la sous-exploitation de l'aéroport de Batna, et nous dit à ce sujet : « L'aéroport, pourtant, possède plus d'un atout, si on parle offre/demande, celle-ci n'a jamais baissé, mais jusqu'à nos jours elle n'a pas trouvé d'écho, les chiffres l'attestent et ne souffrent d'aucune ambiguïté ». Notre interlocuteur cite comme exemple l'année 2002, où la fréquentation de l'aérodrome avait connu un pic jamais atteint:125 000 passagers. A cette époque, la compagnie aérienne Air Algérie n'avait pas le monopole, mais la demande était prise en charge. M Boudebouz ajoute : « Aujourd'hui nous atteignons à peine 80 000 passagers/ an avec 4 vols par semaine vers la capitale, et 5 pour l'étranger, toutes compagnies confondues, alors que la demande ne cesse d'augmenter ». Cependant, il y a une baisse notable et visible du nombre de passagers, même si les chiffres démontrent que la demande est persistante et que beaucoup de facteurs favorisants et encourageants sont à même de doubler ou tripler le nombre des usagers ; à titre d'exemple, le programme de développement, dont bénéficie la wilaya et toute la région, incite les investisseurs à s'installer, l'avion étant le moyen de transport et de communication le plus utilisé. Le taux très appréciable du remplissage des avions est un autre facteur favorable qui conforte l'hypothèse que la demande existe. La faille semble venir aussi bien du nombre réduit d'avions que de l'horaire choisi ; un planning inadapté et inadaptable existe et semble obsolète. A titre d'exemple un vol Batna/Alger est programmé le lundi après-midi, alors que normalement il se fait en début de journée pour un retour en fin d'après-midi, et c'est de l'avis des spécialistes du transport et du marketing. Dix ans après son inauguration, l'aéroport Ben Boulaïd de Batna, qui se trouve à 35 km à l'est de la capitale des Aurès, offre toutes les commodités aux voyageurs, lesquels l'apprécient pour sa bonne conception et sa proximité, de par sa position de carrefour des Aurès. Nous avons appris par le premier responsable du secteur du transport que le wali de Batna, et dans une correspondance officielle récente adressée au président-directeur d'Air Algérie, souhaite que des mesures soient prises pour doter l'aéroport de Batna de plus d'appareils de capacité moyenne, en se référant à la demande grandissante du nombre des voyageurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.