Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réouverture incertaine
Stade communal de proximité de Hammamet
Publié dans Horizons le 27 - 12 - 2016

La formation en Algérie est loin d'être définitivement relancée sur des bases solides. Les obstacles que rencontrent les associations et clubs formateurs ne cessent de se multiplier. C'est d'ailleurs le cas du club Union Mostaqbal Achbal Sahel. S'entraînant chaque saison sur la pelouse du stade communal de proximité de Hammamet, le club risque de ne plus avoir accès à ce stade encore en travaux. La raison est simple, les habitants à proximité de l'infrastructure sont contre la réouverture du terrain, qui peut mieux servir comme passage pour piétons. Un blocage qui a irrité le président du club de Hammamet, Abdelkrim Korichi. « Nous avons entamé la saison sur le terrain de handball. Je suis dans tous mes états, puisque les habitants à côté du stade ont procédé à la fermeture d'un passage créé par l'APC devant leurs villas. C'est un drame, puisqu'on veut perturber notre activité destinée à la formation des jeunes. Quand on veut qu'un terrain aussi vaste soit fermé, c'est l'avenir des enfants qui sera mis en péril. Et, c'est carrément de l'incompréhension », a-t-il déploré. Réélu dernièrement pour un nouveau mandat, Korichi a appelé les habitants à ne pas se précipiter, car plus de 300 jeunots vont se retrouver inactifs. « Un club formateur a un rôle important à jouer pour préserver notre jeunesse des fléaux sociaux. Pourquoi n'a-t-on pas réagi quand il s'agissait de récupérer le stade des délinquants, qui, à l'époque, avaient pris le terrain pour un fief. Je ne veux pas m'engager dans un bras de fer avec quiconque. Mais pour protéger mes athlètes, je suis prêt à aller loin et ne pas abdiquer ». Interrogé sur l'avancement des travaux de réfection du stade, Korichi a signalé que l'enceinte ne sera pas réceptionnée avant deux mois. « Le chantier a été ouvert dès le mois de mai, alors que le projet allait être terminé avant le mois de septembre.
Malheureusement, la chute de deux gradins a faussé tous les calculs. Il fallait construire un mur de soutien. Actuellement, les travaux avancent à une cadence que je juge trop lente. J'aurais aimé qu'il y ait un volume de travail plus consistant, puisque ce n'est pas toujours facile de s'entraîner sur un terrain de handball, alors qu'il s'agit d'une équipe de football ». Korichi, qui gère son club avec un petit budget, a estimé que beaucoup de personnes ne croient pas en la formation en Algérie. « J'essaie avec l'aide de mon équipe dirigeante de créer cet esprit d'équipe auprès de mes jeunes. D'ailleurs, nous veillons chaque saison à assurer tout ce qui est nécessaire comme équipements sportifs et matériel pédagogique. Tout cela va inciter les jeunes à venir s'inscrire et les techniciens à continuer leur travail. Il y a encore ceux qui veulent nous freiner ». A propos du jumelage qui était prévu avec la mairie de Bologne, l'expert dans la formation des jeunes talents, a fait savoir que la convention n'a pas encore été signée. « Je vais essayer de recontacter l'initiateur de ce partenariat.
Je vais tenter de trouver un terrain d'entente pour que cette action aboutisse. Si c'est le cas, je pense que j'aurai offert un très beau cadeau à notre club et aux autres sections sport de Hammamet », a-t-il espéré. Il faut souligner que le club de Hammamet n'est pas le seul qui pourrait être privé de son stade. En effet, d'autres clubs et équipes n'arrivent plus à programmer leurs séances en nocturne au stade d'El Mokrani. Pour facture impayée, la Sonelgaz a procédé à une coupure d'électricité sans en aviser le club de l'ES Ben Aknoun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.