Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Rivière asséchée !    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés au Sahara Occidental : Une première depuis 1976
Publié dans Horizons le 09 - 09 - 2009

M. Antonio Guterres, le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, est depuis hier dans les camps de réfugiés du 27-Février, à Tindouf, pour avoir une vision personnelle directe de la situation des 165.000 Sahraouis quasiment «oubliés» par la communauté internationale : un appel d'environ 6 millions de dollars lancé par l'organisme onusien en juillet pour assister ces réfugiés, seuls 2,66 millions de dollars ont été fournis. C'est la deuxième visite d'un patron du HCR après celle de Saddrudin Aga Khan, en 1976. Elle revêt une importance particulière pour les Sahraouis. Ils y voient, au moment où tout le monde parle de la relance des pourparlers de paix entre le Maroc et le Polisario, un besoin manifeste des Nations unies de trouver une solution juste et définitive au plus vieux conflit d'Afrique. «Nous n'avons jamais de solution humanitaire pour des problèmes humanitaires.
Les solutions sont toujours politiques», déclare le Haut commissaire, qui a, du temps où il était Premier ministre du Portugal (1996-2000), mené une campagne internationale pour l'indépendance du Timor oriental. M. Antonio Guterres, qui a, dans son agenda, des rencontres avec les responsables sahraouis, dont le Premier ministre Abdelkader Taleb Omar, et le Président Mohamed Abdelaziz, des visites aux structures humanitaires relevant de son commissariat, pour rencontrer les représentants d'organisations internationales et une tournée au camp de réfugiés de Smara pour des entretiens avec les responsables du Croissant-Rouge sahraoui, pense pouvoir «exprimer en ce mois de ramadhan» la solidarité du HCR aux «réfugiés» et collceter des «informations» qui lui permettront d'«attirer l'attention de la communauté internationale sur le drame des réfugiés sahraouis», qui perdure depuis 1975. «Nous voulons discuter avec les Sahraouis de la meilleure façon de répondre à leurs véritables besoins» et «voir comment nous pouvons réorganiser notre activité», dit-il.
M. Antonio Guterres, qui a été reçu à Alger par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a salué «la générosité de l'Etat algérien qui a accordé la protection aux réfugiés sahraouis pendant une si longue période».
Il se rendra après à Tindouf, Rabat et au Sahara occupé où les «Ahmedou Ould Souilem» tenteront de remettre sur le tapis la question du nombre de réfugiés pour éluder le vrai problème : le droit d'un peuple à disposer de lui-même.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.