Renversement de vapeur ?    Commerce avec l'Algérie: L'Espagne a perdu plus de 230 millions d'euros en 2 mois    Branchements illicites, manipulations frauduleuses sur les compteurs d'électricité: 1.814 cas de fraude et 436 dossiers devant la justice depuis janvier    Ligue 2 - Centre-Est: L'USM Annaba confirme ses prétentions    Motsepe face à la presse: L'arbitrage, la Super Ligue et le Mondial 2022 évoqués    Entre contrebande et mauvaises habitudes: De nouveau, la pénurie d'huile de table    Premier jour de la grande campagne de nettoiement: Plus de 90 tonnes de déchets collectées    La pomme de terre victime de la pluie    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Développement en stand-by    En un combat douteux    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Près de 6000 bouteilles d'huile saisies en 24 h    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Syrie: Assad accuse le Premier ministre turc de ne pas dire la vérité
Publié dans Ennahar le 03 - 04 - 2013


Le président syrien a accusé le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan de ne pas avoir dit la vérité sur le conflit en Syrie, selon des extraits d'une interview à des médias turcs publiés mercredi sur le site de Bachar al-Assad. "Depuis le début de la crise en Syrie, Erdogan n'a pas dit un seul mot de vrai", a dit M. Assad aux journalistes de la chaîne turque Ulusal et du journal Aydinlik. L'interview avec M. Assad a été menée mardi et sera intégralement diffusée vendredi, selon le site du président. Le gouvernement de M. Erdogan réclame le départ de Bachar al-Assad et soutient les rebelles dans le conflit qui a fait, selon l'ONU, plus de 70.000 morts depuis mars 2011. La Turquie accueille en outre sur son sol 200.000 réfugiés syriens. Dans un autre extrait, le président syrien a qualifié un récent attentat ayant tué un célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime d'acte visant à provoquer un "conflit interconfessionnel". Cet attentat suicide perpétré le 21 mars à Damas avait tué cheikh Mohammad Saïd al-Bouti et 48 autres personnes. Le régime en avait alors accusé les "terroristes", terme qui désigne les rebelles selon la terminologie officielle. "Des dignitaires religieux, dont cheikh Bouti, ont eu un rôle clé pour mettre en échec un plan de guerre confessionnelle. C'est pourquoi ils (les rebelles, ndlr) ont assassiné Bouti et deux jours plus tard un autre dignitaire religieux à Alep. Auparavant, ils avaient tué d'autres religieux", a dit le président syrien.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.