LE FLN SE SEPARE D'UN AUTRE SECRETAIRE GENERAL : Djamel Ould Abbes démissionne    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA CONVOQUE LE COLLEGE ELECTORAL : Les sénatoriales pour le 29 décembre    Les mieux lotis en grève    ORAN : 4 ‘'harraga'' arrêtés sur la plage de Bomo    ASSOCIATION DES HANDICAPES : Inauguration d'un restaurant à Hassi Mameche    AIN SIDI CHERIF : Une postière condamnée à une année de prison    «Pas d'effacement des dettes»    «Inaugurées» mais non ouvertes au public    L'échec programmé de Rome    Au moins six Palestiniens tués dans des frappes israéliennes    SMT, nouveau représentant en Algérie    «Les joueurs ont une revanche à prendre»    3 médailles dont 1 en or pour l'Algérie    Errance intérieure(6)    Les candidats du FLN à guelma connus    Ouyahia, le cœur battant de l'incertitude    Presque tout est tributaire du prix du pétrole    La surcharge des classes irrite les enseignants du lycée Saoudi-Abdelhamid    Vivre ensemble, vivre mieux (1re partie)    Retour du bras de fer ?    Les Beatles, cinquante ans après The Double White    Des ex-dirigeants catalans devront rembourser le coût du vote de 2014    CSC-USMBA : de la gloire au déclin    "il est temps pour nous de pouvoir bien voyager"    Affrontements à couteaux tirés au FLN    Ne plus "donner d'argent aux enfants de migrants africains"    Fatwa décroche le Tanit d'or    Le titre d'officier de l'Ordre de Léopold de Belgique décerné à un citoyen algérien    Aïn El Hammam : Flambée des prix sur les marchés    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    MC Oran: Encore du pain sur la planche pour Belatoui    Bouira: Saisies de plus de 6.300 bouteilles de boissons alcoolisées    Relizane: Des espaces squattés par des commerçants, libérés    L'affrontement    USM Alger: Un point et des satisfactions    ASM Oran: Josep Maria Noguès contacté    Kharchi Fouad, candidat du FLN au Sénat    Investissement: 121 projets inscrits en dix mois    El-Tarf: Les candidats FLN aux sénatoriales connus    Skikda: Installation des nouveaux chefs de daïras    Italie : Rome maintient son projet de budget, rejeté par Bruxelles    2ème session du dialogue de haut niveau Algérie-UE : Détermination commune à approfondir les relations    La dédollarisation commence à porter ses fruits en Russie    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    Conférence de Palerme pour la Libye: Un énième échec    Remaniement ministériel en Tunisie : Youssef Chahed obtient la confiance du parlement    Accrochages, tirs de roquettes et raids aréiens : Ghaza est de nouveau en guerre    Ouyahia parle de "manipulation"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CHU Nédir-Mohamed de Tizi-Ouzou : Une vocation désormais nationale
Publié dans Horizons le 25 - 09 - 2010

Photo : Makine F. Considéré jusque-là comme un établissement régional, le Cnetre hospitalo-universitaire (CHU) « Nédir-Mohamed » de Tizi-Ouzou est en fait un établissement à vocation nationale.
En effet, si jusque-là on pensait que la structure sanitaire accueillait les malades des wilayas dites de la Kabylie (Tizi-Ouzou, Bouira, Bejaia et la partie Est de la wilaya de Boumerdès), ce n'est plus le cas puisque les malades viennent de plus loin encore comme Tipaza, Blida, Alger, Sétif, Bordj Bou-Arréridj, Mila ou encore du Sud du pays comme M'sila, Djelfa et Laghouat.
C'est dire que les urgences de cet hôpital ressemblent plus à une fourmilière qu'à une structure de santé avec cette affluence chaque jour croissante de malades et de visiteurs. «Nous préférons avaler des kilomètres chaque jour pour rendre visite à notre frère que de le reprendre à Sétif», nous dira un membre de la famille d'un accidenté de la route, travailleur de l'ADE de Bordj Bou-Arréridj évacué sur Tizi-Ouzou à partir de l'hôpital de Sétif avant d'ajouter : «Nous sommes certains qu'il sera mieux pris en charge ici à Tizi-Ouzou».
Le CHU de Tizi-Ouzou est quelquefois victime de sa réputation qui fait que l'on évacue sur le CHU de Tizi-Ouzou pour n'importe quel bobo «qui aurait pu être pris en charge par la structure hospitalière locale. Mais nous ne pouvons renvoyer un malade même pour une consultation bénigne», soulignera le Professeur Ziri, le nouveau DG du CHU qui a succédé le 3 mai dernier au Dr Mansouri qui avait quelque peu révolutionné les mœurs et les habitudes de ce CHU.
Ce qui ne manquera pas en fait d'engendrer inéluctablement une pression terrible sur le personnel de l'hôpital, notamment les services des urgences médicales et chirurgicales. Particulièrement ces dernières avec ce nombre croissant d'accidents de la route très fréquents sur les RN 5 et 12 qui constituent les épines dorsales de tout le nord-est du pays. D'ailleurs, à titre indicatif et pour l'année dernière, le CHU de Tizi-Ouzou avait enregistré 100 000 382 consultations, 12 000 380 admissions en plus de 2722 interventions chirurgicales. Des chiffres qui vont exploser cette année au vu du flux encore plus important qu'en 2009 à pareille époque. Tant faut-il le rappeler que ce CHU couvre en principe une population estimée à quelque quatre millions d'âmes mais dans les faits, elle est plus importante que cela.
Il reste que malgré toute cette grosse pression, les personnels médical, paramédical et administratif tentent tant bien que mal à juguler cette dernière en faisant surtout de l'hygiène leur leitmotiv. Un personnel médical de l'ordre de 386 médecins résidents, 300 médecins spécialistes, y compris les maîtres assistants, et 93 médecins urgentistes qui en principe est bien doté.
D'ailleurs, ce personnel prend en charge même les transplantations d'organes, rénales notamment. C'est ainsi que pour l'année en cours, il a été réalisé 07 greffes rénales alors que l'année dernière (2009), le nombre de greffés était de 15 personnes.
Le CHU de Tizi-Ouzou avec ses deux structures, à savoir l'ex-Sanatorium le «Belloua» et la structure mère, sans compter bien évidemment la clinique dentaire au niveau de la Cacobat, est appelé à se renforcer d'ici peu avec le centre anti-cancéreux de Draâ Ben-Khedda.
Enfin, il est prévu à Tizi-Ouzou, au niveau du nouveau pôle d'excellence de Oued-Falli, un nouveau CHU qui viendra soulager l'actuel qui, malgré la forte pression, arrive à satisfaire pratiquement toutes les demandes grâce à l'abnégation de tout son personnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.