«Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Enfin libre    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    La colère du FFS    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Branle-bas de combat chez les partis    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Virée au Palais de justice    La face «cachée» du «Bâtiment»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Donner à tous les élèves les mêmes chances de réussite
Mme Nouria Benghebrit
Publié dans Horizons le 04 - 09 - 2015

« De + l'Education pour tous+ à +Une chance de réussite pour tous+, tel est l'objectif que le ministère de l'Education nationale entend atteindre en assurant à tous nos enfants les mêmes chances de réussite par la consécration des concepts d'équité et de qualité », a affirmé la ministre de l'Education nationale, Benghebrit dans un entretien à l'APS à la veille de la rentrée scolaire 2015-2016.
En consécration du concept d'équité, une nouvelle méthodologie a été adoptée cette année pour endiguer l'échec et la déperdition scolaires. Il s'agit, selon la ministre, de la numérisation du secteur et de la rationalisation de la gestion du volume horaire scolaire, en assurant 32 semaines d'activités effectives. Cette rentrée sera également marquée par la vulgarisation de l'enseignement de la langue amazigh, qui passera de 11 à 20 wilayas, a-t-elle ajouté, précisant que « l'élargissement de l'éducation préscolaire est à même de consacrer le concept d'équité sur lequel mise le ministère, en ce sens que l'élève qui bénéficie de cette éducation a plus de chance de réussir au primaire ».
« L'élargissement de l'éducation préscolaire est à même de résoudre le problème des inscriptions dérogatoires, l'enfant à l'âge de 5 ans étant enclin à apprendre en jouant et son inscription en première année du primaire ne constitue pas une solution pédagogique », a fait savoir la ministre. Dans ce contexte, Mme Benghebrit a souligné que « l'élargissement de l'éducation préscolaire est une mission qui incombe à tous les secteurs, en tête desquels les ministères de l'Intérieur, de la Solidarité et des Affaires religieuses ainsi que les grandes entreprises économiques ».
D'autre part, et en vue de garantir la scolarisation des enfants aux besoins spécifiques, le ministère de l'Education envisage d'augmenter, en collaboration avec le ministère de la Solidarité nationale, le nombre de classes spéciales pour les enfants aux besoins spécifiques, en particulier les autistes et les malentendants, a précisé la ministre. Elle a souligné à ce propos que 142 établissements scolaires dans 22 wilayas du pays avaient ouvert des classes au profit de cette catégorie et que le nombre d'enfants scolarisés atteints d'autisme était de 1.236.
Le ministère vise, à travers l'ouverture de ces classes spéciales pour les élèves aux besoins spécifiques au sein des établissements scolaires, « l'intégration de cette catégorie avec les enfants normaux pour favoriser leur réussite ».
Par ailleurs, et en vue d'une meilleure qualité de l'enseignement, un livre numérique d'informatique pour la première année secondaire a été adopté cette année. La ministre de l'Education a assuré que ses services avaient procédé à l'équipement de laboratoires d'informatique en prévision du projet de généralisation de cette matière au niveau national et dans tous les paliers (primaire, moyen, secondaire). Concernant le manuel scolaire, Mme Benghebrit a annoncé l'installation d'une commission chargée de la relecture de la nouvelle version des manuels scolaires, toutes matières confondues, et la correction d'éventuelles erreurs avant l'édition
Il s'agit notamment de la « réécriture des programmes et des nouveaux manuels en prévision de l'année scolaire 2016-2017, notamment ceux destinés aux classes des première et deuxième année primaire et de la première année moyenne » et qui doivent être actualisés et adaptés aux grands changements qui s'opèrent à travers le monde, a-t-elle expliqué.
Mme Benghebrit a ajouté, par ailleurs, que le ministre de l'Education s'attelait à régler le problème de surcharge des classes à travers le recours au système des classes à double vacation et aux classes mobiles dans certaines wilayas.
La ministre a souligné dans ce contexte que « ces solutions sont conjoncturelles et que le système à double vacation ne touchera que 5% des établissements éducatifs au niveau national, sachant qu'actuellement 18% de ces établissements adoptent en partie le système de double vacation ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.