Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Transition énergétique : «Le rôle de Sonelgaz est incontournable» selon Chaher Boulakhras    Une "Sonelgaz bis" pour le renouvelable    Les élus de l'APW exigent une enquête    L'après-Trump commence aux Etats-Unis : Investiture du président élu Joe Biden    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Conseils simples d'entretien du véhicule pour l'hiver extrême    Un incendie détruit quatre écoles au Bangladesh    Maroc : Premier cas de variant du nouveau coronavirus    Les ventes d'automobiles plongent en 2020 à cause de la Covid-19    Mondial 2021 de Handball : Retrouvailles entre l'Algérie et la France en fin d'après-midi    3 décès et 249 nouveaux cas    MO Béjaïa : Sebaâ remercié, Abbès arrive    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Plusieurs joueurs sanctionnés    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Arrivage de vaccins contre la Covid-19 : La confusion persiste    La commune se tourne vers les marchés couverts    Journée de protestation des enseignants    Boumerdès : Quel sort pour l'industrie de la pêche ?    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Chlef: Des constructions illicites sur des terres agricoles    Bouira: L'université Akli Mohand Oulhadj classée 22ème à l'échelle nationale    Un avant-projet en question    Une voiture dérape, un mort et deux blessés    Oran: Un carambolage impliquant 19 véhicules sur le 4eme périphérique    Des familles en danger de mort au 26 rue Larbi Ben M'hidi: Risque imminent d'un effondrement d'un immeuble au centre-ville    Un détachement de navires de guerre russes accoste au port d'Alger    Bir El Djir: Des aménagement en prévision des JM 2022    JSM Béjaïa: La feuille de route en application    La future loi, le sexe et l'âge    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    2,382 millions de km2 attendent l'amour et le travail du citoyen    Tiaret: Un film en hommage au comédien Hamza Feghouli    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Rêver à perdre la raison !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début de vote dans des bureaux itinérants à Adrar El-Oued, Bechar et Naâma
Publié dans Ennahar le 15 - 04 - 2014

L'opération de vote dans les bureaux itinérants a débuté mardi, avancée de 48 heures de la date du scrutin, à travers certaines wilayas du Sud du pays, pour permettre aux populations des zones nomades et enclavées d'accomplir leur devoir électoral dans le cadre de la présidentielle du 17 avril. L'opération a débuté, en présence de représentants des candidats en lice, dans des conditions normales, au niveau de 35 bureaux itinérants mis à disposition par l'administration à travers les wilayas d'Adrar El-Oued, Bechar et Naâma, et dotés de l'ensemble des conditions matérielles et humaines devant permette aux électeurs de voter dans de bonnes conditions.
Ces bureaux, sillonneront jusqu'à jeudi prochain les zones nomades et reculées à la rencontre des électeurs inscrits sur les listes électorales pour leur permettre de choisir leur favori parmi les six candidats en lice à la présidentielle.
Dans ce cadre, sept (7) bureaux de vote itinérants ont été réservés dans la wilaya d'Adrar pour aller à la rencontre des 5.009 inscrits sur les listes, à travers le territoire de la daïra frontalière de Bordj Badji Mokhtar.
Ces bureaux sont répartis entre les communes de Bordj Badji Mokhtar et Timiaouine, dont 5 pour la commune de Bordj Badji Mokhtar avec 3.206 inscrits et devant sillonner les centres de vie "Cherif Messaâdia" et "Zighoud Youcef", le centre rural "Abane Ramdane" et les lieux dits Affertita et Oued El-Naga, selon les responsables de la daïra.
Concernant la commune de Timiaouine, deux bureaux itinérants sont prévus pour accueillir les 1.803 électeurs des zones de Tagraout, Akdem, Anchir, Anfenène, Anegzane et Goudène.
Trente-cinq (35) encadreurs et 40 véhicules 4x4 ont été mobilisés pour cette opération afin d'offrir aussi des prestations sanitaires et une couverture sécuritaire et les matériel et documents de vote, ainsi que les moyens de transmission.
Dans la wilaya de Bechar, au Sud-ouest du pays, l'opération a débuté au niveau de deux bureaux itinérants réservés aux populations nomades de la commune frontalière de Béni-Ounif (110 km nord de Bechar), selon la direction de wilaya de la réglementation et des affaires générales (DRAG).
Les deux caravanes de bureaux itinérants vont parcourir la région de cette collectivité locale afin de permette à 1.718 inscrits sur la liste électorale de faire leurs devoir et choisir le prochain président du pays entre les 6 candidats en lice, notamment aux niveaux des zones de Oued-Namous, Oued-Lakhdar, Fendi, Rosf-Ettayab.
La même ambiance est constatée aux niveaux des 7 bureaux itinérants, pour la présidentielle du 17 avril, dans la wilaya d'El-Oued, qui ont été réservés aux populations des zones nomades et reculées des communes de Taleb-Larbi, Douar El-Ma et Benguecha, sur la bande frontalière, et celle d'El-Meghaier dans la région de Oued-Righ. Ces bureaux comptent 2.790 inscrits sur les listes électorales, selon les services de la DRAG.
Le vote a également débuté mardi matin pour les 19 bureaux itinérants prévus à travers 9 communes de la wilaya de Naâma, encadrés par 133 agents et ou sont inscrit 15.339 électrices et électeurs des zones nomades et rurales.
Ces bureaux se répartissent entre les communes de Naâma, El-Biodh, Moghrar et Ain-Sefra (1 bureau chacune), celles de Asla et El-kasdir (2 bureaux chacune), les communes de Ain-Benkhelil et Tiout (3 bureaux chacune) et celle de Sfissifa avec le plus grand nombre de bureaux (5), d'après les données de al DRAG.
L'opération de vote avait débuté, lundi, soit 72 heures réglementaires avant la date du scrutin, au niveau de 46 bureaux itinérants désignés par l'administration publique à travers les zones nomades et enclavées des wilaya d'Ouargla, Illizi, Tindouf et Tamanrasset.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.