Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'écho de l'histoire dans la création africaine
Colloque international à la Bibliothèque nationale
Publié dans Horizons le 04 - 05 - 2016

Sous l'égide du ministère de la Culture, l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise un colloque international sur « La représentation de l'Histoire dans les arts et les littératures africaines », en collaboration avec M. Benaouda Lebdai. Ce dernier est spécialiste de littérature africaine coloniale et postcoloniale anglophone et francophone, durant trois journéés. Professeur à l'université du Maine, France, il a enseigné à l'université d'Alger et à l'université d'Angers. Spécialiste de littératures coloniales et postcoloniales, il a publié une soixantaine d'articles et de nombreux ouvrages sur les rapports entre la littérature et l'histoire, la littérature et la mémoire, les questions d'identités et de migrations. Parmi ses dernières publications citons Ecrivains africains ; Entretiens avec Benaouda Lebdai (Editions Ebena, 2015) ; Autobiography as a Writing Strategy in Postcolonial Literature (Cambridge Scholars Publishing, 2015) ; De la littérature africaine aux littératures africaines, lecture critique postcoloniale (Editions du Tell, 2009). Les arts et les littératures du continent africain ont intégré dans leurs créations respectives les événements historiques qui ont marqué les sociétés et les peuples. Ces créations littéraires et artistiques africaines, ou d'origine africaine, confirment avec force l'omniprésence persistante de l'histoire dans les discours narratifs et les arts. Dans de multiples langues, Sembene Ousmane, Soyinka et de nouvelles voix apparues ces dernières années, racontent les espérances et les drames du continent noir Les organisateurs rappellent que « l'histoire étant partie prenante des récits de fiction et des arts en Afrique et dans sa diaspora, ce colloque international se donne comme sujet de réflexion ce rapport étroit entre les deux, afin d'analyser les périodes historiques présentes dans les arts et leur prise en charge par les écrivains et les artistes africains. » « C'est l'intéraction de l'histoire, de la vie et des arts que ce colloque se propose d'aborder pour mettre en avant le rôle critique et salvateur des romanciers et des artistes d'Afrique et de la diaspora », ont-ils ajouté.
Au programme de ces journées des séances ouvertes au public, des débats et projections de films en rapport avec la thématique « La représentation de l'histoire dans les arts et les littératures africaines. » Ces séances seront animées par Amina Bekkat, Benaouda Lebdai, Michel Naumann, Afifa Bererhi, Marie-Françoise Chitour, Eliane Elmaleh, Julien Kilanga, Abdelkader Djemaï, Calixthe Beyala, Armand Via, Arezki Mellal, Ryad Girod, Delphine Letort, Natalia Naydenova et Djilali Beskri entre autres, annoncent les organisateurs

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.