Nomination de 4 nouveaux cadres    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Anémie : les jus anti-carence en fer    ACTUCULT    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    MO Béjaïa : Le maintien s'annonce difficile    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Nouvelles de l'Ouest    Convention entre la FAR et la FASS : Le rugby bientôt dans les écoles    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Musique : Quand Farid Khodja s'inspire de Jack Lang !    La laïcité , une chance pour l'Algérie    USM Bel-Abbès: Slimani exige un maximum de concentration    Skikda: Un f'tour collectif empêché par les forces de sécurité    Handball - O. Maghnia: Une discipline qui agonise    Aviculture: La consommation de volaille en hausse de 10 % par an    Déclaration du chef du gouvernement marocain à propos de l'Algérie: Rabat dément    MC Oran: A la recherche des points salvateurs    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Mellal au banc des accusés    Macron recevra Haftar la semaine prochaine    Le sit-in du PT empêché    L'heure du choix    Arrestation de 29 terroristes    La reprise des liaisons aériennes reportée    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Frifer se rapproche du CS Sfax    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    La santé en péril    Transition politique : Conférence nationale pour aboutir à un scrutin présidentiel intègre et crédible    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Il égorge sa femme juste avant le ftour    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Trois ans après avoir été démis de ses fonctions : Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger    Le plaidoyer du compromis    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    6 civils tués lors d'un raid saoudien    Le FFS maintient le cap    Appel à l'annulation de l'élection présidentielle    Non à "l'instrumentalisation de la justice"    Farah Rigal en automne en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion de la commission éxécutive nationale de l'UGTA
Djenouhat sera-t-il réélu au secrétariat national ?
Publié dans El Watan le 19 - 07 - 2008

Pour la première fois dans l'histoire de l'UGTA, le secrétariat national ne sera pas désigné par consensus mais sortira de l'urne après un vote à bulletins secrets.
Par le passé, le secrétaire général de la centrale syndicale proposait une liste à soumettre au vote pour uniquement la désignation des douze membres du secrétariat national. Sidi Saïd a apparemment décidé de rompre avec cette tradition en s'engageant, devant les cadres syndicaux, à organiser des assemblées souveraines qui choisiront dans la transparence leurs représentants. C'est donc aujourd'hui, à l'hôtel Es Safir, à Alger, que se tiendra la réunion de la première session de la commission exécutive nationale de l'UGTA, haute instance de l'organisation syndicale entre deux congrès, et ce, quatre mois après l'organisation du onzième congrès de l'UGTA.
Un congrès qui s'était achevé en queue de poisson, vu les remous et les tiraillements entre congressistes après l'annonce de l'élection d'un secrétaire national adjoint, poste créé à l'ouverture des travaux du congrès. Composée de 264 membres, la commission aura à élire ce matin les douze membres qui composeront le secrétariat national, en plus du premier secrétaire général, M. Sidi Saïd. Les futurs membres du secrétariat national qui sortiront de l'urne vont représenter les quatre régions du pays : il en est prévu quatre pour la région Est, trois pour l'Ouest, deux pour le Sud et quatre pour le Centre, dont Sidi Saïd. Dans cette course pour décrocher ces fameux postes, deux clans se livrent bataille depuis trois mois : il s'agit des syndicats qui s'opposent à la réélection de Salah Djenouhat à la tête de la commission chargée de l'organique et de ceux qui sont en faveur de son maintien. A titre de rappel, plusieurs rassemblements et sit-in ont été organisés par des représentants de différentes fédérations, exigeant le départ de Djenouhat de la tête de l'union de wilaya d'Alger. Nombre de remontrances sont retenues à l'encontre de ce syndicaliste militant du RND : il est accusé d'outrepasser ses prérogatives et d'agir dans l'illégalité puisque le congrès de l'union de wilaya n'a pas été tenu depuis 11 ans.
Une situation qui a mené, selon les syndicalistes, à une dispersion des rangs et à l'amoncellement des problèmes organiques dont la non-constitution de sections syndicales, l'absence de bureaux ou de secrétaires généraux de bureaux ainsi que le non-renouvellement de mandat pour les sections existantes. Il est également reproché à Djenouhat le non-respect du statut et du règlement intérieur puisque les désignations ont pris le dessus sur l'élection des membres de bureau ; on parle de « vide syndical » dû à l'absence de sections dans certaines entreprises, ce qui a facilité le licenciement de plusieurs travailleurs et la fermeture de ces entreprises. Ceux qui sont persuadés que Djenouhat est à l'origine de la fracture importante au sein de la centrale mènent des tractations depuis le lendemain du congrès, afin de disposer de la majorité à l'intérieur du secrétariat national. Par ailleurs, bon nombre d'observateurs n'arrivent pas à expliquer le renforcement de la commission exécutive qui a grimpé de 181 à 264 membres. Pourquoi une telle démarche qui ne répond à aucune logique, d'autant que l'UGTA a perdu du terrain après l'émergence des syndicats autonomes ? « On augmente le nombre de la commission lorsqu'on enregistre d'autres adhésions à l'UGTA. Or, dans ce cas de figure, l'UGTA a connu une saignée, un départ massif de syndicalistes qui ont rejoint les rangs des organisations autonomes. Alors, comment peut-on justifier ce renforcement ? », s'interroge un syndicaliste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.