PARQUET GENERAL PRES LA COUR D'ALGER : Les dossiers de 12 personnalités remis à la Cour Suprême    PRESIDENTIELLE : 2 candidatures déposées au Conseil constitutionnel    AADL 1 : Plus de 4 750 logements attribués au niveau national    ORAN : 590 surveillants de baignade pour les 34 plages autorisées    Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Téhéran dénonce la surenchère américaine    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Lâche agression d'une fonctionnaire    Le président Trump effectue une visite au Japon    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    L'activité en baisse de 85%    La liste s'allonge    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Remboursement des crédits ANSEJ: la loi s'appliquera à tout le monde
Publié dans Ennahar le 19 - 05 - 2016

La loi va s'appliquer à tout le monde, a indiqué jeudi à Alger, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, au sujet des bénéficiaires de crédits dans le cadre des dispositifs de micro-entreprsies et qui n'ont pas remboursé à temps leurs créances.
"La loi s'appliquera sur tout le monde", a déclaré le ministre dans un point de presse tenu en compagnie du ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, à l'occasion de l'inauguration de la 6ème édition du Salon national de l'Emploi où était également présent, le ministre de la Culture, Azedine Mihoubi.
Le ministre, qui a qualifié cette catégorie de "malintentionnés", a relevé que "80 % des entreprises sont en train de rembourser. Ce qui est déja un taux important. Il y a 10 à 15 % d'entreprises qui ont des difficultés à rembourser et qui sont accompagnés à nouveau par l'ANSEJ et la CNAC pour les aider à dépasser la phase difficile".
M. El Ghazi a souligné, que les jeunes bénéficiaires "étaient informés des clauses des contrats signés pour la création de leur micro-entreprises avec l'ANSEJ et les banques".
Il a indiqué que ce Salon, qui se tient au même moment dans les 47 wilayas du pays, "était la preuve de l'efficience des dispositifs de création de micro-entreprises", contrairement, a-t-il dit, à ce que se dit ici et là".
Pour le ministre, "il y a ceux qui veulent saborder cette expérience de l'ANSEJ en disant que rien n'a été fait et que les autorités font cela juste pour calmer les jeunes".
Or, a-t-il estimé, "les micro-entreprises créées par le biais des dispositifs ANSEJ et CNAC sont devenus des outils du développement économique et de création de l'emploi".
Interrogé sur le taux du chômage (11%), le ministre a expliqué qu'une crise économique "traverse le monde entier et l'Algérie n'est pas à l'abri de cette crise", ajoutant que "stabiliser le taux de chomage à 11% et essayer de le baisser en 2017 selon les prévisions élaborées, constituait une gageure importante".
M. El Ghazi a indiqué que "l'essentiel est qu'il n'y ait pas encore d'hémorragie de chômage qui soit déclarée en Algérie", soutenant que l'Algérie "est dans la moyenne des statistiques admises par le BIT".
Pour sa part, M. Mohamed Mebarki s'est félicité qu'un taux de 35 % des porteurs de projets de micro-entreprises soit issus des établissement de la formation professionnelle alors que 15 % seulement viennent de l'enseignement supérieur.
La 6ème édition de ce Salon, ouvert jusqu'au 22 mai sous le thème "la micro-entreprise, instrument de diversification de l'économie nationale", est marquée par la participation d'environ 2458 micro-entreprises (ANSEJ-CNAC), au niveau national,"était une occasion de présenter et de valoriser les dispositifs de promotion de l'emploi.
Pour le DG de l'Agence national de soutien à l'emploi des jeunes, Mourad Zemali, cette rencontre vise à "faire bénéficier le maximum de jeunes des aspects positifs de ce challenge", estimant que "le dispositif ANSEJ, qui a prouvé sa réussite, a besoin d'être développer et consolider".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.