Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une commune riche, mais...
Publié dans Horizons le 11 - 03 - 2014


Classée sixième au niveau de la wilaya d'Alger et onzième à l'échelle nationale du point de vue richesse, cette commune, qui a abrité le premier pôle industriel et économique du pays dès l'indépendance, est loin d'être une ville prospère. La zone industrielle de Rouïba et les nombreuses entreprises économiques qui sont implantées sur son sol sont une source de rentrées d'argent inestimable. La commune dispose d'un atout majeur - les ressources financières - qui lui permettent d'être l'une des plus belles villes du pays. Mais, malheureusement, cette chance n'a pas été utilisée à bon escient. La plupart des projets inscrits depuis des années sont au point zéro et la cadence des projets lancés est quasiment faible. Sise à 25 km à l'est d'Alger et à dix minutes de l'aéroport Houari-Boumediene, la commune a pourtant tous les atouts pour être une localité développée et florissante. Elle s'étend sur une superficie de 48 km2 et abrite une population estimée à 62.000 âmes, selon les statistiques de 2008. Avec les nouvelles constructions, la population serait de 80.000 habitants d'après des sources locales. La commune s'est agrandie et, parallèlement à cette extension, une grande lacune persiste : les infrastructures d'accompagnement n'ont pas été réalisées ce qui a négativement influé sur la vie des habitants. Les écoles, les structures de santé, les bureaux de poste et le transport font énormément défaut. « Ce n'est pas l'argent qui manque », nous a indiqué le chef de cabinet de la commune, les caisses de l'Etat sont pleines, a-t-il dit, mais c'est la gestion qui laisse à désirer. » Un budget de 300 milliards de centimes a été dégagé pour l'exercice 2014. L'exécutif communal peut puiser autant qu'il veut pour réaliser les projets communaux et entreprendre des actions de développement local. Selon lui, ce sont les précédents exécutifs communaux qui n'ont rien fait pour que la commune retrouve son aura d'antan. Qu'en est-il maintenant de la « petite Suisse » comme on la surnommait jadis ? Hormis le chef-lieu de commune, toutes les autres parties de la localité connaissent un retard dans la réalisation des infrastructures de base. En effet, la commune accuse un grand retard en matière de développement, notamment dans les zones rurales. Des cités sont à aménager à haouch Rouïba et Mouatsa, le gaz naturel n'est pas encore arrivé à tous les foyers, les routes ne sont pas toutes bitumées et beaucoup d'autres actions restent à entreprendre afin de permettre aux citoyens de vivre dans un cadre agréable et décent.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.