L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Ghazi déclare que la loi s'appliquera à tout le monde
Remboursement des crédits Ansej
Publié dans Horizons le 20 - 05 - 2016

La loi va s'appliquer à tout le monde, a indiqué, jeudi dernier, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, au sujet des bénéficiaires de crédits dans le cadre des dispositifs de micro-entreprises et qui n'ont pas remboursé à temps leurs créances.
« La loi s'appliquera à tout le monde », a déclaré le ministre dans un point de presse tenu en compagnie du ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, à l'occasion de l'inauguration du Salon national de l'emploi où était également présent le ministre de la Culture, Azedine Mihoubi. Le ministre relevé que « 80% des entreprises sont en train de rembourser. Ce qui est déjà un taux important. Il y a 10 à 15 % d'entreprises qui ont des difficultés à rembourser et qui sont accompagnées à nouveau par l'Ansej et la Cnac pour les aider à dépasser la phase difficile ». Il a indiqué que ce Salon, qui se tient au même moment dans 47 wilayas, « était la preuve de l'efficience des dispositifs de création de micro-entreprises », « contrairement, a-t-il dit, à ce que se dit ici et là ». Pour le ministre, « il y a ceux qui veulent saborder cette expérience de l'Ansej en disant que rien n'a été fait et que les autorités font cela juste pour calmer les jeunes ». Or, a-t-il estimé, « les micro-entreprises créées par le biais des dispositifs Ansej et Cnac sont devenus des outils du développement économique et de création d'emplois ». Interrogé sur le taux du chômage (11%), le ministre a expliqué qu'une crise économique « traverse le monde entier et l'Algérie n'est pas à l'abri de cette crise », ajoutant que « stabiliser le taux de chômage à 11% et essayer de le baisser en 2017, selon les prévisions élaborées, constituait une gageure importante ». El Ghazi a indiqué que « l'essentiel est qu'il n'y ait pas encore d'hémorragie de chômage qui soit déclarée en Algérie », soutenant que l'Algérie « est dans la moyenne des statistiques admises par le BIT ». Pour sa part, Mohamed Mebarki s'est félicité qu'un taux de 35% des porteurs de projets de micro-entreprises soient issus des établissements de la formation professionnelle alors que 15% seulement viennent de l'enseignement supérieur.
La 6e édition de ce Salon, ouvert jusqu'au 22 mai sous le thème « la micro-entreprise, instrument de diversification de l'économie nationale », marquée par la participation d'environ 2.458 micro-entreprises (Ansej-Cnac), au niveau national, « est une occasion de présenter et de valoriser les dispositifs de promotion de l'emploi ». Pour le DG de l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes, Mourad Zemali, cette rencontre vise à « faire bénéficier le maximum de jeunes des aspects positifs de ce challenge », estimant que « le dispositif Ansej, qui a prouvé sa réussite, a besoin d'être développé et consolidé ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.