Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ambassadeur de la Turquie au forum Echaab : «Nous avons gelé toute relation avec Israël»
Publié dans Horizons le 26 - 06 - 2010

Depuis l'attaque israélienne contre la flottille humanitaire, les relations entre la Turquie et l'Etat hébreu ne sont pas au beau fixe. Et devant le rejet de ce dernier d'une commission internationale pour enquêter sur ce qui s'est passé dans les eaux internationales, le gouvernement d'Erdogan a décidé de geler toute relation avec Israël, dans tous les domaines. C'est ce qu'a indiqué hier l'ambassadeur de la Turquie, Ahmet Neçati Bigali en Algérie, au forum Echaab. «L'attaque de l'Etat hébreu contre la flottille est un acte terroriste. Mais c'est aussi un acte de guerre. Pour commencer, nous voulons saisir le droit international contre Israël.
Nous exigeons avant tout qu'une commission indépendante enquêtant sur l'agression israélienne soit créée regroupant des experts internationaux dont un expert turc», dit-il en démentant la rumeur selon laquelle un haut responsable turc serait en visite prochainement en Israël. «Il est vrai que nous sommes entrés en contact avec Israël pour la récupération de quatre avions dans le cadre d'un contrat purement commercial signé il y a plus de 6 ans mais je n'ai pas entendu parler d'une visite prochaine d'un haut responsable turc en Israël», assure-t-il.
Par ailleurs, l'ambassadeur fait part de l'intention de la Turquie de poursuivre ses efforts pour instaurer la paix au Proche-Orient. «La paix dans la région passera par celle de la Palestine. Nous continuerons à jouer notre rôle de médiateur pour permettre à cette région de progresser, et à briser le blocus imposé à Ghaza », souligne-t-il. Ce rôle de médiateur, estime dans son intervention le chargé de la communication du MSP, Mohamed Djoumaa, est une stratégie que le gouvernement turc a adoptée depuis 2002, à l'arrivée au pouvoir du parti de la justice et du développement (islamiste), pour se rapprocher du monde arabe. «A un moment de son histoire, la Turquie s'est détournée de l'Orient pour se rapprocher de l'Occident. Mais depuis 2002, la Turquie change de stratégie. Elle commence par régler ses problèmes avec ses voisins, la Syrie et l'Arménie notamment, l'Irak, l'Iran, … puis, contribue à régler les conflits entre ses voisins, avant d'aller à la rencontre du Maghreb. Elle a commencé par supprimer le visa entre elle et la Syrie et maintenant, elle espère faire de même avec l'Algérie», explique-t-il.
De son côté, Bachir Msidfa, expert en économie, revient sur les capacités d'investissement de ce pays, dont l'économie est classée 15e dans le monde. «Selon des prévisions, la Turquie sera 9e en 2017. Les Arabes ont tout à gagner avec ce pays qui enregistre 80 milliards de dollars d'investissements étrangers directs», souligne-t-il en déplorant toutefois que les relations entre les pays arabes et la Turquie ne soient pas plus développées à cause de la présence d'Israël dans la région ainsi qu'à cause des rapports diplomatiques et économiques entretenus entre la Turquie et l'Etat hébreu.
Concernant l'adhésion de la Turque à l'UE, l'ambassadeur affirme que «seul le temps nous dira si l'Europe tiendra ses promesses. On verra si l'Europe acceptera d'évoluer dans un système de multiculturalité ou si elle choisira d'être «un club chrétien». Mais nous savons déjà que l'UE a failli dans ses engagements internationaux, en permettant notamment à Israël d'enfreindre les lois et les droits internationaux», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.