La Russie hostile à toute ingérence extérieure    Des matches risquent de toucher le fond    Mise en vente des billets mercredi    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Suspension des vols pour les avions de type Boeing 737-Max 8 et Boeing 737-Max 9 dans l'espace aérien algérien    Un émissaire de l'ONU exprime son inquiétude face aux manifestations populaires    Des femmes ayant activé dans l'action humanitaire et de solidarité honorées    Médecins et étudiants hier à Alger    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Livraison de 252 camions au MDN    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    «La Société civile en Algérie est inexistante»    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    51e fête du tapis de Ghardaïa    60e Salon international du livre de Québec    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    Ouyahia dément    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Division 2 anglaise : Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Fifagate: Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500.000 dollars d'amende    Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela    Bouchareb tente de reprendre la main    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Les précisions du ministère e la Santé    Etudiants et médecins manifestent    Le choix du destin de l'Algérie    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    Tournée de Ramtane Lamamra à l'étranger sur fond de crise interne.. Une internationalisation de fait    La famille de la Santé s'est fortement mobilisée hier.. Marche «blanche» contre le système    FCE.. Le Conseil exécutif se réunira fin mars    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    Ouyahia prépare ses valises    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    ACTUCULT    Il ne répond à la demande populaire concernant le départ du système : Bouteflika tient toujours à sa conférence    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Son fondateur était un converti
Djamaâ Safir
Publié dans Horizons le 30 - 06 - 2014


Cette mosquée qui, selon les inscriptions transcrites sur la devanture de l'édifice, plus précisément au-dessus de la porte d'accès, a connu trois phases d'évolution. Elle fut construite puis reconstruite et enfin réhabilitée. Située à l'angle de la rue des frères Bachara et Abdelhamid-Roudne (ex-rue Kléber), cette mosquée a été fondée en 941 de l'année hégirienne (1534 après J.C.) sur l'ordre du caïd Safar Ben Abdallah. Le caïd Safar d'origine chrétienne s'était converti à l'Islam et avait été promu général par Kheïreddine Barberousse. Elle fut reconstruite par Baba Hassan en 1791, en se référant au schéma et plan de la mosquée Ketchaoua. Une des inscriptions nous apprend que le monument fut construit en un temps record de neuf mois. Une autre épigraphe indique que le Dey Hussein la rebâtit en 1827. A l'origine, Djamaa Safir était érigé sur la partie haute de La Casbah qu'on appelait « El Djebel ». A l'époque, l'édifice était considéré comme étant à l'extérieur d'Alger. Le quartier où elle se trouve était alors un lieu presque inhabité, loin de l'activité de la cité qui grouillait comme une ruche. L'apparition plus tard des habitations venues se greffer tout autour, l'ont noyée dans la citadelle. Seule Djamaâ Sidi Ramdane surplombera La Casbah. Cette mosquée est remarquable par sa coupole octogonale, ses colonnes anciennes et son mihrab tapissé de jolies faïences persanes. Le minaret est réalisé selon un plan octogonal d'origine orientale, mais qui commence à influencer le style maghrébin. Les terrasses des galeries qui entourent la coupole centrale reposent sur des voûtes d'arêtes de construction plus simple et d'un meilleur effet. Seul le mihrab introduit une note de richesse et de couleur par son ornement en céramique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.