La société civile en question    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    «Il y a le feu au lac!»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Lala Aïni tire sa révérence    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    L'armée s'engage    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Les algériens passeront un été sans problème d'eau »
Hocine Necib
Publié dans Horizons le 23 - 07 - 2014


La satisfaction de la demande des citoyens en eau durant le Ramadhan et la saison estivale a nécessité la réalisation de 411 projets dont une centaine pour l'approvisionnement en eau potable, a indiqué mardi soir à Alger, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib. Leur impact est de 400 000 m3/jour supplémentaires touchant plus de 9 millions d'habitants, a-t-il affirmé. Sentence : « Globalement les Algériens passeront un été sans problème d'eau », a assuré Necib. A cette fin, l'Algérienne des eaux (ADE) a acquis des équipements pour 650 milliards de centimes pour le renforcement de ses unités. En juin et juillet, la production moyenne d'eau était de 9,5 millions de mètres cubes par jour contre 8,5 millions à la même période de 2013, a souligné le ministre. Les mesures prises pour assurer la distribution d'eau concernent, entre autres, la présence optimale des personnels, la communication en direction des usagers à travers les centres d'appels téléphoniques et le renforcement des moyens de détection des fuites. L'indice linéaire en perte de réseau d'eau toléré est situé entre 30 et 35 m3/km/an. En Algérie, il est de 45 m3/km/an. Il a ajouté par ailleurs que l'ouest d'Alger n'est pas totalement sécurisé en matière de distribution d'eau potable, précisant que les perturbations dans la distribution d'eau concernent 14 wilayas du pays. Toutefois, le ministre a estimé que « la bataille de la mobilisation de l'eau est pratiquement gagnée grâce aux investissements de l'Etat ». En effet, l'Etat a investi 40 milliards (Mds) de dollars dans la mobilisation et la diversification des sources d'eau : barrages, stations de dessalement de l'eau de mer, stations d'épuration des eaux usées... Ainsi, en juillet 2014, les 5.574 forages au niveau national ont mobilisé 1,6 milliard de mètres cubes d'eaux souterraines produites et les 65 barrages, 5,1 milliards de mètres cubes dont 35% sont destinés à l'approvisionnement en eau potable. A cela s'ajoute le 1,1 million de mètres cubes d'eau de dessalement des 9 stations d'une capacité de production totale de 1,4 Mds de mètres cubes. Pour Necib, « le niveau des réserves en eau est globalement favorable ». Cependant, certains barrages connaissent un déficit de stockage, notamment ceux souffrant d'envasement et qui sont au nombre de 20 barrages. Pour leur dévasement, il est prévu de créer une filiale qui sera réalisée par l'Agence des barrages qui vient d'acquérir une machine en attendant deux autres. Les 708 communes de 8 millions d'habitants, dont l'approvisionnement en eau dépend des régies communales, passeront d'ici à 2015 sous la gestion de l'ADE, a annoncé le ministre. Au premier semestre 2014, « 411 projets ont été mis en service dont 101 pour l'AEP seulement », selon le ministre. Sur les maladies à transmission hydrique, 10 cas ont été enregistrés dont 5 à Biskra dus au mauvais stockage d'eau ou l'exploitation d'eau de puits. Interrogé sur l'exploitation du gaz de schiste et sa relation avec l'eau, Necib répondra : « L'exploitation du gaz de schiste n'est pas différente de celle des hydrocarbures conventionnelles et les zones concernées sont à eau profonde ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.