L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Destin inconnu de dizaines de tonnes de drogues saisies
Publié dans Ennahar le 30 - 08 - 2009

Alger- Selon le commandement de la gendarmerie, la justice est seule responsable de l'opération d'incinération L'office national de lutte contre la drogue : « Les opérations d'incinération sont menées par les éléments de la sécurité en présence du procureur de la république »
La drogue saisie par les services combinés de sécurité est brûlée et détruite. Cette opération est effectuée dans la discrétion et selon un plan sécuritaire bien organisé afin de prévenir toute fuite de ce poison.
Le décret exécutif n° 230-07 du 30 juillet 2007 défini les méthodes et moyens à suivre dans le traitement de ses plantes et produits saisis dans le cadre de la prévention contre la consommation et le trafic de drogue.
Dans ce contexte, un PV d'inventaire de ses produits saisis est établit, avec une classification de ces drogues, leurs poids, leur nature et leur classification médicale, ainsi que la précision de la date et les conditions et le lieu de leurs saisie. Les analyses effectuées sur ces produits sont aussi mentionnées ainsi que toute autre information nécessaire. Un PV est rédigé dans lequel est défini la quantité prélevée pour analyse et sa conformité avec la quantité saisie.
Selon le même décret, dès qu'une quantité de drogue est saisie, le juge ordonne le prélèvement d'un échantillon pour établir les preuves et connaître la nature des produits saisis. Ces quantités sont mises à la disposition des services judiciaires compétents. Le juge ordonne la destruction des drogues saisies immédiatement après le prélèvement des échantillons conformément aux textes de l'article 3, si sa conservation n'est pas utile pour le déroulement des procédures. Il ordonne l'utilisation des drogues pour les besoin en médecine et en médecine vétérinaire et pharmacie aux établissements spécialisés qui exercent dans le domaine médical et/ ou scientifique. Un PV est établit dans pareils cas.
Par ailleurs, les plantes et produits saisis qui ne sont pas détruits ni transférés aux établissements spécialisés, conformément aux dispositions de l'article 4, ils seront saisis et détruit après décision finale de justice. Les plantes et produits saisis sont détruits par une commission présidée par le procureur de la république, conformément à l'article 6 du décret exécutif sus indiqué. Un PV est rédigé et signé par tous les présents à l'opération de destruction.
Toutefois, les autorités concernées n'ont jamais annoncé les quantités de drogues détruites ou brûlées, bien que les forces de la gendarmerie nationale et de la police saisissent régulièrement d'importantes quantités de drogues. Plus de 46 tonnes ont été saisies rien que pendant les huit derniers mois. Les investigations menées par les services de la gendarmerie nationale dans les affaires de trafic de drogues, selon les données recueillies et les aveux des personnes arrêtées, les barons de la drogue ont adoptés de nouvelles méthodes dans le trafic de la drogue acheminée des pays voisins, notamment du Maroc vers l'Europe. Ces derniers acheminent leurs poisons vers les pays du Sahel via les frontières sud ouest en passant par l'Egypte et la Libye.
85% des quantités de drogues sont saisies au niveau des frontières reliant l'Algérie aux pays du Sahel. Les trafiquants de drogues utilisent aussi la mer pour transporter leurs poisons du Maroc vers l'Algérie, ensuite de l'Algérie vers les pays de l'Europe du moyen Orient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.