Terrorisme et déchéance de la nationalité    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    "Les élections ne sont pas une priorité"    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    Améliorer d'abord les conditions de vie    Beldjoud préside l'installation du wali    L'ambassade de France s'explique    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Rivière asséchée !    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le HCR lance un appel à la communauté internationale pour un plus grand soutien aux réfugiés sahraouis
Annonçant l'octroi d'une aide de 12 millions de dollars
Publié dans La Tribune le 12 - 09 - 2009

Le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), M. Antonio Guterres a annoncé, jeudi dernier, l'octroi par le HCR d'une aide de 12 millions de dollars en faveur des réfugiés Sahraouis.
Le représentant onusien, a estimé toutefois que «ce montant est très insuffisant par rapport aux énormes besoins des réfugiés sahraouis dont le nombre dépasse 200 000 personnes, dont 165 000 bénéficient des aides du programme d'alimentation mondial». Il a, en outre, lancé «un appel à la communauté internationale pour apporter un plus grand soutien à ces réfugiés à travers le HCR et les institutions de la Croix et du Croissant-rouge».
«Je reconnais que nous n'avons pas fait suffisamment et que la communauté internationale doit se réveiller» après avoir «un peu oublié» les réfugiés sahraouis pour qui «nous devons travailler plus et mieux», a affirmé Antonio Guterres au cours d'une visite mercredi et jeudi dans les camps de Tindouf. M. Guterres a indiqué, par ailleurs, que le HCR suivra avec un «plus grand intérêt» le programme d'échange de visites entre les familles sahraouies. Un programme qui, a-t-il dit, «a bénéficié jusque-là à 8 000 familles, dans l'attente de 40 000 autres».
«Ces échanges de visite s'effectuant par liaisons aériennes uniquement, opération coûteuse face à des moyens limités, le HCR œuvrera à développer une formule par voie terrestre par l'ouverture, très prochainement, d'une route bitumée, et ainsi élargir davantage cette opération à la satisfaction des réfugiés sahraouis», a encore déclaré le responsable du HCR. Le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés a, par ailleurs insisté sur une solution politique au conflit du Sahara occidental, indiquant, «Je n'ai pas de mandat politique», mais «la solution ne peut-être que politique» pour le règlement du conflit du Sahara occidental. Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) M. Mohamed Abdelaziz a qualifié la visite du haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, de «grand geste de solidarité durant ce mois sacré de Ramadhan qui aura sans doute un impact positif dans l'allégement des souffrances des réfugiés sahraouis».
Recevant M. Guterres, le président sahraoui a affirmé que «la visite de la plus importante organisation chargée des réfugiés dans le monde revêt une grande importance pour les sahraouis».
M. Mohamed Abdelaziz a exprimé sa conviction que «la position de M. Guterres et son passé politique lui permettront de contribuer efficacement à la résolution du conflit au Sahara et d'aider à atténuer les effets de la tragédie des sahraouis depuis plus de 34 ans». «Le Front polisario qui dénonce les difficultés entravant l'organisation des rencontres proposées par le HCR sur les questions sociales et culturelles, s'interroge sur le fait que le gouvernement marocain qui prétend être disponible à coopérer avec cet organisme, continue de qualifier les réfugiés sahraouis de séquestrés», a souligné M. Abdelaziz.
Pour sa part, le Premier ministre sahraoui, M. Abdelkader Taleb Omar a qualifié cette visite de «début d'un nouvel intérêt international», et souligné qu'elle est «de nature à aider les réfugiés sahraouis sur le plan humanitaire et d'améliorer les services assurés à ces derniers».
A signaler, que le haut-commissaire des Nations-unies pour les réfugiés, a visité plusieurs infrastructures dans les camps de réfugiés sahraouis et rencontré les représentants de personnalités sahraouis et internationales influentes dans le cadre de sa visite d'évaluation de deux jours.
A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.